Réciprocités

9.99 19.90 

 

Dans le Décaméron, l’auteur, Boccace relate des événements qui se déroulent sur dix journées.

Dans le présent ouvrage, je me contente de présenter une douzaine d’histoires intimes, crues, osées, mais surtout pas grossières ou obscènes ! Une dizaine de femmes plutôt âgées racontent, dans le détail, leurs relations intimes avec de jeunes hommes. Dans chaque histoire, un seul jeune homme avec en général une de ces femmes ménopausées, qui loin d’être passive, va faire preuve d’initiatives, va s’affirmer telle la digne représentante du féminisme actuel. Elles vont se montrer exigeantes en ce qui concerne le plaisir au féminin ; pour autant, point trace chez elles de ce sadomasochisme omniprésent dans la littérature au service du plaisir sexuel, qualifiée à juste titre de pornographique. Dans ces histoires présentes, les plaisirs sont partagés : ils sont le reflet de la générosité des femmes !

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

[…] Maintenant, après le départ de Rigoletto, nous parlons toutes les deux librement. Nous sommes religieuses, il est vrai ; nous avons fait ces trois vœux d’obéissance, de pauvreté et de chasteté. Nous avons la bonne cinquantaine, nous ne pouvons plus être engrossées comme Antonia, nous ne risquons plus d’avoir de grossesses, nous sommes débarrassées des règles ; c’est bien réconfortant ; nous obéissons (vœu d’obéissance) autant qu’il est possible, mais chacune, comme toutes les autres dont les plus âgées, nous avons le droit d’avoir nos caractères ; sommes-nous pauvres ? Pas vraiment, alors le vœu de pauvreté n’est pas vraiment appliqué, il faut le reconnaître ; enfin maintenant, parlons de la chasteté, toi comme moi, durant une trentaine d’années on a tenu notre promesse ! Pas vrai ? Maintenant, parlons de cette chasteté chez les gens de l’Église ; toi comme moi, nous savons que ce vœu n’est pas toujours suivi ni honoré ; c’est surtout vrai chez les religieux hommes ; ils nous demandent d’être chastes alors qu’eux ne se gênent pas […]

******

[…]Les années ont passé ; les femmes, puis les familles, où des hommes solidaires des femmes ont été d’une aide précieuse – donc une partie importante de la population – ont compris qu’il fallait faire évoluer les mentalités, les comportements, et ce en vue de plus d’égalité entre les femmes et les hommes. Une initiative acceptée par toutes ces personnes désireuses de plus d’égalité a été d’instituer l’initiation des adolescents garçons. À cette fin, il était nécessaire de compter sur des professionnelles, femmes. Après les six précédentes conteuses, me voici, je suis Philomène, la septième, moi aussi, une mamie ; dans cette nouvelle, je vais vous raconter sobrement l’initiation sexuelle à laquelle Guillaume, un de ces adolescents, a bien voulu se prêter […]

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Réciprocités”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : René Legaud

Octogénaire, mais jeune auteur, passionné d’Histoire, René Legaud possède en particulier la mémoire du vécu. Enseignant et cadre administratif de l’Enseignement public, il est issu du monde ouvrier et paysan. Né à la campagne, après sa vie professionnelle, essentiellement en région parisienne et à l’étranger : coopération en Algérie, il est revenu vivre une retraite active dans les milieux associatifs, dans son village natal ; proche de la nature, de la faune et la flore de son enfance qui ont subi des ravages, conséquences des activités humaines, soumises aux prédateurs financiers. Ayant beaucoup voyagé, il a séjourné dans plus de vingt pays et quatre continents, c’est un esprit libre, rationnel, sans tabous, plein d’empathie pour autrui, sans exclusive. Féministe depuis son enfance, il n’apprécie pas la littérature pornographique, sadomasochiste, qui voit sa concrétisation dans le patriarcat et ses féminicides commis quotidiennement depuis toujours et dans toutes les sociétés humaines !