L’itinéraire chaotique

8.99 18.90 

C’est l’histoire d’un mec, comme dirait Coluche, qui arpente un sentier sur un terrain plat foisonnant de fleurs et de verdure. Ce sentier a l’air rectiligne, mais plus il se déroule, plus il devient tortueux. Puis, ce chemin grimpe tellement que le mec se voit gravir une montagne en fin de parcours. Ce n’était pas prévu. De plus, les obstacles se succèdent sans fin, des épines acérées, des hurlements interminables l’accompagnent, c’est une immense galère. Cela rappelle le mythe de Sisyphe où ce personnage de la mythologie pousse sans cesse un rocher vers les hauteurs d’une montagne, mais c’est aussi sans fin, car le rocher bascule inexorablement pour revenir à son point de départ. Et il doit recommencer son effort.

Cela semble bien mystérieux, mais tout s’éclaire quand on donne un nom à ce mec : Emmanuel Macron. Du 23 avril 2017 à quelques poussières de 2021, son itinéraire, au départ à allure pharaonique, se gâte au fil du temps et se transforme en piège prodigieux. Il n’y a pas plus vicelard que ce parcours. Du jamais vu, enfin je crois. Pire que dans les parcours de châteaux hantés dans les foires. Bref, c’est cet itinéraire chaotique qui est retracé dans toute sa justesse et avec la plus scrupuleuse vérité. Tout ceci avec humour, bien sûr.

Effacer

Description

Les faits marquants de ce débat musclé furent ceux qui ponctuèrent le naufrage de Marine Le Pen. Elle ne cessa de tirer à boulets rouges sur son adversaire avec des formules toutes prêtes, un énorme dossier sur le bureau qui ne servit pas à grand-chose. L’autre garda son calme du début à la fin en répondant scrupuleusement sur les quelques questions posées, car la plupart du temps ce furent des invectives et des accusations sans fin. Le Pen eut même des nostalgies théâtrales en opérant une gestuelle devenue célèbre : elle créa un ample mouvement de vagues avec ses mains et ses bras associé à une phrase poétique en parlant de je ne sais quoi qui bouge dans les campagnes. Je n’ai plus retrouvé cette image qui nous a tous marqués en direct, de l’incongru, du surprenant et surtout une bonne dose de ridicule.

************

À se demander si même les puces, petit animal sauteur et suceur, transformées en circuits électroniques dans nos cartes bancaires et autres objets journaliers, si même les puces ne consultent pas les réseaux sociaux. Qu’en savons-nous ? C’est une circulation qui n’a pas pris le même chemin que les voitures. Physiquement, il a bien fallu obliger les utilisateurs de véhicules terrestres à respecter un code de la route, sinon c’était la pagaille assurée. Et même comme ça, c’est déjà la pagaille.

La circulation du Net a l’avantage d’emprunter des routes invisibles, immatérielles, pas d’obstacle sur leur voie de circulation, pas d’accident prévisible. Tout se passe comme par enchantement. Et c’est précisément cette magie-là qui a séduit tout un chacun. Et c’est précisément cette facilité-là qui mène un monde instable à sa perte…

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’itinéraire chaotique”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Amarante

Née au Maroc, Amarante a vécu en France après avoir passé son baccalauréat. Ce fut lors de ce « passage initiatique virtuel » entre l'adolescence et l'âge adulte qu'elle a été confrontée à certaines situations confuses et sombres. Dans l'Afrique à « ambiance coloniale » des années 50/60 et les troubles politiques inexorablement liés à cette époque, elle est amenée très tôt à penser à « la suite ».

Une expérience de liberté intense au sein d'une Afrique aux paysages restés dans sa mémoire comme autant de bijoux précieux qui ont forgé son caractère. Par le message intime que permet l'écriture, Amarante souhaite transcrire ses ressentis comme autant d'épisodes de vie, bien que ce soit ailleurs que ça s'est passé, à d'autres époques et dans d'autres lieux. Les gens sont souvent pareils partout, ils ont les mêmes aspirations, déceptions, les mêmes défaitismes et enthousiasmes. Un ultime plaisir d'écrire et de faire partager un humour des situations.