Monachopsis

5.99 11.90 

 Monachopsis traduit le sentiment subtil, mais persistant, de ne pas être à sa place, d’être peu adapté à son environnement. Ce recueil est le point de ralliement de maux et de pensées qui s’envolent.

Ce sont des ressentis face à des situations, à des endroits, ce sont des essais pour retenir une sensation et des bribes de moments présents ou qui n’ont jamais eu lieu. C’est un amas, un amoncellement sans logique par instant.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Une affection profonde pour les lieux que l’on croise, que l’on frôle chaque jour.
Des façades qui n’accrochent pas le regard, des rues désertes.
Une affection profonde pour des lieux habituels.
Aucune architecture hors normes, ou de quoi avoir le souffle coupé.
Je me vois attirée par une impression, une couleur, un détail…

 

Une autre attirance pour le ciel.
Ciel clair, pané de voluptueuses couleurs pastel.
Temps couvert, mais irrémédiablement clair.
On distingue mal le contour des nuages, ciel et autres se fondent, se mélangent naturellement.
L’air porte l’odeur de la pluie.
Le ciel semble triste aujourd’hui.

*******

Elle a grandi à l’arrache, petite fleur dans du macadam.
Mauvaise herbe aux pistils de béton,
Son allure citadine pour sa manière de vivre androgyne.
On n’a pas la vie qu’on veut, même pas celle qu’on mérite.
On a la vie qu’on peut, et pour elle, des rêves qui s’effritent.
Mais on s’en fout de tout ça,
Arrêtez-vous, regardez-la!
Elle se moque de tout, de vous et surtout d’elle-même
Elle se voit invisible, mais ça crève les yeux qu’elle est belle.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Monachopsis”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Flavie Naudou

Flavie Naudou est originaire de la région lyonnaise. Elle écrit et dessine depuis l’enfance, c’est un exutoire… En 2014, âgée de 17 ans, elle remporte le prix au concours Maux d’auteur. Elle continue à écrire aujourd’hui et explore d’autres univers en conservant une part de poésie.