L’inconnu de Saint-Pierre

9.99 19.90 

Une tranche de vie d’avril 2018 à janvier 2019. Olivia, écrivaine, quitte Paris pour s’installer à La Franqui, près de Leucate. Ce roman décrit les réflexions et états d’âme d’Olivia sur les différentes phases de l’écriture, les enthousiasmes de la création littéraire, les doutes, et révèle un caractère bien trempé. C’est aussi le trouble que crée la confrontation entre le réel et l’imaginaire. Particularité : son héros principal ressemble à un inconnu qu’elle a côtoyé lors d’une visite au marché Saint Pierre à Paris. L’histoire se déroule en plusieurs « tiroirs », où petit à petit, son héros Stan devient plus réel que l’inconnu de départ. Ce parallélisme la déboussole au point qu’il devient urgent qu’elle rencontre le vrai.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAIT DU LIVRE

J’étais sous l’emprise totale de cette apparition ; un inconnu, tout ce qu’il y a de plus inconnu, faisait vibrer en moi les cordes de l’imagination. Cela tombait bien : j’étais en panne pour mon nouveau roman. J’avais commencé plusieurs textes aussitôt effacés car ils me semblaient trop artificiels, et mon humeur s’était mise en accord avec la météo, tristounette, avec une envie d’aller voir ailleurs.
L’ailleurs m’avait conduite dans ce marché aux tissus et le rêve exerça son emprise immédiate sur moi. Qui était-il ? Quel âge avait-il ? Quel était son métier ? Pourquoi venait-il dans ce marché alors que d’habitude c’était plutôt un passe-temps féminin. Toutes ces questions basiques se bousculaient dans mes neurones alertés. Il fallait que j’en sache un peu plus sur lui, mais comment ? J’ignorais jusqu’à son nom.

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’inconnu de Saint-Pierre”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Amarante

Née au Maroc où elle a vécu les années d’insouciance de sa prime jeunesse, Amarante s’est imprégnée d’espace et de lumière pour en garder une ligne directrice d’écriture : refléter une symbiose étroite avec la nature et les sensations qu’elle procure. Cette nature est troublée par « l’être humain », atteint de gourmandise aiguë, en vue d’accentuer l’expansion de son territoire. Étudier celui-ci dans son contexte spécifique et dans ses comportements au sein de cette nature plus ou moins respectée, devient presque son « devoir » civique. Son premier roman reflète ce souci où elle fait évoluer ses personnages, parfois assez complexes, parmi une nature domptée et pourtant parfois appréciée et selon les règles sociétales de la France du XXIe siècle, où les nouvelles technologies troublent encore davantage la vie quotidienne