Madonna della lettera

9.99 20.90 

Ah Madonna della lettera… Cela sent bon le sud de l’Italie. Néanmoins, ce titre n’évoque pas seulement l’Italie, mais aussi la Madone, Marie. Ce qui se rapporte à Marie se rapporte au Christ, et donc à Dieu. Et donc à tout un tas de choses, d’émotions et de sentiments qu’il me plaît d’exprimer à travers cette œuvre.
Et surtout, Madonna della lettera, cela évoque la lettre, dans les deux sens du terme. À la fois celle qu’on envoie comme un courrier, et celles qui nous servent à composer nos mots, nos paroles, nous permettant ainsi de véhiculer nos pensées.

Et quelles lettres magnifiques contient cet ouvrage, un recueil de poésies composées avec soin et qui traitent de nombreux thèmes faisant partie de nos vies.

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Je vous écris ces lignes depuis l’hôpital psychiatrique de la ville de Tours. Où je suis enfermé par arrêté préfectoral pour « Apologie au terrorisme et menace à l’arme blanche ». De fausses accusations, encore une fois je suis victime d’une douloureuse injustice, et pire encore, d’un énième complot extrêmement malsain…. Je vous en dis plus.

Le 14 juillet 2021 au alentour de 15h dans la ville de Menton, dans les Alpes maritimes, à la frontière italienne ; Alors que j’attendais sagement et tranquillement mon train, je me suis fait embarqué, menotté et emmené dans un petit poste de police à l’extrémité de la ville par des agents de la police nationale. Sans aucune raison, sans aucun motif. Une fois arrivé au poste, j’ai été violemment tabassé par 5 policiers, gratuitement.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

Date de Parution

09/06/22

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Madonna della lettera”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Ismaël Angelo

Là d’où il vient, on l’appelle « le philosophe », « le prophète », « le fils de Dieu », ou encore « le fils de pute », quelques fois...

Ismail El Archi, né en 1992, est un jeune de banlieue qui a connu la rue, le monde du crime et du trafic de stupéfiants. C’est aussi un homme qui s’est repenti de ses actes. Il n’a pas fait d’études supérieures, mais il est, selon lui, « diplômé de l’université de la vie ».

Il s’intéresse à beaucoup de domaines, ce qui le rend très polyvalent. Après avoir enchaîné pas mal de petits boulots dans divers secteurs d’activité, il pense avoir trouvé sa voie dans l’écriture et le commerce.