The black Programs -Tome I -II – III

10.90 22.90 

Les informations classifiées sont des documents dont l’accès est restreint par la loi, à une catégorie particulière de personnes, dans le but de préserver le secret de ces informations. Une habilitation d’accès au secret, appelée clearance est attribuée, afin d’autoriser une personne à manipuler des documents classés ou une certaine catégorie d’informations, nécessitant souvent une vérification des antécédents professionnels, avant qu’elle ne soit octroyée. Ce genre de système hiérarchique du secret est utilisé par presque tous les gouvernements, ainsi que par de nombreuses sociétés privées, travaillant pour la Défense. Le but de la classification et le secret sont de protéger les informations, pour éviter qu’elles ne soient utilisées à de mauvaises fins (ou de mettre en danger) les objectifs de sécurité nationale. Aux États-Unis, une information ne peut théoriquement pas être classée par pure commodité, simplement parce qu’elle serait embarrassante, ou par le caprice d’un supérieur hiérarchique quelconque. L’information ne peut être classée que par rapport aux risques réels qu’elle pourrait causer, sur les objectifs de la sécurité nationale de l’État. La plupart des autorisations d’accès et la classification des informations, concernant le gouvernement des États-Unis, sont organisées en fonction de systèmes de classifications établis par le directeur de la CIA, et utilisés en vertu du décret 13292 (modifiant l’Executive Order 12958) promulgué par le président George W. Bush en 2003. Ce décret fixe les systèmes de classifications des informations traitées par le gouvernement et ses différents fonctionnaires et employés, par les entrepreneurs et les entreprises industrielles, lorsqu’elles travaillent pour la Défense, concernant l’utilisation de matériels ou d’informations classifiées. Pascal Dague vous livre, entre ces pages, ce que personne ne devrait savoir…

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAIT DU LIVRE

Voici un exemple de programme Top Secret : le logiciel Promis… Au départ, un programme informatique inventé par la NSA, pour le département de la Justice… En 1970, Bill Hamilton, ancien ingénieur et programmeur de la NSA, (National Security Agency), inventa un logiciel informatique appelé Promis, abréviation de Procurer’s Management Information System, système d’information et de gestion du procureur. Ce dernier était, pour l’époque, une considérable avancée dans le monde de l’informatique. Que le logiciel se retrouve installé sur des systèmes informatiques en réseau, ou sur des ordinateurs personnels, il était en mesure de faire ce qu’aucun programme avant lui n’avait été capable de faire.

Promis était capable de lire et d’intégrer toujours simultanément, n’importe quels chiffres issus de différents systèmes informatiques ou bases de données, et ce, quel que soit le langage dans lequel le programme initial ou le système d’exploitation avait été écrit. Il fallait pour cela, que Promis soit installé au préalable sur les systèmes informatiques en question, pour pouvoir être utilisé. Ce type de logiciel est souvent passé pour un mythe, surtout au début de l’ère informatique. Mais ce programme existait, et existe toujours d’ailleurs, comme nous allons le voir. Une enquête de la RCMP, (Royal Canadian Mounted Police), la Police Montée Canadienne, sera révélée par le Toronto Star du 4 septembre 2000, au sujet d’une version trafiquée du logiciel Promis, qui avait été vendue au Canada par les Américains, il y a eu depuis 1983, plusieurs plaintes contre Robert Maxwel et Earl Brian, qui avaient vendu la version du logiciel. Et il se trouve que beaucoup d’enquêteurs privés se sont penchés sur l’histoire de ce logiciel, et surtout sur son évolution, depuis son origine, et pas toujours pour leur bien…

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Format Livre

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “The black Programs -Tome I -II – III”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Pascal Dague

Pour des raisons de sécurité, je ne peux me présenter comme j’aimerais le faire… J’ai servi mon Pays en y mettant toute mon énergie, toutes mes forces. Entre enthousiasme et écœurement. J’ai aussi protégé certaines personnalités venues de mondes très différents. Je l’ai fait au péril de ma vie. J’ai enfin, sous la direction de services secrets étrangers, accompagné, quelques fois, de hauts dignitaires jusqu’à leur dernière demeure… Mais quelles que furent mes missions, j’ai toujours eu une passion pour l’écriture. Quelque part, l’écrivain est un flic, un flic sentimental qui traque l’information jusqu’à satisfaire sa curiosité. Rien n’est simple, rien n’est écrit d’avance, la liberté se sculpte avec le temps. Faut-il encore le prendre pour lui donner toute son importance. Le repos d’une vie est à ce prix…