Menace

7.99 16.90 

 Un jeune homme ordinaire, n’ayant d’autres ambitions que la vie ordinaire qui avait été la sienne jusque-là, est confronté à une suite d’événements de plus en plus angoissants et agressifs (contrôles administratifs, surveillances, etc.), banals en eux-mêmes dans un premier temps, mais qui finalement le conduiront à la perte de son identité, de son emploi puis de sa vie, entrainant dans sa chute les personnes qu’il aimait. Il comprend seulement qu’il est manipulé par des forces obscures, mais il ne saura jamais pourquoi elles s’en prennent à lui. Le lecteur, d’ailleurs, n’en saura pas plus.

Ce récit — longue nouvelle ou court roman — ne s’apparente en aucune façon au genre policier ou fantastique. Il serait plutôt l’essai de métaphore d’un totalitarisme latent dont on peut penser — si l’on est pessimiste — qu’il serait sous-jacent à nos sociétés contemporaines.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Brusquement, et de façon totalement irrationnelle, j’eus la sensation d’être suivi, observé. Pourtant, rien, absolument rien, aucun fait tangible, ne pouvait étayer cette impression. Mais la panique était là comme une sangsue gluante collée à ma peau. 

Elle prit une force particulière lorsque j’approchais du pont du chemin de fer. Pour la première fois, je ressentis, non plus ce frisson de crainte que je connaissais et qui nourrissait mon désir d’aventure, mais de la peur véritable. Il ne pouvait plus être question d’un jeu avec moi-même. J’avais peur, vraiment peur de pénétrer dans l’obscurité du tunnel. 

Car, sans en avoir vraiment conscience, la terre était un corps contre lequel nous éprouvions le besoin impérieux de nous blottir et qui prolongeait le nôtre. Aussi nous enfouissions nos visages dans l’herbe pour bien en sentir l’odeur rance et, loin d’en être meurtris, nous jouissions des écorchures et des égratignures provoquées par les brindilles, les petits cailloux, les branches cassées… Nous éprouvions une joie sauvage à ce contact intime, primitif, avec la terre tutélaire. C’est portés par ce sentiment que nous fîmes l’amour comme nous ne l’avions jamais fait, lentement, interminablement, avec le sentiment d’une fusion, ou plus encore d’une confusion, avec l’univers entier par la médiation de ses éléments premiers, voire primordiaux : la terre, l’herbe, les brindilles, et les corps mêlés…

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Menace”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Philippe Marcelé

L’auteur, agrégé d’Arts plastiques, a enseigné dans les universités de Montpellier III et de Rennes 2. Il a publié trois essais sur l’art : Éloge de l’Anecdotique, Les systèmes narratifs dans la peinture du XV° au XVIII° siècle, Image et Monothéisme. Depuis 1974, en tant que dessinateur et parfois scénariste, il est l’auteur de bandes dessinées, travaillant avec la plupart des maisons d’édition (Glénat, Dargaud, Albin Michel, Humanos, Delcourt…). Actuellement, il collabore aux éditions Mosquito où trois albums ont été publiés, dont une adaptation de « Macbeth » de Shakespeare.
La publication de « Menace » est sa première expression dans le registre de la littérature.