Poésies d’hier, poésies d’Ichy

7.99 18.90 

Ce recueil est le reflet d’une vie vouée au respect et à l’amour des autres. J’ai voulu, par cet ouvrage, montrer combien le monde peut être bon, beau, mais aussi méchant.

Fils de mineur, j’aime le monde de la mine, et j’ai voulu ici mettre à l’honneur toutes ces personnes qui ont donné leur santé, et quelquefois leur vie, pour que le monde soit meilleur. Vive la mine ! Vive nos valeureux mineurs ! Que leurs efforts passés soient reconnus et respectés. Si, par ces textes, j’ai réussi à vous convaincre qu’ils ont été de valeureux Français, ma tâche sera accomplie.

UGS : ND Catégorie : Brand:

Description

De la vie vous avez acquis grande expérience,

Vous avez le bonheur, la joie et la patience.

Que vous n’êtes plus jeunes, vous en avez conscience,

Mais, à vous regarder, en la vie j’ai confiance.

 

Il est des déchirures qui blessent l’âme,

Il est des tendresses douces et lisses,

Comme un galet joli que la mer a poli,

Comme la peau douce d’une femme.

Il est des mots gentils qui glissent.

Que cela est joli !

 

Traverser les tempêtes, suivre les sentiers interdits,

Écouter les appels criés d’un lieu mental,

Tous d’une évidente beauté, d’un caractère sentimental.

Écouter la résonance d’un amour décomposé, inédit.

 

Informations complémentaires

Auteur

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Poésies d’hier, poésies d’Ichy”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Jean-Claude Jeannas

Jean Claude JEANNAS, né à Aniche (Nord) en 1944, est opticien optométriste à la retraite et déjà auteur de 14 ouvrages, tous parus aux éditions Sydney Laurent.

En 2017, il avait notamment écrit « JEAN-MICHEL ET SA DIFFÉRENCE : MON FILS, J’AI LE CŒUR QUI SAIGNE », dédié à son fils, Jean-Michel, décédé brutalement à l’âge de 53 ans.

Quelques années plus tard, c’est au tour de son petit-fils, Vincent, de quitter prématurément cette terre, et s’il a participé à l’écriture du livre qui est consacré à ce dernier, notamment à travers la préface et la postface, c’est bien son fils, Laurent, qui nous narre l’histoire d’un jeune homme parti bien trop tôt.

Laurent JEANNAS, né à Douai (Nord) en 1969, s’engage quant à lui, pour la première fois, dans l’écriture d’une œuvre qui se veut, avant tout, thérapeutique, un moyen pour lui de faire son deuil, et de continuer à faire vivre, différemment, un fils qu’il a chéri toute sa vie durant.