Vider les ordures

6.99 15.90 

Le Manoir de Jeanne ne sera pas un havre de paix. Aïcha y accueille les restes survivants de sa famille, Ernest s’aperçoit qu’il n’a pas besoin d’être un génie pour engendrer une descendance, Jeanne continue de délirer grave. Décidément, Maurice n’obtiendra pas la tranquillité qu’il convoite, d’autant plus qu’il doit protéger son petit monde de l’anéantissement contre une pandémie et un monsieur très méchant… Et pire que tout, il réalise que son cœur n’est pas constitué que de pierre.

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Odile — Allô, la police ?
Opérateur — Oui, madame, vous êtes bien au standard de la police.
Odile – Je veux signaler qu’il y a quelqu’un avec un fusil sur le toit de la maison en face de chez moi.
Opérateur – Vous êtes où ?
Odile — Ben, chez moi, dans ma chambre, au deuxième étage…
Opérateur – Votre adresse, s’il vous plaît.
Odile — 26, rue du Poireau.
Opérateur – Dans quelle ville ?
Odile — Ben… la même que la vôtre.
Opérateur – Vous connaissez cet homme ?
Odile — Oh oui, c’est celui qui est toujours fourré chez la folle, ça doit être son amant.
Opérateur – Vous connaissez son nom ?
Odile — Non, mais je crois qu’il est de la police ou quelque chose comme ça ?
Opérateur – De la police ? Il travaille chez nous ?
Odile — Il m’a vu !
Opérateur — Quittez tout de suite la pièce, madame.
Odile — Attendez… il vient de poser son fusil… il me montre un doigt…
Opérateur — Pardon ?
Odile — Celui du milieu… Et là… il descend son pantalon…
Opérateur — Madame, les plaisanteries sont passibles de
poursuites judiciaires, vous savez ?
Odile — Mais je ne plaisante pas… Il me montre ses fesses !

 

 

Informations complémentaires

Nbre de pages

146 pages

Version

,

ISBN Ebook

ISBN Livre

Date de Parution

22/07/22

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Vider les ordures”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A propos de l'auteur(e) : François Kelt

Que fait un soignant contrarié qui a du temps de libre ? François Kelt, lui, en profite pour observer les évènements, s’informer, dessiner, peindre et écrire… Il vous livre ainsi les dernières péripéties de ses personnages atypiques, Maurice, Jeanne, Ernest et Aïcha dans son dernier volume « Vider Les Ordures. »