Nejma

(3 avis client)

7.99 16.90 

Dans un Maroc où le carcan patriarcal et l’interprétation de l’Islam obligent la femme à rester derrière le rideau et à attendre qu’un homme veuille d’elle, Nejma, une jeune fille de dix-neuf ans, défie ce système et tente, via tous les subterfuges possibles, de démontrer qu’une femme peut être libre de ses choix, libre et indépendante !
Sur scène, animée par son personnage et le désir de liberté, elle affiche ce monde et ses travers, mais derrière les rideaux, à l’ombre de la vie, que se passe-t-il ?
Comment un père peut-il détester la personne qu’il aime le plus ?
Ce roman vous conduira vers les mille chemins possibles où chaque geste, chaque regard, chaque seconde aura sa propre importance. Entrez dans un univers dont le cœur sera de l’autre côté du rideau.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Il parlait avec une voix posée, forte et en même temps si douce. Un moment solennel. Elle ne savait comment réagir, si elle devait le regarder dans les yeux ou les baisser. Une drôle d’impression la saisit, mais son esprit revint et son papa continua.
— Je regrette de t’avoir giflée, mais un mal me prit et le fait de voir la chair de ma chair, le soir, devant mes amis, et Sheitan a facilement pris le relais. Je sais que j’ai mal agi, c’est pour cela que je t’ai appelée pour m’excuser.
Elle voyait les yeux de son papa se baisser et quelques larmes couler. Elle fut énormément touchée et son cœur la saisit. Jamais elle n’avait vu son père dans cet état. Son père, cet homme qui était son pilier, ce mur qui la protégeait du danger extérieur. Elle eut une larme qui perla et elle se leva et l’embrassa sur le front.
— Papa, je t’avais déjà pardonné.
******
Des hommes en devenir, un mal-être, un manque de repères ; les pères ont baissé les bras, la société prend la relève en les jetant face à leur miroir. Je crie, le paraître prend le relais ; disparaître pour comparaître derrière les cellules… voici le nouveau monde. Il y a un « moi » dans chaque ligne que je vide de mes veines acides. Ma transfusion de mots est une espérance pour ceux qui se reconnaissent comme pour ceux qui naissent dans cette vie. En moi il y a un « vous » qui tutoie votre monde. Je crie au crime et rends hommage à ceux qui ont trimé pour rester vivants. Nous ne pourrons jamais nous élever si ce n’est par le biais de l’ouverture d’esprit. Nous sommes arabes, berbères, européens, nous sommes africains, asiatiques… Nous sommes humains. Révolution par les mots, mes instants de bonheur viennent d’un cœur pur. Je me suis retrouvée, accomplie ; une belle élocution pour objectif, une cible comme impact pour ma plume.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

3 avis pour Nejma

  1. Maillard

    Je viens de l’acheter en version numérique… un réel bonheur, j’ai pris. Une histoire pleine d’intrigues. Qui est finalement Nejma ? Je le recommande vivement.

  2. EL Moukthari

    J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre.
    Le personnage de Nejma est vraiment captivant et intriguant. Comme j’aime… Cette étoile rebelle est prête à tout pour bousculer le poids des traditions.
    Une belle leçon de vie !

  3. DIMECH Jean-Claude

    En attendant de l’acheter j’aime beaucoup l’auteur pour avoir lu toutes les notes qu’il faisait paraître sur son compte et avoir écrit à ma demande un article sur mon association. Très longue vie littéraire

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Louguid Khalid

Un voyageur sans bagage, s’est amusé à écrire Jean Anouilh. Ainsi Khalid Louguid né au Maroc et vivant en France se décrirait. Chaque moment de sa vie ne sera que le ricochet de la prochaine. Mille vies et autant de rêves. Autodidacte, il peint ses feuilles blanches de pensées abondes. Après Photophore aux éditions « Mon Petit Éditeur », Khalid Louguid vous offre son premier roman. Dans le combat contre les préjugés, contre les plafonds de verre, Khalid Louguid a toujours brandi sa plume pour repousser les limites de la pensée.