Une assemblée des peuples… surgira des masses mondiales

9.99 19.90 

En novembre 1948, Garry Davis interrompait la 3e session de l’Assemblée générale des Nations Unies au palais de Chaillot, et devant les ambassadeurs présents, dénonçait le manque de démocratie dans cette organisation en citant : « Au nom des Peuples du monde… », texte attribué à Albert Camus, lui-même présent dans les tribunes.

70 ans plus tard …
En novembre 2018, nous avons relevé le défi ! Après bien des embûches, des doutes et de nombreuses recherches de Grands Témoins, ainsi que de partenaires, un colloque mémorable a pu se tenir sur trois jours à Paris afin de commémorer les 70 ans de la naissance des Citoyens du Monde. Le rendez-vous historique était incontournable (tome 1). Il a réuni de nombreuses personnalités, dont Olivier Giscard d’Estaing/Corinne Lepage/Jean-Marie Cambacérès/Patrick Viveret, des ambassadeurs de tous continents, plus de 60 diasporas ainsi que de nombreux acteurs de la société civile et des Citoyens du Monde, présents sur la place du Trocadéro le 18, au palais Bourbon le 19 et à l’UNESCO le 20 (voir tome 2 axé sur leurs visions).

Ce livre rassemble les contributions des intervenants pour construire
l’Humanité de demain.
(Don de 50% des bénéfices de la vente du tome 1 à l’association comorienne MSAANDA).

Effacer

Description

Monsieur le Président, Messieurs,

Au nom des peuples du monde qui ne sont pas représentés ici, je vous interromps, mes paroles seront sans doute insignifiantes pour vous. Et pourtant notre besoin d’un ordre mondial ne peut être plus longtemps négligé.
Nous, le peuple, nous voulons la paix que seul un gouvernement mondial peut donner.
Les États souverains que vous représentez ici nous divisent et nous mènent à l’abîme de la guerre.
J’en appelle à vous pour que vous cessiez de nous entretenir dans l’illusion de votre autorité politique. J’en appelle à vous pour que vous convoquiez immédiatement une Assemblée constituante mondiale qui lèvera le drapeau autour duquel tous les hommes peuvent se rassembler : LE DRAPEAU DE LA SOUVERAINETÉ D’UN SEUL GOUVERNEMENT POUR UN SEUL MONDE.
Si vous manquez à cette tâche, écartez-vous, une Assemblée des Peuples surgira des masses mondiales pour bâtir ce gouvernement.
Car rien de moindre ne peut nous servir.
Texte attribué à Albert Camus, 1948, dit « déclaration d’Oran » par référence à l’écriture de La Peste.

 

Olivier Giscard d’Estaing

 

Notre message est pacifique, essentiel et résulte d’innombrables initiatives et de fortes convictions. Ma proposition est de construire une Union Mondiale, semblable à l’Union européenne, avec une Commission, un président, des commissaires et un budget qui devrait atteindre une centaine de milliards d’euros, pour ses interventions (€12 par habitant). Il devrait appliquer le principe de subsidiarité. Le traité qui l’instaurerait pourrait s’inspirer des traités de Paris (1951) ayant créé la CECA, de Rome (1957) instituant la Communauté économique européenne et de Paris (2016) sur le climat. Le vide institutionnel actuel est une cause majeure des désarrois et des troubles de la société.

Il suffirait que quelques chefs d’État en prennent l’initiative, comme ce fut le cas pour la création de l’ONU, qui débuta avec 40 membres, et de l’UE, avec six membres et qu’elle soit proposée à tous les autres gouvernements.

Corinne Lepage

 

[…] on a à adapter toute cette pensée de ceux qui nous ont précédés, qui ont inventé cette idée magnifique de Citoyens du Monde, de voir comment elle peut être adaptée au mieux au monde d’aujourd’hui, en fait c’est cela notre tâche, c’est de réfléchir en prenant de nos prédécesseurs, l’essentiel de leurs pensées et en voyant comment nous sommes en capacité, d’ailleurs avec les plus jeunes d’entre nous, car nous avons à leur égard des obligations et des responsabilités, comment nous pouvons effectivement l’adapter au monde d’aujourd’hui, voilà, c’est un enjeu absolument colossal, c’est une pensée qui se heurte à toutes les facilités du monde moderne, des populismes, des nationalismes, des violences de toutes natures, mais c’est fondamental que ce que vous défendez, ce que nous défendons, qui est précisément cette permanence de l’espérance humaine, de notre capacité à passer au-dessus de toutes les contraintes, de toutes les violences de toutes les contingences du temps, de faire en sorte que nous puissions continuer à dresser cette chaîne qui devrait nous conduire effectivement vers la reconnaissance de l’unité de la famille humaine […]

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

A propos de l'auteur(e) : Nathalie Kesler - Oh So Yun

Nathalie Kesler – OH So Yun est présidente fondatrice de l’ONG PANGÉE et initie l’Opération PANGOR (pang-or.com) « pour un monde sans argent », avec un nouveau défi : tisser un réseau suffisamment solide pour procéder au basculement, après avoir atteint une autarcie en énergies libres.

PANGOR représente l’aboutissement d’une longue réflexion initialement sur le mondialisme, via la Citoyenneté Mondiale, le dialogue inter-diasporas, et l’Ingénierie de paix qui est le concept-phare de PANGÉE ONG (pangee.org).

Enquêtes sur une première École mondiale de l’Administration (parapacem.org).