ZEP-TEPI – Le premier temps d’Horus

(1 avis client)

7.99 18.90 

L’auteur, bien que n’étant ni historien ni archéologue, a souhaité remonter aux origines de ce qui lui semblait être la source des pratiques, qu’elles soient reli­gieuses ou initiatiques actuelles. Comme le lui conseillait son ami et initiateur en psychoanalyses, Daniel Beresniak, ne rien faire sans en comprendre le sens, c’est-à-dire ne rien faire sans « prendre en compte ».

Vérifie par l’équerre et le compas. « Va plus loin. Cherche et tu trouveras. »

L’originalité de cet essai sur l’origine de la franc-maçonnerie et des religions, au style original, solidement nourri par ses recherches et lectures, va au-delà de tout aspect historique. Il nous livre une analyse philosophique et doctrinale, basée sur une expérience personnelle avec des réflexions accumulées qui aboutissent à une conception de la franc-maçonnerie telle qu’elle peut s’exprimer dans le monde d’aujourd’hui.

Effacer
UGS : ND Catégories : , , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

De l’hermétisme à la franc-maçonnerie et inversement 

Dans la tradition maçonnique, d’un premier constat, nous pourrions dire que la franc-maçonnerie est une institution initiatique et adogmatique reposant malgré tout sur un fond judéo-chrétien, donc d’essence biblique.

Toutefois, il faut bien reconnaître que l’étude attentive des rites et symboles que nous utilisons, à bien y regarder, ne conforte pas beaucoup cette origine supposée.

Comme nous allons le découvrir, les exemples qui s’en éloignent sont nombreux.

Nous allons nous rendre compte que les créateurs de ces rites ont utilisé nombre d’éléments rituels fondamentaux qui ont pour origine les cultes des mystères des bassins méditerranéen et asiatique.

Nous pourrions penser qu’une telle possibilité ne porte pas à conséquence.

En effet, n’est-il pas naturel qu’une influence chasse l’autre, remplaçant les spiritualités antiques par une nouvelle forme qui serait tirée de la Bible ?

Il est courant de considérer que la tradition maçonnique est une institution issue des corporations de métiers et, par extension, un prolongement original de la tradition biblique. Ses mythes et ses rites semblent s’inspirer directement du texte révélé, un peu à la manière des évangiles apocryphes par rapport aux évangiles canoniques. L’introduction dans la Loge, la découverte de la lumière et plus encore le mythe de Hiram semblent une nouvelle exégèse symbolique, initiatique, pour ne pas dire humaniste, de la révélation biblique.

Les Hauts-Grades de l’écossisme approfondissent cette relation en tirant les conséquences du mythe et en revenant sur tel ou tel épisode biblique. Les points, susceptibles de conforter ces sources, dans les rites, sont nombreux et c’est la raison pour laquelle on ne cherche, habituellement pas, d’origine différente qui soutiendrait, telle une fondation oubliée, l’ensemble de l’édifice maçonnique.

 

mais également l’interprétation de sa philosophie et de sa pratique.

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

1 avis pour ZEP-TEPI – Le premier temps d’Horus

  1. Claude

    Je viens de passer deux jours plein rue Cadet… Profitant du voyage en
    train je lis ZEP-TEPI et j’arrive à cet instant au rituel Mithraïque.
    “Je te tire mon chapeau” pour cette remarquable œuvre, cette recherche
    éclairante. Tout vrai FM devrait le lire… Et je pense donc en faire
    la promo.
    Merci Jean Pierre
    Tribises, Claude

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Jean Ernst

Je souhaite, concernant ce travail, vous dire que c’est mon regard, ma façon d’être au monde, face à cette réflexion. Ce n’est qu’un éclairage. Je ne prétends pas être toute la lumière. Bien sûr, mon histoire personnelle, me permet d’appréhender ces symboles avec plus de facilité, mon père était Compagnon des Devoirs forgeron, serrurier, ferronnier d’art. Depuis ma naissance, j’entends parler de rectitude, de droiture, du travail bien fait, d’équerre, et de compas, de perfection etc… Je suis rattaché à la lignée de mes ancêtres : Vincent, Josef, Alphonse I, Alphonse II et j’espère transmettre à Francis, Fabien, Kilian et Yanis. À Daniel Beresniak mon ami, mon Maître.