TUEURS – VIOLEURS – PÉDOPHILES – La récidive ne devrait plus être de ce monde

7.99 17.90 

Le sujet de ce livre, traite essentiellement du problème de la récidive des violeurs et tueurs, dont certains même pédophiles. Ce manuscrit repose sur son instinct et sa passion d’enseigner, de communiquer aux autres, des faits de société qui le révoltent et dont l’auteur, Gérard Ouazana, ne conçoit pas que l’on ne puisse pas mettre, enfin en place, des mesures drastiques pour mieux les combattre.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

AVANT PROPOS

Avant d’aborder le sujet de ce livre, je tiens à souligner que le terme qualificatif de « Professeur » que je me suis permis d’accoler à mon nom, en page de couverture dédiée au titre du livre et nom de l’auteur, ne représente ni présomption ni infatuation de ma part. Il s’agit dans mon esprit, comme dans mon cœur, de préciser mon attachement à la mission d’enseignant qui prévalut dans ma vie et qui me motive encore chaque jour de mon existence.

 

Qui dit professeurs, maîtres et maîtresses des écoles, donc enseignants, dit en principe se soucier des enfants, adolescents et même jeunes gens à qui l’on enseigne. Il y a un attachement de notre part à cette jeunesse que l’on suit à travers notre mission commune d’enseignants.

Pour ma part, je me réjouis des belles choses qui attendent encore, malgré tout, nos élèves dans ce monde tout proche pour eux des adultes qu’ils seront, et où je les projette donc en de belles pensées optimistes.

Mais je ne peux aussi m’empêcher, comme vous -même, d’être horrifié chaque fois que des faits divers de pédophilie, de viol et souvent même de meurtre, quasi quotidiens, apparaissent ici et là dans nos médias.

Je ne peux m’empêcher d’imaginer que ces drames que l’on considère toujours comme étant arrivés « aux autres » auraient pu aussi me concerner s’il s’agissait de mes proches, ou même de l’un ou l’une de mes élèves. Je ne puis m’empêcher de penser que tel enfant abusé, telle fille violée, souvent même victime de meurtre, aurait pu être l’un ou l’une de mes élèves. C’est ainsi. Probablement par déformation – ou passion – professionnelle, j’associe avec effroi le fait que toutes ces victimes d’acte de pédophilie, les victimes de viols et de meurtres sont ou ont été élèves d’enseignants, d’autres maîtres et maitresses d’école, d’autres professeurs, comme moi-même, qui doivent être bouleversés bien plus encore que lorsque l’on reste un simple citoyen devant un fait divers.

Je me suis donc attaché à faire des recherches uniquement sur les cas les plus connus de violeurs et tueurs récidivistes en France au cours de de nos dernières décennies.

C’est par conséquent en qualité de rapporteur que je me permets de vous livrer ici une liste condensée des informations que j’ai pu trouver (et que je vous rapporte dixit en intégralité, telles qu’elles sont écrites au moment de la rédaction de ce livre.

Il s’agit uniquement et principalement des principaux violeurs-tueurs en série de FRANCE (ici listés par ordre alphabétique).

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “TUEURS – VIOLEURS – PÉDOPHILES – La récidive ne devrait plus être de ce monde”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Professeur Gérard Ouazana

Ce récit imagine que notre enfant, notre fille, nous fut brutalement arrachée dans un attentat islamiste. Je crie, ici, mon désespoir et mes fêlures, meurtri à jamais par cette barbarie, mais aussi mon Amour et ma quête de bonheur pour notre petite-fille, Mélodie, élevée par nous, ses grands-parents, suite à ce drame inconcevable. Me lâchant dans un pamphlet à la mesure de ma révolte, face aux atrocités du terrorisme, je me permets d’évoquer ma propre histoire. Je reviens également sur la France d’aujourd’hui, où l’amalgame s’installe à cause de jeunes islamistes, qui, loin de servir Dieu, leur religion et leur communauté, se dévouent en fait, à ne servir que leur absence de foi et leur haine de tout. J’insiste, pour finir, sur le rôle primordial de l’école, où le parcours atypique de ma vie, au départ artiste-musicien, me mena jusqu’au métier sacré d’enseignant « le plus beau métier du monde », qui me valut, un jour, cette exclamation, si improbable à mon égard, de la part d’un ministre d’État, Michel PONIATOWSKI : « Bravo, Monsieur le Professeur ! » Exclamation et conclusion d’un beau message d’espoir et de confiance en l’avenir de nos enfants. Et de conclure mon récit à ma petite-fille Mélodie, en évoquant la femme exceptionnelle que fut Simone Veil, et en insistant sur nos espoirs, toujours plus forts que tout. Pour l’un et l’une. Pour notre enfant de l’Amour. Et le droit à la Vie.