Qui es-tu, papa ?

6.99 13.90 

Qui es-tu, papa ? En voilà des questions ! Pourquoi cette question d’ailleurs ? Qu’est-ce qui lui est passé par la tête, à cette gamine ? Et comment raconter à sa fille de quatre ans qui l’on est, alors qu’on ne s’est jamais posé la question soi-même ? Au fait, qui suis-je ? Ma fille vient de me mettre face à moi-même. Comment ai-je fait pour me retrouver aujourd’hui en France ? Faut-il y voir la main de Dieu ou simplement le destin ? Mon parcours défile devant moi et je me mets à raconter à toute vitesse ma vie à ma fille, comme si je voulais vider mon sac, me débarrasser d’un poids que j’ai traîné depuis déjà trop longtemps. J’avais peur, d’un côté, de décevoir ma fille qui pensait certainement, à ce moment-là, que son père était le fils d’un chef ou, tout du moins, issu de parents très riches, alors qu’en réalité, il avait été un enfant souffre-douleur. De l’autre, je craignais de creuser des souvenirs douloureux que je cherchais à enterrer définitivement et qui risquaient de me faire très mal. Dilemme.

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Pré/face…et vice/versa…Un éblouissant témoignage anthropologique – d’Intelligence – de Culture – et d’Amour!

Il  n’y a‌ pas de Mots assez pertinents et suffisamment  puissants pour exprimer – au niveau théorique -comme au niveau émotionnel – culturel et esthétique l’éblouissant travail de réflexion – d’expérience et d’ecriture – où les Mots servent souvent de boucliers pour cacher ou masquer les  Maux encourus durant votre histoire personnelle -souffrances –  travail –  efforts affectifs comme conceptuels pour nous permettre de découvrir- grâce à votre Ouvrage – une si riche entité et réalité culturelle – que le Mouvement de l’Histoire- des prétendues Civilisations – ont souvent ignorées – écartées ou – hélas – écrasées…

Vu par Pierre Besnard – la Question et la Réponse sont contenues dans cette Alliance subtile – profonde – universelle qui constituent l’armature de ce superbe travail culturel et personnel;……….”Qui es-tu Papa?” -et la Reponse pure autant qu’interactive que polysémique:” Papa ? Je t’aime!”

Il y a le Monde!… La Vie!…Les Personnes….chacune Unique!….les Familles….le Temps et l’Eternité…et des Hommes et Femmes – comme Vous et Votre Fille…qui font l’Histoire avec – la conviction – que l’on peut améliorer ce Monde – et lutter – par l’Intelligence – le Courage et l’Amour contre tous les Virus menaçants – en commençant par celui particuliérement résistant et universel;  de la Connerie!….à définir!?..et finir! – “Où va t’on ?..au Combat! ” -(Arthur Rimbaud).

Pierre Besnard – Maitre de Conférences/Hors-Classe – Université: SORBONNE – Docteur en Sociologie -Directeur DUFA/Management Formateurs- Expert-International – Auteur -Ouvrages Formation – Culture – Animation – Nouvelles Littéraires- et Textes divers – (Pére de 3 Fils merveilleux et 8 “petits” enfants -déjà Grands!)

EXTRAIT DU LIVRE

VILLAGE NDILA

    Ndila est le nom d’un arbre. Comment ce nom d’arbre s’était-il substitué à Ngonbé ya Naham ? Toujours selon la tradition orale, deux jeunes voyageurs Goulay, qui se rendaient à Fort-Archambault à pied, se seraient arrêtés sous cet arbre appelé Ndila, pour se reposer. Arrive alors un Blanc, probablement le commandant de région, avec ses goumiers et traducteurs. Le Blanc aurait demandé aux voyageurs : « Comment s’appelle ce village ? » Les voyageurs auraient compris qu’il demandait comment s’appelait l’arbre sous lequel ils se reposaient. Ils répondirent : « Ndila. » Le Blanc écrivit : « Village Ndila ».

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Qui es-tu, papa ?”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Philippe Diguimbaye

L’Amour. Pourquoi ce mot maintenant, alors qu’il n’apparaît nulle part dans le récit ? En effet, lorsque papa avait terminé son récit, Gwendoline, sa fille de quatre ans, auteure en quelque sorte de cette narration, les larmes aux yeux, l’avait enlacé tendrement et lui avait dit, la voix étouffée par le chagrin : « Papa, je t’aime. »
Ces trois mots, « je t’aime », avaient une résonnance profonde, lourde. Le papa se demandait s’il avait entendu ne serait-ce qu’une seule fois ce mot de la bouche de ses parents ou de celle de ses différents tuteurs. Alors, très ému, il embrassa sa fille et lui répondit : « je t’aime aussi ».