L’iris noir

7.99 16.90 

Un groupe de personnes survit à la Covid-19, alors que le monde sombre dans le néant.

Personnages très divers que le hasard a réunis dans un village abandonné.

Comment exister, sans télévision, téléphone, nourriture habituelle ?

L’adaptation est-elle possible, après ce drame dans de telles conditions particulières ?

Comment s’entendre, s’apprivoiser après un tel choc ?

Des failles arriveront-elles à diviser les survivants, car chacun n’a pas abandonné ses défauts ?

Comment sortir d’une telle épreuve ?

Et comment poursuivre ce roman ?

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’iris noir”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Mahlya de Saint-Ange

Mahlya de Saint-Ange est née dans une famille de musiciens. Son grand-père français était un chef d’orchestre reconnu et un compositeur émérite. Depuis son très jeune âge, Mahlya adora assister aux répétitions, aux opéras que son ascendant mettait en scène. C’est ainsi qu’elle prit le virus des mots, de la tragédie, de la vie, sous toutes ses formes chantées. Ce contact enrichissant lui fit faire ses premiers pas vers la poésie et se parfaire dans la langue de Molière.
Après des études secondaires, elle fut engagée comme correctrice par le Palais des Nations, à Genève, et par une société sportive suisse pour laquelle elle rédigea des conférences, des allocutions et organisa des fêtes.
Le monde de l’écriture ne l’avait donc pas abandonnée. Au contraire, elle avait compris que c’était son chemin bleu de sentiments. Ses 25 romans sur des thèmes divers furent édités dès l’an 2000 et elle hanta les salons du livre et les librairies pour assumer diverses signatures : Genève, Nice, Paris, Provins, Reims, la Bourgogne, la Haute-Savoie. En outre, Radio Reims et Radio Cité, à Genève, l’invitèrent à plusieurs reprises pour participer à des débats.
Dans ses narrations, cette auteure distille le mystère, l’originalité, le merveilleux, le social et la fantaisie.
Son art scriptural ressemble à une harpe délicate qui peut interroger l’émoi et fasciner.
Elle travaille huit heures par jour encore maintenant, donne des cours de français à des immigrés syriens et organise des soirées de lecture et de poésie avec ses élèves.
Elle est également la créatrice, chez France Cartes Éditions, Paris, du tarot d’Auramour.
Émouvante, surprenante, atypique, Mahlya possède un second souffle de vie : l’écriture dont elle ne pourrait nullement se passer.
Au milieu de son grand dynamisme, elle dit souvent : j’adore vivre.