Plaidoyer pour la vie et pour la terre – Tome 1 – Face à la réalité des faits

7.99 16.90 

Notre Planète va mal et nos sociétés avec elle. Les experts sont unanimes : jamais l’urgence n’a été aussi grande. Pourtant, presque personne ne bouge ! Partout, citoyens et dirigeants économiques ou politiques s’obstinent dans la croyance insensée que seule une croissance illimitée permettra à nos sociétés de survivre. C’est oublier que les ressources de la Terre et sa résilience ont des limites ! C’est nous mentir que prétendre que la technologie parviendra à vaincre les forces de la Nature lorsqu’elles se déchaînent, à dépasser les limites d’un monde limité, et à s’affranchir des lois biologiques et physiques qui s’imposent au vivant. Cette fuite dans la croissance est plus qu’un échec : une imposture. Elle est la cause du chaos en marche avec, pour conséquences, famines, épidémies, désertification, chute des démocraties au profit de communautarismes et de dictatures. Cette croissance prédatrice est la cause du saccage de la Nature, de l’effondrement du vivant, du dérèglement climatique, d’un écart croissant entre riches et pauvres, d’affrontements entre les individus et entre les peuples. Le but de la vie et l’idéal du bonheur devraient-ils se réduire à l’accumulation indécente, par quelques-uns et jusqu’au gâchis, de biens matériels et d’un argent, d’ailleurs de plus en plus immatériel ? Tout est-il perdu ? Non. Il suffirait de renoncer au dogme économique que ces fous nous imposent par le mensonge, par le chantage à l’emploi et à la récession, par la peur et parfois par la force. C’est difficile ? Oui, mais cela vaut mieux que notre disparition prochaine. Il est temps de réagir !

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Ce manifeste est un coup de gueule, presque un réquisitoire, car la situation l’exige. Un appel lancé par des parents (et grands-parents) qui refusent d’assumer la responsabilité des catastrophes à venir, n’ayant jamais cautionné – pour leur part – les grandes orientations imposées par la minorité dirigeante à la multitude que nous sommes.
Sommes-nous légitimes pour le faire ? Bien entendu ! Autant que chacun de vous, puisqu’il s’agit de notre propre vie et que cette dernière n’appartient à personne d’autre qu’à nous-mêmes.
Sommes-nous compétents pour oser nous lancer dans cette entreprise ? Bien sûr ! Au moins autant, sinon plus que tous les décideurs qui s’intronisent « experts en tout » ! Car nous avons été aux mêmes sources qu’eux-mêmes et n’en avons rejeté d’emblée aucune.

*****

« Depuis, de simple médiateur des échanges entre les humains, l’argent est devenu un objet d’accumulation. Un moyen d’acquérir du pouvoir, aussi. Désormais, la monnaie fiduciaire a quasiment vécu, et les banques et les gouvernements s’évertuent à le faire disparaître. L’argent est remplacé par un carré de plastique muni d’une puce électronique, ou par des chiffres alignés en bas de colonne ou sur l’écran des ordinateurs. Un banquier, ou un État peuvent ainsi vous enrichir ou, plus souvent, bloquer vos comptes et vous plonger dans la misère, en appuyant sur un simple bouton. L’argent est devenu complètement virtuel. Malgré ou grâce à cet artifice, et par la spéculation sur les variations de sa propre valeur,  l’argent « fait de l’argent », il se crée lui-même ! L’argent crée donc sa propre richesse, indépendamment de la création d’une véritable richesse constituée de biens matériels palpables ! Nous sommes au royaume des paris et du jeu de dés entre les grands financiers du globe. Nous sommes au royaume d’Ubu, où l’absurdité et la folie prétendent devenir la réalité et la raison du Monde. »

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

Date de Parution

10/06/22

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Plaidoyer pour la vie et pour la terre – Tome 1 – Face à la réalité des faits”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Bruno Pinel

Bruno PINEL est essayiste, il écrit aussi des contes pour la jeunesse et des romans policiers. Ceci afin de transmettre, avec une irrévérence sans réserve, sa vision ironique, mais inquiète de nos sociétés, ainsi qu’une philosophie de la joie et de l’amour, la primauté de la liberté, ainsi que le respect de la Nature, de soi et des autres.

Gabrielle DUFEU, arrière-grand-mère observatrice du Monde, travailla dès l’âge de 13 ans.  À 87 ans, elle l’accompagne aujourd’hui dans sa démarche, avec une jeunesse d’esprit, un optimisme et une gaieté que lui envieraient beaucoup de femmes ou d’hommes trois fois plus jeunes qu’elle.

Bruno Pinel commença par écrire des essais sur la vieillesse, le suicide, la nutrition, l’acidité corporelle, le sommeil et la fibromyalgie. Depuis qu’il s’est établi dans son petit paradis breton, il varie désormais les genres littéraires, passant des essais au théâtre, et des contes pour la jeunesse au roman policier, surtout en argot avec lexique intégré.

Chacun de ses livres est un moyen de transmettre un message en faveur de la Vie et de la Nature, du respect de soi et des autres, ainsi que du primat de la liberté et de la justice sociale. Avec une joyeuse impertinence, il entend partager avec vous sa philosophie de l’empathie et de la tolérance, de la joie et de l’Amour.

cliquez sur le lien :

Site de l'auteur   

référencé sur le site de l'association des écrivains bretons : cliquez !