Une Ombre couleur de Lait – Tome 5-Les Fleurs Maussades

7.99 17.90 

L’orgueil de la connaissance, dit le médecin, la force d’écraser dit le légionnaire, le pouvoir de l’argent dit le patron, la suprématie du mensonge dit le menteur, la puissance de l’amour, dit l’amour en ajoutant : renonce ! laisse tomber ton amour, tu vas le massacrer. Bien sûr, l’amour avait raison. Il saurait bien mieux que Tapioca comment s’y prendre avec Steve. Adieu, mon bel amour. Adieu…

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

Fleurs maussades cabotant le long des ornières laissées par nos empressements, fripés de nuit bien cuite, hommes et femmes de la rue apparaissent en fin de matinée. Ils transportent leurs corolles de bois vers la meilleure place, la Poste, le parvis de la cathédrale, celui de l’église, l’entrée des supermarchés, avec en laisse leurs chiens indispensables. Steve les rejoint.

Certains sont déjà dans un tel état de décrépitude. L’image de leur détresse s’imprime dans nos consciences agacées. Bubons de notre peste, gerce des trottoirs, lèpre des parvis, bourgeons grêlés tombant au sol d’écloseries honteuses, taches de pisse, de vinasse et de sang suintant une sève perdue à la lèvre du mal-vivre. Leur souffle recru d’alcool crachote une haleine inflammable à la face des jours qui se dissolvent dans des vapeurs anesthésiantes sur un chemin biffé d’offenses. Combien de temps avant que la jeunesse de Steve ne soit victime elle aussi des stigmates noirâtres qui la guettent en décomptant les ans de leur voix grièche : plus que tant, plus que tant, plus que tant, mon coco…

 

Elle est gentille, Ébonite ; propre, simple, toujours bien coiffée avec sa frange bien carrée sur les sourcils et ses longs cheveux châtains bien lissés. Elle a un gentil sourire et un petit défaut de langue ravissant. Steve trouve so sweet cet adorable zézaiement chez les filles. Il n’est pas mal tombé avec elle… Elle se mêle facilement aux atmosphères toxiques et trinque volontiers à la santé de la rigolade. L’amour prend soin de Steve. Il lui donne de l’amour en agissant à la manière de la pharmacie qui délivre des nicorettes aux fumeurs ou de la méthadone aux drogués. L’amour ne cherche pas à le priver de l’alcool qui lui permet de survivre. L’amour lui a remis le goulot dans la bouche car il fallait le sauver des ravages de ma nature trop naturellement sobre pour être suivie par un garçon si précocement démoli qu’il ne pouvait tenir sur les deux fronts : la sobriété et la responsabilité familiale.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Une Ombre couleur de Lait – Tome 5-Les Fleurs Maussades”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Sée Marraine

La femme, plaie vive de l’humanité, info ou intox ? Sée Maraine a vingt-deux ans quand elle se le promet, elle vouera sa vie à la recherche du sens, seul capable d’annihiler la réponse info. Après une vie de mère célibataire compliquée et les petits boulots qui vont avec, elle devient thérapeute. Cela ne lui suffit pas. Elle écrit depuis l’âge de vingt-huit ans. Poussée par le désir de partager avec le monde qui souffre des femmes, comme les femmes souffrent du monde, les moyens de guérir d’une intox, elle décide de tenter l’édition. Dix ans se sont écoulés depuis sa première tentative quand, le 26 février 2020 à 8 h 22 elle reçoit un message : les Éditions Sydney Laurent lui annoncent un retour favorable. Deux jours plus tard, elle signe ses premiers contrats. Son rêve d’écrivain semble se réaliser.