PANORAMA SUR MADAGASCAR

9.99 22.90 

Pays d’avenir ou d’infortune

Ce livre décrit la situation géographique et les ethnies qui peuplent l’île, avec la présentation du pays, du climat, de l’environnement, de l’économie. Il y a environ 1500 ans, cette île était vierge d’êtres humains. La question de son peuplement est abordée ici. Les groupes ethniques qui se sont constitués ont fondé une civilisation commune avec son identité religieuse, sa poésie, sa culture, sa langue tout en conservant l’originalité des traditions de 18 tribus.

La culture sous ses divers aspects : l’histoire, celle des grands royaumes, la conquête coloniale, la colonie, l’indépendance et les régimes politiques qui se sont succédé. L’énigme que constitue ce pays dont les élites se partagent les richesses au lieu de les utiliser pour son développement, provoquant des crises politiques à intervalles réguliers.

 

 

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

Avant l’arrivée des Français, malgré une timide apparition des épices, du café, de la vanille, du clou de girofle, les agriculteurs Betsimisarakas en étaient restés au tavy, à la culture sur brûlis, les éleveurs Bara et Sakalava à l’élevage contemplatif tandis que les paysans Merina et Betsileo maîtrisaient parfaitement la culture du meilleur riz du monde.

L’industrie était inexistante en dehors de l’expérience de Jean Laborde à Mantasoa. Le pays vivait en autosubsistance, avec peu d’échanges. Car les souverains s’étaient toujours opposés à la construction de routes. Le portage s’effectuait à dos d’hommes.

Après 90 ans de colonialisme français et 30 ans d’indépendance totale, on pourrait considérer au premier abord que les choses n’ont guère évolué et même régressé pour un peuple qui semble se contenter de peu et qui préfère vivre du souvenir illustré par la cérémonie du « famadihana », le retournement des morts. Madagascar a pourtant de nombreux atouts, une corne d’abondance placée dans son berceau. Par son relief, sa situation géographique, elle bénéficie d’une grande diversité de climats, rarement malsains, qui rend possible la pratique de toutes les cultures. À celles traditionnelles du riz, de la canne, de la vanille, du café, des fruits exotiques, s’ajoutent le blé, la pomme de terre, le coton, le soja, le maïs, le tabac, le thé et la vigne. Les terres sont généralement fertiles et bien arrosées dans de multiples bassins et vallées.

Les crises de régime

« Tous les chefs d’État qui se sont succédé depuis 1960, ont eu affaire, directement ou indirectement, à une crise politique pour arriver au pouvoir ou/et en partir » (Rabemananoro, 2014). Cette fois, avec la présidentielle de novembre et décembre 2019, ce n’est pas le cas. Mais la perspective d’un réel changement de cap reste fermée, pour les raisons évoquées ci-dessus. Les élites, côtières ou merina, les représentants des Eglises, des groupes économiques, des intérêts étrangers, sont toujours là, enfermés dans une logique de profit ou de défense d’intérêts particuliers à court terme. Seul Ratsiraka avait cherché l’appui de la grande masse en cherchant à répondre aux aspirations populaires et nationales. Ces aspirations sont celles de cette grande majorité, essentiellement rurale, constamment exclue. Néanmoins, aucun des régimes qui se sont succédé depuis l’indépendance, la malgachisation social-démocrate de Philibert Tsiranana, le socialisme nationaliste de Ratsiraka, l‘ultra libéralisme autoritaire de Ravalomanana auquel succéda celui de la HAT de Rajoelina, et encore moins celui de la période récente du gouvernement de l’ajustement structurel et de la libéralisation d’Héry Rajaonarimampianina qui a conduit à l’affaiblissement de l’Etat. Aucun de ces régimes n’a permis de « faire valoir le principe d’équité pour réduire les inégalités sociales, entre héritiers statutaires et couches populaires, parallèlement à celles entre les régions particulièrement entre les hautes terres et les régions « côtières », et celles entre les zones urbaines et rurales1 ».

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “PANORAMA SUR MADAGASCAR”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Allain Louis Graux

Né en 1941 dans une famille de boulangers, engagé comme mousse à 15 ans, l'auteur a gardé le goût des voyages, de la découverte et de l’aventure. À son retour de la guerre d’Algérie, il travaille alors comme électricien et dépanneur d’ascenseur, puis cadre, sans rien renier de ses engagements syndicaux, comme secrétaire du général du syndicat des ascenseurs, puis secrétaire du comité central d’entreprise de la société où il fait carrière. À la retraite, il collabore avec une revue « Les pays des mille et une nuits », avant de devenir journaliste indépendant, écrivain-voyageur et essayiste. Il décrit, photographie et fait partager ce qu'il voit des pays visités, ses rencontres avec les peuples découverts, leur passé, leur présent et leurs projets d’avenir.