L’ordre de la félicité-Une société secrète libertine dans la tourmente

6.99 13.90 

Caen, milieu du XVIIIe siècle.
Des rumeurs assez persistantes circulent dans les auberges, dans les ateliers d’artisans, dans les rues, elles font état d’enlèvements d’enfants à des fins sacrificielles…
Reflets des tensions entre l’État et les Français, le roi Louis XV lui-même est mis en cause et considéré comme l’instigateur de ces enlèvements pour, rapporte-t-on, « prendre des bains de sang d’enfants, comme le roi Hérode ».
Parallèlement, la multiplication de sociétés secrètes en fait les coupables tout désignés. En Normandie, l’une de ces sociétés s’appelle « l’Ordre de la Félicité ».
Certains rapports de police semblent contradictoires : s’agit-il d’une société de prestige offrant une convivialité avec un lustre d’amélioration morale, ou, en fait, d’un refuge pour des libertins adonnés à la débauche ?
Le temps est compté pour les autorités caennaises, avant que des échauffourées dégénèrent et débouchent sur une véritable sédition !
Un régiment de dragons est même appelé en renfort pour tenter d’endiguer les rumeurs qui enflamment la ville…

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Lors de l’un de nos déjeuners, mon ami évoque ses promenades en voiture avec sa compagne disparue et me raconte qu’un jour, ils se sont perdus dans la campagne normande et sont tombés sur un étrange rassemblement de nombreux véhicules très haut de gamme, garés dans la cour d’un splendide manoir du XVIIIe siècle. Poussés par la curiosité, ils se cachent et approchent du manoir. Les hommes qui sortent des véhicules affichent cette maturité éclatante donnée à la fois par la richesse et le véritable pouvoir. À leurs bras, de splendides créatures dont les formes et l’allure générale laissent peu de doute sur le fait qu’elles ne sont sans doute pas leurs épouses légitimes… Étrange lieu de rendez-vous, où un maître des cérémonies accueille les invités. Un discret service d’ordre protège l’endroit. Avant d’être repérés, lui et son épouse font discrètement demi-tour.

— Saurais-tu retrouver cet endroit ?

— Impossible, nous sommes tombés dessus par hasard, au gré de nos pérégrinations, mais en repartant nous avons vu un petit panneau indiquant le chemin. Pas un panneau officiel de la DDE, mais une discrète pancarte plantée là sur le talus. Sur le panneau est écrit :

 

Manoir de la Félicité

Club privé

Accès réservé aux membres

 

« Les débordements sont tels qu’avant-hier, de malheureux passants ont été accusés d’être des voleurs d’enfants dans le faubourg de Vaucelles et de Saint-Gilles, le lendemain, ils visaient directement des agents du lieutenant général de police, des archers et des cavaliers du guet. Un exempt de la police du nom de Leborgne cherchait à arrêter un enfant qui se livrait à de menus larcins sur le pont Frilleux vers Vaucelles, si bien que, très rapidement, la population s’est attroupée et a pris à partie le responsable de l’arrestation. Ce dernier a fini par se réfugier dans une maison, mais les émeutiers échaudés l’ont retrouvé et l’ont frappé à coups de pierre ou avec des barreaux arrachés à la devanture d’un cabaret. Le sieur Leborgne a succombé à ses blessures et, dans un geste expiateur, la foule a traîné son cadavre jusqu’au château. »

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’ordre de la félicité-Une société secrète libertine dans la tourmente”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Jean-Michel Legaud

Jean-Michel LEGAUD est né le 21 septembre 1953 et vit à Caen.

Après la réalisation de trois guides consacrés à la ville de Caen dans le cadre de l'AVF Marches courtes autour de la Prairie et plus si affinités..., il écrit L'Ordre de la Félicité, une société secrète libertine dans la tourmente aux Éditions Sydney Laurent (2021).

Suivi d’Un Chevalier de l’Ancre en Amérique – Le Baume et la Blessure (juillet 2021).

Les Récits de Tavera et de Sainte-Hélène – « Cosa cuntata in Tavera hè ben trova sì ùn hè vera » est son troisième roman.

Lorsqu'il n'écrit pas, Jean-Michel LEGAUD est Sound-designer avec plus de 500 compositions musicales à son actif :

 https://soundcloud.com/jean-michel-legaud