Une aventure calédonienne 1899-1952 1- Le rêve calédonien 2- Le destin de Louise 3- La désillusion

(18 avis client)

9.99 21.90 

À bord de l’Armand Behic, en cette année 1899, Joseph Michallat, jeune homme intrépide de 19 ans, sorti pour la première fois de ses Alpes natales, navigue vers son destin, le Caillou du Pacifique, terre de bagne, d’épidémies de peste, de mangeurs d’hommes, mais avec la certitude d’obtenir une terre à sa majorité.
Il rencontre à bord, Eugénie Pierre, accompagnée de sa famille, partant à la recherche de son père déporté sur l’île des Pins bien des années auparavant.
Ils rêvent ensemble à une vie meilleure, à cette terre promise, pour démarrer leur nouvelle vie dans cette lointaine colonie française, la Nouvelle-Calédonie pour les uns et l’archipel des Nouvelles Hébrides pour Joseph et son ami Beaulieu.
À la fois plein de rêves et d’appréhensions, ils se séparent à Nouméa, et se retrouveront des années plus tard…
Que va leur réserver l’avenir ?
Découvrez la magnifique saga familiale de ces deux familles romancée par l’arrière-petite-fille de ces « Colons Feillet » entre 1899 et 1952.

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Premier extrait « le rêve calédonien »

Le spectacle est inouï. Le bateau est escorté par un banc de dauphins qui semblent jouer autour du bateau comme pour leur souhaiter la bienvenue. L’eau est d’une couleur extraordinaire, émeraude. C’est totalement irréel pour Joseph qui jusqu’à présent ne connaissait qu’un modeste torrent qui coupait son village en deux. C’est un choc dont il se souviendra toute sa vie…

Ils sont tous les trois plein d’espoir. Certes c’est l’île la plus redoutable, la plus difficile, celle où la terre tremble le plus souvent, sur laquelle les éruptions volcaniques sont denses et où les cyclones passent régulièrement.

La vie y est encore plus difficile d’autant que le chef canaque est redoutable. C’est le pays où l’on étrangle les veuves…

Le matin de leur arrivée, un soleil tout blanc vient d’apparaître juste au-dessus de la brousse très pentue de la toute petite île d’Aoré. Leur bateau mouille dans le canal du Segond, juste devant Luganville, capitale d’Espiritu Santo, leur destination finale, enfin…

*********

Deuxième extrait « Le destin de Louise »

Le ciel est d’un bleu magnifique en cette fin de matinée du 30 janvier 1921.

C’est l’été à Nouméa, le temps des festivités. La mer est limpide, le quai de la Moselle est bondé. De belles femmes élégantes avec leurs ombrelles déambulent sur le port, des familles éplorées saluent de la main ceux qui s’en vont, il règne un brouhaha assourdissant.

Pour Louise, rien ne brille, tout vient de s’éteindre, elle voit le « El Kantara » qui s’éloigne au loin et dépasse le Caillou. Elle n’oubliera jamais ce moment, cette date, gravée en elle pour l’éternité.

La mère et les frères de Léona courent le long de la jetée pour accompagner le paquebot le plus loin possible mais Louise reste là, pétrifiée, secouée de sanglots silencieux. Sa main serrée dans celle de sœur Tarcisius, elle sait qu’aujourd’hui, à 15 ans, elle se retrouve seule.

Elle entend encore sa sœur Alice qui hurle.

Avant de monter à bord, son père Joseph a longuement caressé la joue de sa fille aînée, et l’a regardée intensément.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

18 avis pour Une aventure calédonienne 1899-1952 1- Le rêve calédonien 2- Le destin de Louise 3- La désillusion

  1. Brigitte Mermoud

    Bravo! En Nouvelle-Calédonie, nous attendons avec impatience de découvrir ce récit !

  2. Criqui

    Bravo pour cette belle histoire familiale. Nous attendons avec impatience la sortie

  3. Flo Rochette

    Merci pour cet énorme travail très bien documenté. Un récit palpitant !

