YANN, le Chevalier

9.99 18.90 

La mort d’un enfant, d’un fils, est une immense douleur. Depuis le début, Guylaine Robert-Tripier a toujours farouchement refusé de lui dire adieu, tellement elle le sentait proche et présent. Ce livre, préfacé par Reynald Roussel, est le récit d’une longue et difficile quête pour repousser les limites de l’invisible et construire une autre relation d’amour avec celui qui est au-delà de nos yeux. C’est aussi un combat pacifique afin de donner la parole à tous ceux que la société néglige ou ignore dans ce type de drame : les frères et sœurs, les compagnons et les compagnes. Ce livre apporte la preuve que le véritable lien d’amour ne se rompt jamais, la mort n’existe pas.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

1er Extrait :

Il existe, dans un endroit très privé, inviolable, éternellement baigné de lumière dorée, un coffre visible de moi seule dans lequel sont préservées des perles de mots, de gestes, d’images à jamais vivantes, source intarissable à laquelle je puise jour après jour depuis dix longues années, la force de poursuivre mon chemin.

2° Extrait :

Chaque individu, de par son passé, son tempérament, son expérience réagit différemment et chaque chemin est unique, comme chaque peine doit être prise en compte. Aucune n’est quantifiable. Je veux dire par là que le chagrin éprouvé par une personne ayant perdu son animal aimé peut être très fortement ressenti même si cela n’a rien à voir avec le fait de perdre un être humain ! Mais la souffrance demeure la souffrance quoi qu’il en soit et mérite d’être consolée.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “YANN, le Chevalier”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Guylaine Robert-Tripier

L’auteure, bretonne d’origine, peint depuis une vingtaine d’années et a participé à plusieurs expositions ainsi qu’à des conférences, durant lesquelles elle a ressenti, auprès du public, la nécessité d’écrire ce livre afin d’aider davantage de monde. En 2007, le drame qu’elle a vécu et qu’elle nous décrit ici, le décès de son fils, ainsi que le cheminement qui en a résulté, l’a préparée et conduite vers une qualification en Art-thérapie et à l’accompagnement de personnes en souffrance.