Myzoclerc et les Hooligans

6.99 12.90 

Le samedi 20 mai 2017, le tout nouveau stade de Saint-Hubert-des-Monts était inauguré pour accueillir l’équipe de foot de Brouy-sur-Mer. Son équipe, le SHC devait disputer un match de ligue 1 contre l’OB qui avait acheté à prix d’or un buteur sud-africain nommé Brendan Costzee. La presse spécialisée le considérait comme un phénomène hors normes. Le match s’est déroulé devant une foule déchaînée dans une ambiance pour le moins électrique et s’est terminé par un score de 4 à 0 en faveur de l’OB. Cette cuisante déculottée du SHC n’a pas été appréciée, mais alors, pas du tout par les supporters de Saint-Hubert-des-Monts. Les barrières ont volé en éclats, une bande de supporters mécontents auxquels s’étaient ajoutés des hooligans venus d’on ne sait où a envahi la pelouse. Une bagarre générale a éclaté au cours de laquelle les hooligans excités par la bière ont molesté les joueurs, au point d’en blesser sérieusement quelques-uns. Le commissaire Myzoclerc, alerté par la direction du stade, est intervenu avec son équipe pour remettre de l’ordre.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Myzoclerc et les Hooligans”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Jean-Louis Poullain

Jean louis Poullain est un auteur atypique. Il jette sur le papier tout ce que son cerveau et son humeur ont enregistré au cours de son existence. Il passe allègrement d’un genre à l’autre, biographies virtuelles, autobiographies romancées, polars débridés, essais eroticoporno, romans prémonitoires ou avant-gardistes tel celui qui vous est proposé aujourd’hui. Son style est léger, fluide et agrémenté d’un humour parfois décapant. Mais que les lecteurs et lectrices ne s’y trompent pas, l’auteur ne cherche qu’à susciter chez eux une réflexion personnelle sur les sujets qu’il traite. Il apprécierait que cette pensée lui parvienne sous forme de courriel ou de SMS par le canal de son éditeur. Il y répondra, instituant ainsi un dialogue constructif entre l’auteur et ses lecteurs qui, à ce jour, nous manque cruellement.