Vivant, je suis vivant ! Traverser le cancer avec le régime cétogène

7.99 16.90 

L’auteur, confronté à un cancer très avancé, décide, dès l’annonce de sa maladie, d’accompagner les soins traditionnels de chimiothérapie et de radiothérapie par un « régime cétogène contre le cancer ».
Cette démarche novatrice et prometteuse est issue principalement de l’expérimentation médicale et biologique de chercheurs allemands.
Il nous emmène ici dans le tourbillon du traitement de sa maladie, des soins, des hospitalisations, des complications et des effets secondaires. Il nous livre, avec réalisme et pudeur, tout ce qui l’a habité au fil de son parcours : la bagarre qu’il lui a fallu mener, les ressources qu’il a dû mobiliser en lui pour affronter sa vie au jour le jour, et surtout l’espoir formidable généré par la conduite de son régime cétogène. Ce régime cétogène qu’il investit dès le départ comme un moyen privilégié de « booster ses traitements » et qui lui donne une arme concrète, palpable, à sa main, pour s’assurer toutes les chances de victoire vers la guérison.
Avec ce récit, l’auteur nous raconte comment il a pu ainsi garder une certaine maîtrise sur sa vie, et « être » acteur dans un combat, véritable « combat pour sa vie », qui trop souvent dépasse, ou échappe à ceux qui sont confrontés à cette terrible maladie..
Un message d’espoir… Pour tous ceux qui de près ou de loin sont concernés par le cancer.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Page 8 ligne 22 à page 9 ligne 16:

A propos des soins sur le cancer : J’AI quelque chose à en dire, j’ai quelque chose d’important à raconter, quelque chose de spécifique dans ma démarche de guérison, quelque chose que d’autres peuvent faire, dans l’espérance de se guérir, ou seulement dans l’espérance d’aller mieux, ou dans l’espérance d’affronter la peur, ou celle de se mettre en mouvement pour mener ce combat. Ce combat qui sera, je le sais, le combat de leur VIE.

Voilà pourquoi, il m’apparaît important aujourd’hui de parler, de raconter, de dire, comme pour élargir l’auditoire de la famille, ou des quelques amis qui ont vécu mon combat en proximité, ou encore des connaissances qui ont entendu parler de mon expérience. Élargir l’auditoire à tous les gens qu’on a envie d’aider, de conseiller, lorsqu’eux aussi sont confrontés à la maladie, pour eux-mêmes, ou dans leur famille ou bien dans leur entourage.

Mais aussi, et pourquoi pas, aux médecins de France et d’ailleurs, ceux qui sont en charge de lutter contre cette maladie, et qui se débattent contre la mort au quotidien, avec les moyens dont ils disposent, qu’ils connaissent ou maîtrisent. Moyens, qui, malgré leurs limites, leur apportent aujourd’hui le plus de chances de succès dans ce très long combat contre le CANCER…

 

Page 10 ligne 1 à page 11 ligne 15:

Personnellement, j’attribue à ce régime cétogène une grande part de ma rémission, d’une guérison aussi rapide, et d’une guérison avec aussi peu de séquelles, alors même que le cas paraissait très sérieux, vu l’ampleur et l’avancement du cancer. Avec ma femme, nous avons au cours de cette maladie entrepris beaucoup de choses, qui, mises bout à bout, ont sans doute participé à cette rémission complète ; parmi elles, des approches complémentaires plus ou moins connues ou reconnues, ou relevant peut-être de la croyance ou de la foi, mais pourquoi pas…

Dans cet ensemble, le régime cétogène a été au premier plan ; il ne relève pas de la croyance, mais de l’expérience, et même de la science, même si celle-ci n’a pas encore tout dit sur le sujet. Et c’est de cette démarche dont je voudrais principalement vous parler. Quand on est malade, qu’on se bat pour sa vie, que l’avenir devient plus qu’incertain, ou qu’il ne tient plus qu’à un fil, qu’importe que la science ou que l’institution médicale, n’aient pas encore validé telle ou telle approche, ou qu’elle ne soit pas encore rentrée dans la connaissance ; on veut sauver sa peau!

Pour le malade que je suis, ce n’est pas de preuves absolues dont j’ai besoin, mais d’une expérience à laquelle je crois, parce que je la comprends, et qu’elle me donne une raison d’espérer ; une expérience qui me met en action, une expérience nouvelle ou prometteuse qui me maintient en vie…

C’est de cette expérience dont je veux vous entretenir ici, comme d’un témoignage de vie, le témoignage d’une bagarre, avec ses moments d’espoir et de découragement, un témoignage sur la chance et la malchance, un témoignage sur ce qui m’a habité et sur ce qui s’est passé, un témoignage des amitiés présentes, ou absentes, soit par peur de déranger ou parce que cette maladie en particulier déstabilise. Enfin, je veux témoigner de ce que cette maladie m’a fait descendre dans des profondeurs intérieures insoupçonnées, mais aussi de l’impact sur l’entourage familial et amical, et enfin de cette vie dans le cocon rassurant, empreint d’humanité du milieu médical dans lequel j’ai baigné durant plusieurs mois.

 

Je veux livrer un témoignage de l’espérance qui fut la mienne au cours de cette épreuve.

C’est MON témoignage et je l’ai appelé :

VIVANT, JE SUIS VIVANT !

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Vivant, je suis vivant ! Traverser le cancer avec le régime cétogène”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Patrice Hervé

À la retraite depuis quelques années, l'écriture fait maintenant partie de ses hobbies. Après une vie professionnelle trépidante et bien remplie, il nous livre à travers ses ouvrages les plus beaux moments de sa vie. Ceux qui l'ont forgé, qui l'ont fait grandir, ou qui ont marqué sa vie. « A Gorge Nouée » témoigne que des événements, petits ou grands, importants ou banals de la petite enfance peuvent conditionner, interférer, s'immiscer dans votre vie au jour le jour, et tout au long de votre vie. Ces phénomènes sont rarement conscients ; ils sont le résultat d'un vécu ordinaire, et font partie de ce que nous sommes à l’âge adulte. La plupart du temps, ils sont oubliés, et semblent faire partie d'un passé.  

Mais quelquefois, ces événements, au lieu de rester au plus profond de chacun de nous, dans notre intimité la plus secrète, resurgissent de façon désorganisée, aléatoire, cachée. Ils peuvent conditionner notre relation aux autres, affecter nos capacités, définir des choix de vie, nous conduire dans la maladie. ils peuvent influer sur notre relation au bonheur, sur notre accomplissement personnel.

Ce livre, véritable introspection, est un récit de souvenirs, plus ou moins enfouis, qui se révèlent au cours du récit, petit à petit, et qui prennent sens au gré des événements de la vie, et de rencontres fondatrices avec les autres.

« Vivant, je suis vivant ! », un de ses autres livres est en quelque sorte l’épilogue d' « A Gorge Nouée ». Il y partage l’expérience douloureuse et intense qui fut la sienne lors de son combat contre le cancer, expérience qu'il traverse en mettant en œuvre un régime cétogène, véritable complément aux traitements habituels.