Une Ombre Couleur de Lait – tome 4 -Tu es entré par la porte de derrière –

7.99 18.90 

« À la source de l’antique souffrance, les conceptions physiques erronées, visions cosmiques de châtiment », les Arcanes ont raison. Les Arcanes sont un livre sérieux. Essayez donc de le lire. Tapioca a trouvé ce joyau sur un étal de bouquiniste et il en ressort que si tout va mal, c’est à cause de Pépère Adam qui aurait fait « un rapprochement monstrueux entre l’idée de l’espace et celle de l’infini » puis transmis l’aberration. Ça a l’air balèze, mais au fond, pas besoin d’être philosophe pour comprendre que l’espace ne peut pas contenir l’infini et que, si tu maintiens le contraire, en ayant l’évidence sous les yeux, tout se casse la gueule dans ta tête. Depuis qu’on écrit, pour une lettre, un accent, un point, une virgule, dans certaines têtes ça fait des dégâts au-delà du pensable et des conceptions physiques erronées.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

L’âme de Bonjour, rose comme celle d’un enfant, vaque tout près de sa dépouille souriante. Elle entend le gong : il fait la note, la note du piano. Les chenapans sont en train de laver leur tube[1], leur tenaille et leurs habits imperméables à grande eau. La rivière se laisse faire mais ça la gonfle comme vous ne pouvez pas savoir. Un jour, de ce qu’elle en a marre de toutes ces saloperies qu’on lui fait ingurgiter, comme chaque siècle depuis les siècles, elle en fera sa crue du siècle ! En attendant, elle dilue les preuves rouges, mais ça lui fait, vaï ! vous ne perdez rien pour attendre ! Vous le verrez bien quand, de mèche avec les nues, les vents entreront dans la danse au service d’un bon déluge !

Ramier s’amuse, il me prend de travers, me laboure en diagonale, me déchire, me hache, me ramone, me cible et rit avec une violence de diable :

— Rrraaaahhh aaaahhh aaaaahhh, aaaaah !

Il évacue son sperme violeur dans un dernier coup de boutoir impérieux, impérial, légèrement itératif et convulsif, en me tenant bien collée à lui, comme s’il voulait tout me rentrer dedans : les noix et le casse-noix. Il se retire en rigolant. J’ai le derrière en feu et envie de faire caca. Dieu, que c’est humiliant. Je ne veux pas chier sur les coussins, Blandine, tu comprends ? Ça paraît bête, mais ce dernier honneur consistant à dominer sur la rétention de mes humeurs malodorantes, je ne veux pas le laisser m’échapper.

Ramier triomphe, le sexe encore tendu, tout enduit de merde.

Il dit tout fier, en l’essuyant :

Ça, j’ai toujours cru que c’était un os ! Ah qu’est-ce qu’il est bon ton cul ! Il fallait bien te le casser un jour ou l’autre, quand même !

 

 

[1] Nom couramment donné à l’Estafette

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Une Ombre Couleur de Lait – tome 4 -Tu es entré par la porte de derrière –”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Sée Marraine

La femme, plaie vive de l’humanité, info ou intox ? Sée Maraine a vingt-deux ans quand elle se le promet, elle vouera sa vie à la recherche du sens, seul capable d’annihiler la réponse info. Après une vie de mère célibataire compliquée et les petits boulots qui vont avec, elle devient thérapeute. Cela ne lui suffit pas. Elle écrit depuis l’âge de vingt-huit ans. Poussée par le désir de partager avec le monde qui souffre des femmes, comme les femmes souffrent du monde, les moyens de guérir d’une intox, elle décide de tenter l’édition. Dix ans se sont écoulés depuis sa première tentative quand, le 26 février 2020 à 8 h 22 elle reçoit un message : les Éditions Sydney Laurent lui annoncent un retour favorable. Deux jours plus tard, elle signe ses premiers contrats. Son rêve d’écrivain semble se réaliser.