Récits de Tavera et de Sainte-Hélène – « Cosa cuntata in Tavera hè ben trova sì ùn hè vera » Napoléon

7.99 17.90 

Sur un confetti d’empire britannique, des hommes et des femmes vont voir leur destin bouleversé par une rencontre avec l’homme qu’ils ont appris le plus à détester, mais que parfois ils vénèrent en secret. À plus de mille lieues de leurs pays, de leurs familles et de leurs amis, ils vont se rencontrer pour fonder auprès de lui d’éphémères fraternités.
Décembre 1815 : La respectable loge « Mason’s Stock » à l’Orient de Sainte-Hélène.
Juillet 1820 : Farce ou Évasion ?
Septembre 1820 : Mason’s Stock House
La découverte des récits de Tavera et de Sainte-Hélène est due au hasard de recherches personnelles. Il n’existe pourtant aucun lien entre les protagonistes et l’auteur, même si quelques « débris de la Grande Armée », qui portent le même nom que lui, furent titulaires de la médaille de Sainte-Hélène, mais ceci serait une autre histoire…

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Décembre 1815

Sur un caillou chié par le diable en volant d’un monde à l’autre…[1], battu par les vents et les pluies de l’océan Atlantique, où l’orage menace au loin en cette pluvieuse fin de journée. Les trois coups, très distinctement frappés sur la porte de la maison leur servant de lieu de repos, figent en un instant le cercle des militaires assemblés en ce lieu.

La consigne laissée à l’officier de garde, appartenant au 20e régiment, de faction au poste d’observation aménagé sur Mason’s Stock House est de frapper seulement deux coups afin d’avertir les participants d’une arrivée inopinée.

— On frappe en… murmure un des participants, vite interrompu par un signe impératif de silence émanant de celui qui préside cette discrète assemblée […]

[1] « C’est le diable qui a chié cette île en volant d’un monde à l’autre.» Fanny Dillon, Comtesse Bertrand.

******************

24 Juillet 1820 : « Scappà o Scherzu ? »

Évasion ou farce ?

Bien qu’abbé et tenu par la respectabilité de mon état religieux, j’ai retrouvé mon âme corse rebelle. Un matin, après la montée de la garde (huit heures), avec la complicité de l’Empereur, j’ai joué aux Anglais un tour très amusant. L’Empereur me fait endosser son chapeau et ses habits, car je présente à peu près sa taille et sa silhouette. Il me recommande de m’en aller à cheval à travers le plateau, assez vite pour qu’on ne puisse pas me reconnaître et qu’on croie que je suis Napoléon, d’autant que je dois prendre soin, par moments, d’observer comme il le fait d’habitude les environs à la lunette. J’obéis avec assez d’adresse. Je monte à cheval, suivi d’Archambault, nous faisons un temps de galop dans la direction de Deadwood. Par instants, je m’arrête et, lorgnette en main, je regarde le paysage. L’information remontée à Plantation House inquiète Hudson Lowe, le gouverneur de Sainte-Hélène […]

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Récits de Tavera et de Sainte-Hélène – « Cosa cuntata in Tavera hè ben trova sì ùn hè vera » Napoléon”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Jean-Michel Legaud

Jean-Michel LEGAUD est né le 21 septembre 1953 et vit à Caen.

Après la réalisation de trois guides consacrés à la ville de Caen dans le cadre de l'AVF Marches courtes autour de la Prairie et plus si affinités..., il écrit L'Ordre de la Félicité, une société secrète libertine dans la tourmente aux Éditions Sydney Laurent (2021).

Suivi d’Un Chevalier de l’Ancre en Amérique – Le Baume et la Blessure (juillet 2021).

Les Récits de Tavera et de Sainte-Hélène – « Cosa cuntata in Tavera hè ben trova sì ùn hè vera » est son troisième roman.

Lorsqu'il n'écrit pas, Jean-Michel LEGAUD est Sound-designer avec plus de 500 compositions musicales à son actif :

 https://soundcloud.com/jean-michel-legaud