03 octobre 2018

Rendez vous : le 25 octobre à la Frégate avec l’auteur Patrick Legrand

LES CHEMINS DE LA CRÉATION ARTISTIQUE

L’Atelier éphémère du bout des galets

Avec Serge Delaune et Patrick Legrand, à La Frégate, le jeudi 25 octobre 2018

Le jeudi 25 octobre 2018, à 18 heures pile, La Frégate vous invite à participer à une conversation sans prétention, entre amis et en public, sur les petits chemins de la création artistique.

Ce premier Atelier éphémère sera animé par Serge Delaune, sculpteur assembleur parfois un peu sauvage et Fécampois, et Patrick Legrand, ancien chercheur dans le domaine de l’environnement, architecte et tout jeune écrivain, Normand d’adoption, raconteront en duo et en chœur comment ils s’y prennent et vivent ce parcours du début à la fin. Des petits cailloux de chemineaux, jetés en douce, pour vous donner envie de vous y mettre.

Quatre temps sont envisagés :

  1. L’origine du projet, sens et contexte, compétence et conception, objectifs et idées maitresses, moyens et matières, tout dans la tête. Une courte discussion entre les deux amis sur quelques exemples concrets, en public, qui parleront des méandres de la genèse, de la progression de la structuration du projet et du cheminement vers le passage à l’acte. Trois petits quarts d’heure maximum.
  2. Un débat ouvert entre vous, un public qu’on espère composite, sans savoirs ni dons ou talents obligatoirement prérequis, et nous, méthodes, envies, phobies et blocages. Un bout d’intelligence collective pour enrichir et partager. Trois quarts d’heure à une heure.
  3. L’acte, sous la forme de deux performances en parallèle, soit l’instant de concrétisation pendant lequel les deux amis réaliseront chacun et sur place une « bricole » revendiquée comme œuvre tout en la racontant simultanément (une demi-heure)

et, innovation, 4. le moment de la socialisation-marchandisation-dispersion, par la mise aux enchères des deux objets, peut-être comme de vrai, par un commissaire-priseur patenté.

Le tout en 2 heures 30 ou 3 heures, de l’émergence solitaire, illuminée ou laborieuse à la muséification et à la socialisation.

Bouclage, enlèvement des œuvres et rangements à 21 heures.

Patrick Legrand

Actualités

A propos de l'auteur : Patrick Legrand

Architecte à l’origine, soixante-huitard aux Beaux-arts, à Paris, un peu linguiste à l’Université de Vincennes, un peu archéologue, cartographe par plaisir et par nécessité, il prend, au tout début des années 70, le virage de l’environnement, avec deux certitudes : l’environnement est un concept tout à la fois écologique et social, tout est affaire de systèmes, de complexités, d’espaces, d’anticipation et de débats, et deux convictions : il faut faire descendre les idées des écolos sur le terrain, et beaucoup de questions peuvent se résoudre dans l’intelligence. Tout cela le conduit à mener une aventure professionnelle et publique sur trois fronts : la recherche, les organisations associatives de la protection de la nature et de l’environnement, et la politique au concret. Entre secteurs privé et public. A la retraite depuis quatre ans, après avoir avec bonheur sacrifié à une paresse absolue, « Être sans faire », il s’est fixé une règle de vie un peu moins drastique « Être en faisant trois fois rien et autre chose ». La main et la plume le démangeaient à nouveau… Evidemment, sur le plan global de l’environnement, il est désespéré. Evidemment, pour lui, et après bien d’autres, l’humour est la politesse du désespoir et on doit pouvoir rire de tout…