MYTHES & LÉGENDES

9.90 19.90 

De tout temps, notre histoire fut peuplée de mythes et de légendes aux créatures et phénomènes étranges… Bien souvent notre conscience individuelle inhibée par la conscience collective refuse de voir et nie l’évidence, où la peur de l’inconnu est légitime. Cependant, le statut de l’être humain, ses rapports avec le divin et que sais-je encore, permet parfois de départager la vérité des affabulations. Le mythe est un récit vraisemblablement à l’origine de certaines traditions et de pratiques ancestrales, alors qu’une légende est un récit transformé par l’imagination populaire, ou bien d’une rumeur déformée issue de faits réels. Peuplé d’un peu des deux, je vous propose de parcourir ce livre inspiré d’expériences et croyances de tout un chacun. Nul doute que l’ode des ténèbres en est son unique langage.

Tout le monde a le droit d’y croire ou de ne pas y croire, à chacun sa sentence !

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

L’autoroute de l’enfer, serait-elle maudite ? Construite en 1926, l’autoroute se trouvait au 6e embranchement de la route 66 et, elle avait, en toute logique, été baptisée U.S. route 666. Bien qu’aucune arrière-pensée n’ait motivé ce choix, certains firent rapidement le lien entre la route et le Nombre de la Bête. Et malheureusement, cette connotation sinistre fut rapidement accentuée par les statistiques. En effet, l’autoroute connaissait un nombre plus élevé d’accidents que la normale, en particulier le long du tronçon du Nouveau-Mexique, ce qui entraînait un grand nombre de décès. Ce nombre était si élevé que la route fut rapidement considérée comme l’une des plus dangereuses des États-Unis. Bien évidemment, de nombreux facteurs pouvaient expliquer ces tragiques statistiques, comme les mauvaises conditions météorologiques ou l’effet hypnotisant du paysage monotone sur des conducteurs fatigués. Mais beaucoup pensaient que la route était maudite, comme le prouvait le nombre satanique ! (L’autoroute de l’enfer, page 22)

 

Derrière l’histoire officielle, ce qui s’y est réellement passé… On doit surtout la réputation de Waverly Hills aux rumeurs sur les faits étranges qui s’y seraient produits. Avec le temps, beaucoup de ces rumeurs ont étaient amplifiées, donnant lieu à toutes sortes d’histoires aussi diverses que fantaisistes. N’empêche, il s’y passait bien des choses peu recommandables. La première précision à apporter concerne le nombre de décès au sein du sanatorium. Si l’on en croit les données historiques officielles de la bibliothèque de Louisville, les chiffres réels furent très augmentés par la rumeur, au fil des années. Bien qu’incomplètes, les archives mentionnant les chiffres indiquent que l’hôpital aurait enregistré son plus fort taux de mortalité avec 162 décès pour la seule année 1945. Les chiffres indiquent par ailleurs une moyenne de 106 décès par an, ce qui, même en le comparant avec le nombre le plus élevé, permet de trouver une valeur approximative d’environ 5 512 décès. S’étalant sur les 52 ans de fonctionnement du sanatorium, ce nombre nous permet raisonnablement d’établir une fourchette située entre 6 000 et 8 000 morts. Les chiffres exacts sont encore inconnus, mais ils nous montrent un taux de mortalité très largement inférieur aux idées reçues. (L’étrange sanatorium, pages 33 et 34)

 

Une légende urbaine raconte que si quelqu’un prononce les mots Bloody Mary à trois reprises devant un miroir, alors un esprit vengeur apparaît. Cette légende, fort ancienne, est devenue une sorte de rituel, un jeu auquel s’adonnent les adolescents mais dont personne ne connaît vraiment les origines. La légende rapporte souvent que Bloody Mary était une sorcière. Mais suivant l’histoire, elle peut se transformer en une mère morte en couches, en une jeune fille enterrée vive, en la terrible Mary Tudor que l’on surnommait Bloody Mary, ou dans ses versions les plus modernes, en une femme tuée lors d’un accident de voiture. (La légende de Bloody Mary, page 93)

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “MYTHES & LÉGENDES”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Pascal Dague

Pour des raisons de sécurité, je ne peux me présenter comme j’aimerais le faire… J’ai servi mon Pays en y mettant toute mon énergie, toutes mes forces. Entre enthousiasme et écœurement. J’ai aussi protégé certaines personnalités venues de mondes très différents. Je l’ai fait au péril de ma vie. J’ai enfin, sous la direction de services secrets étrangers, accompagné, quelques fois, de hauts dignitaires jusqu’à leur dernière demeure… Mais quelles que furent mes missions, j’ai toujours eu une passion pour l’écriture. Quelque part, l’écrivain est un flic, un flic sentimental qui traque l’information jusqu’à satisfaire sa curiosité. Rien n’est simple, rien n’est écrit d’avance, la liberté se sculpte avec le temps. Faut-il encore le prendre pour lui donner toute son importance. Le repos d’une vie est à ce prix…