Toute une vie pour le dire… Tome 2

9.99 20.90 

   Bien que parvenue à l’âge adulte, Rose continue sa vie cauchemardesque chez ses horribles patrons, qui vont même jusqu’à déployer un odieux stratagème pour l’empêcher d’accéder, peut-être, un jour, à une vie plus normale.
Jusqu’à ce qu’enfin, la chance lui sourie, sous la forme d’une heureuse opportunité.
Le mariage lui apportera la liberté qu’elle espérait tant, mais à laquelle elle ne voulait même plus croire.
Son mari, après lui avoir permis, enfin, de connaitre quelques années de bonheur, et surtout d’avoir des enfants qu’elle adore et qui, heureusement, le lui rendent bien, s’avère finalement instable, alcoolique et peu courageux.
À la fin de sa vie, elle ose enfin, pour la première fois, prendre une vraie décision pour elle-même : elle divorce.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Quelques jours avant, ils prétendaient tout le contraire ! Cela sonnait tellement faux à présent ! J’étais persuadée qu’ils me préparaient un mauvais coup, mais j’étais très loin d’imaginer jusqu’où ils iraient. Ils se sont mis à rire, d’un rire encore plus anormal, plus abruti que d’habitude lorsqu’ils avaient bu. Je pensais qu’ils se moquaient de moi. Mon espoir d’une nouvelle vie une fois de plus s’envolait.

La veille de mon départ, Madame, me crachant son dépit, ne put s’empêcher d’avouer leur forfait horrible :

– Cependant nous avons tout tenté pour vous garder. Nous avons été jusqu’à payer quelqu’un pour vous faire un enfant, afin de vous garder chez nous. Et voilà que vous nous laissez dans une bien triste situation.

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Toute une vie pour le dire… Tome 2”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Auguste Pawlak

Patron d’une petite entreprise industrielle qu’il a fondée, Auguste Pawlak a raconté sa vie de chef d’entreprise, ses difficultés, ses problèmes, ses joies aussi, dans un ouvrage intitulé « 80% d’inconscience ».
Ici, dans ce nouvel ouvrage, « Toute une vie pour le dire… », Auguste Pawlak prête sa plume à Rose Telquest, qu’il a rencontrée par le plus grand des hasards et qui, pour on ne sait quelles raisons, a décidé de se confier totalement en lui contant dans le détail ce qu’a été sa pauvre vie, alors que pendant de très longues années de terribles souffrances, elle ne s’était confiée strictement à personne.