MYZOCLERC -Comment devenir serial killer

7.99 13.90 

Les trois exemples développés dans ce livre vous inciteront peut-être… si toutefois vous en exprimez le désir, d’une part, à vous introduire dans le club ultrafermé des serial killers, et d’autre part, après que vous y serez entré, à ne pas vous faire bêtement pincer par la maréchaussée… Dans le cas où vous réussiriez ce double exploit, ne manquez pas de m’en avertir afin que je puisse vous féliciter !

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAIT DU LIVRE

Pour poursuivre notre raisonnement, nous attribuerons au psychopathe le signe + et au psychotique le signe . Comme vous le savez, les signes + et s’attirent à tel point qu’ils finissent par se coller et par un phénomène d’osmose, les caractéristiques de l’un se mélangent à celles de l’autre et vice versa. Un psychopathe et un psychotique, dont nous simplifierons d’office les noms en « pathe » et « tique », réunis, vont former un ensemble « pathétique » qui, une fois l’osmose terminée, constituera un mélange ô combien détonnant.

En conséquence, si parmi vos relations, vous connaissez des individus ayant chacun une des caractéristiques ci-dessus, soit pathe soit tique, faites en sorte qu’ils ne se collent pas si vous tenez un tant soit peu à leur santé, en leur évitant un accident « pathétique ».

 

 

 

 

 

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “MYZOCLERC -Comment devenir serial killer”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A propos de l'auteur(e) : Jean-Louis Poullain

Jean-Louis Poullain est un auteur atypique et prolifique. Il est à l’aise dans de nombreux genres : autobiographies romancées, policiers débridés où l’assassin donne du fil à retordre à ses sbires, romans érotiques à ne pas mettre entre les mains d’un enfant de chœur et autres romans type « canicheries » mettant en scène des animaux de compagnie. Son style percutant, émaillé d’un humour quelquefois grinçant, mais toujours de bon aloi, rend la lecture de ses œuvres captivante. Il ne tient qu’à vous d’en faire l’essai : bonne lecture !