  4. Bonzy laurette

    Hâte de découvrir l’ histoire de nos arrières grands parents et des premières années d Alice ma grand mère qui m’ a tant parlé de la nouvelle Calédonie et de Vanuatu.
    Bravo ma cousine !

  5. Laurence

    Hâte de lire ce roman . Superbe histoire.

  6. Branchard Kevin

    Travail impressionnant réalisé par Emma-Rose. A lire absolument, c’est passionnant !

  7. Correard Ghislaine

    Pour avoir lu des extraits qui m ont transportes dans cette aventure familiale au départ de notre village pour une aventure en Calédonie et retour après bien des années dans notre village, je connais la descendance de cette famille, croyez moi lire cette histoire vecue devrait vous envahir de frissons tellement la vie est imprévue , avec ses bonheurs et ses peines, bravo pour ce travail de recherches qui a donne vie à ce livre.

  8. Corine Maietta

    Merci pour ce livre et le travail fastidieux que tu as fourni.
    Après la lecture des deux extraits, il me tarde la sortie du roman pour pouvoir découvrir cette histoire palpitante.

  9. Joseph Maietta

    Une magnifique histoire, le best-seller de l’été qui va nous accompagner pour nos vacances.

  10. Alice Girones

    Fière de notre histoire, de nos racines! Merci pour ce travail de fourmis réalisé et qui nous permet d’en apprendre toujours plus sur nos ancêtres!

  11. eloir debard dupuy

    un livre passionnant qui invite au voyage avec un retour dans le passe

  12. Gentet

    Hâte de lire ce beau soleil roman qui raconte l’histoire des colons feuillet

  13. Gelas

    Merci pour tout le travail, impatient de découvrir toute l’histoire.

  14. Gelas Joël

    Passionnant

  15. RECH MARIA

    Merci pour ce récit étonnant qui nous emporte au travers du temps et loin des rivages de notre pays..

  16. Bouchet

    Hâte de lire ce livre ! J’espère qu’il aura le succès qu’il mérite. Bravo.

  17. RECH

    Bonjour Emma rose
    Merci pour ce roman qui nous fait voyager à travers les époques et vers un continent lointain

  18. Monique Garnier

    Présentation très prometteuse, hâte de découvrir la suite de cette histoire familiale. Convaincue que ce roman sera captivant.
    Bravo pour cette énorme travail.

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Emma Rose Michallat Pierre

Emma-Rose, 62 ans, vit au cœur des Alpes, en métropole.
Elle a travaillé toute sa vie dans le milieu médical et paramédical. À la suite d’une maladie et de deux opérations lui laissant un certain handicap, elle dut se reconstruire et se réinventer. Elle est passionnée d’histoire et bercée par la Nouvelle-Calédonie, pays de naissance de sa chère grand-mère maternelle, Marie, élevée dans ce cocon du « Mas du Grain Béni » surnommé « le Clos ».
Avec une partie de sa tribu familiale, elle décide de se plonger dans ce passé, fait de nostalgie, de mystères et de non-dits.
L’ombre de Louise, fille aînée de Joseph, restée à Port-Vila, capitale de l’Archipel des Nouvelles- Hébrides (désormais « Vanuatu ») plane. Son oncle avait réussi, lors de son unique voyage là-bas, à dénicher au pensionnat Montmartre, en 2008, au fond d’une vieille boîte conservée et ayant appartenu à Soeur Tarcisius, grâce à une complaisance, un acte de confirmation datant de septembre 1914 évoquant Louise. Enfin, une piste… Il fallut remonter le temps ; cinq longues années de recherches, de patience et de passion pour découvrir des pans entiers de cette histoire familiale méconnue et la transformer en roman. Un jour, Emma Rose glissera ses pas dans ceux de ses ancêtres de Nouméa, à Epi, d’Esperitu Santo, sur la plantation de « Bankoula », à Port-Vila sans oublier où tout a commencé, sur l’île des Pins, où son premier ancêtre a débarqué au printemps 1873 pour y purger sa déportation, après avoir combattu sur les barricades de la célèbre « Commune de Paris ».