Sois un fils mon homme

7.99 18.90 

Arthur est un jeune garçon harcelé à l’école. Suivant ses études agricoles dans le supérieur, il se voit subir le travail sur l’exploitation agricole de son père et les cours en étant harcelé.
Un harcèlement très subtil qui ne se voit pas forcément. Un harcèlement qui lui vaudra bien des soucis.
De l’autre côté, nous retrouvons son père, Lionel, agriculteur. Endetté, il devra faire des choix de vie qui ne seront pas forcément toujours à la hauteur de sa famille.
Au travers de cette histoire, nous retrouvons un enfant harcelé et un père qui ne sait pas comment réagir face à la situation de son fils. Nous sommes plongés dans des pensées et des actes des deux amoureux de leur métier : l’agriculture.
Mais dites-moi ? Notre métier vaut-il la peine de mourir pour lui ?

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Un temps d’hésitation

Une fois le veau ramassé et mis en case, je fis le tour des vaches pour regarder qui venait de vêler. C’était Fenugrec qui avait de l’avance. Habituellement, elles sont en case mais cette fois-ci, il y a eu un souci dans les plannings.

Je commence par allumer les lumières des logettes pour préparer les vaches à un doux réveil. Oui, je préfère qu’elles aient un calme et doux réveil comme le mien, même si mon téléphone n’a aucune amertume à sonner.

La salle de traite est propre. C’est tellement agréable à préparer et se dire que l’on arrive à faire autant de belles choses.

Les vaches commençaient calmement à se lever et à se diriger vers l’aire d’attente.

— Allez mes filles ! Criais-je alors. On se lève !

Ce rituel du matin qui se répétait tout le temps jusqu’à ce que la dernière soit rentrée dans l’aire d’attente, c’était quelque chose que j’appréciais beaucoup.

 

Prédilection

 

Je n’en peux plus. J’ai bientôt 50 ans et le prix du lait rechute de nouveau en dessous des 300 € la tonne. J’ai construit un bâtiment d’élevage pour être aux normes imposées par Bruxelles et mon plan d’investissement était viable à cette période donnée. Mais on devait rester à un prix de 330 euros la tonne. Aujourd’hui, je n’y suis plus et si cela continue, je vais devoir me mettre des dettes sur dettes pour réussir à donner à manger à mes animaux. J’achète mes aliments qui eux sont en constante augmentation, même minime soit le prix, mais cela me fait cher à l’animal. Je dépasse presque tous les autres. Mais jamais je n’en parle, j’ai trop honte ! Comment voulez-vous que je parle de ce sujet à mes conseillés qui ne passent plus car je ne leur demande plus rien. Ou même que j’en discute à mes voisins, ils sont dans d’autres démarches et j’ai du mal à croire en leur système. J’ai déjà assez de boulot comme cela, alors je ne vais pas m’engager dans de la transformation ou un nouvel atelier. J’ai également un petit atelier de taurillon qui me perd toujours de l’argent mais il me fait de la trésorerie ce qui me permet de faire revenir de l’argent. Enfin, ce n’est pas avec cela que je vais faire tourner la boutique, sauf si le cours de la viande remonte, aujourd’hui elle est au plus bas. Une catastrophe.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Sois un fils mon homme”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Cyprien Petit

En se faisant harceler près d’une dizaine d’années entre la primaire et le lycée, Cyprien ne s’est pas laissé abattre. Il a été seul pendant toutes ces années. Ce qui l’a beaucoup aidé, c’est d’avoir un père agriculteur. Il allait travailler avec les vaches tout en cachant tout ce qui se passait dans le cadre scolaire.
Au-delà de ses rêves, Cyprien a fait l’école agricole dans la région Franche-Comté et s’est orienté vers une formation de transformation fromagère.
Durant des années, il écrivit des nouvelles, des poèmes et des phrases sorties de son imagination. Ce qui lui vaudra l’écriture de son premier roman édité : Sois un fils mon homme. Un livre tiré de son histoire et de ses pensées parfois très dures.