WINENA – Acte 1 : Altération

7.99 

À la tête du gang le plus dangereux de San Francisco, Arianna Genesis, alias Winena, doit se battre pour garder sa fortune et montrer au monde entier que les femmes aussi peuvent régner sur un grand empire.
Un soir de fête, Arianna va faire la rencontre de Justin Mills, un jeune directeur, fraîchement responsable d’une grande marque de téléphone mobile. Arianna devra faire des choix difficiles entre pouvoir et sentiments. La soif de pouvoir sera-t-elle suffisante pour sauver la peau de Winena, la femme chef ?
« On ne peut pas toujours régler nos histoires avec des flingues, Arianna. »

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

 

EXTRAITS DU LIVRE

La porte conducteur s’ouvrit, suivie de près de celle passager. Tous les yeux braqués sur la voiture, une première personne sortit, laissant apparaître des talons hauts colorés et une robe moulante noire à long décolleté. Impressionné par cette entrée fracassante, je fus surpris de voir une autre paire d’escarpins sortir de la voiture, cette fois du côté conducteur. Non pas que cette voiture était faite uniquement pour les hommes, mais pour conduire ce bijou avec d’aussi hauts talons, il fallait être un vrai pilote. Je fus choqué de voir une robe transparente. Mes yeux, bloqués sur son fessier, j’étais comme focalisé sur ces femmes. La robe en maille large laissait apparaître son body noir échancré. Je me découvris la bouche grande ouverte, je serrai ma veste un instant pour me contrôler.

C’est ma came.

La belle Mexicaine aux cheveux longs et bouclés remonta son regard vers moi, comme attirée par mon corps, puis elle roula ses beaux yeux bleus en voyant mon état second. Elles s’avancèrent en saluant de la main le videur.

— Salut, Ed, dit la jolie rousse.

— Salut, Juan, la suivit la Mexicaine.

— Bonsoirs, Mesdames…, dit le videur en bafouillant. Passez une excellente soirée, si vous avez besoin de quoi que ce soit…

— Les filles, les salua Juan.

— Mec, c’est qui ces filles ? dis-je en prenant le bras de mon ami.

— Arianna et Rosie, mais crois-moi, mon vieux, il ne vaut mieux pas que tu les approches, dit-il en riant.

 

********

 

— Si la balade fait partie de ma vie, alors on fait les choses bien. Donne-moi ton flingue.

J’essayai de me justifier, j’ouvris donc mon sac puis lui montrai mon arme. Il la prit en main et la lança dans la voiture sans faire attention si elle était chargée ou non. Il s’avança ensuite vers moi puis passa sa main entre mes jambes, je restai de marbre, dégoutée de voir qu’il connaissait mes cachettes. Il y sortit un couteau de lancer et l’agita devant mes yeux pour m’énerver. Il sourit avant de peloter mes fesses.

— C’est tout ce que tu as ?

Je ne répondis pas, préférant rendre les armes rapidement avant qu’il ne touche mon corps de façon obscène. Je sortis une recharge de balles de mon soutien-gorge, deux autres couteaux de lancer cachés sur ma jambe droite puis mon mini GPS caché dans ma chemise. Il me regarda avec de gros yeux, choqué de voir que j’étais équipée en toutes circonstances.

— Tu es prêt ? dis-je en souriant.

— Je ne suis plus trop sûr de mon choix. Rappelle-moi de changer de style de femme.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “WINENA – Acte 1 : Altération”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Morgane Landier

Née en 1998, Morgane Landier est une jeune femme diplômée en études de mode. Elle décide de changer complètement de voie. Ayant écrit des fictions sur internet durant son adolescence, elle décide de réaliser un rêve d’enfant en écrivant son premier roman et de le publier. Elle puise son inspiration dans son vécu ainsi que dans ses rêves et ses cauchemars. À travers « Winena », Morgane tente de faire passer un puissant message : la femme est forte, elle peut atteindre n’importe quel objectif. Comme Arianna qui exerce un métier habituellement réservé aux hommes, en dirigeant son propre empire.