L’histoire peu ordinaire d’1 roux avec : 2 yeux bleus, 2 mères, 2 pères, 2 trésors, et 52 enfants !

9.99 19.90 

César-Alexandre voit sa vie basculer une nouvelle fois, lors d’un bombardement allemand le 13 février 1915, qui le laissa orphelin pour la deuxième fois de sa courte vie. Il hérite d’un titre de comte, d’un château, d’une grande propriété agricole, mais aussi de la responsabilité de la population locale, pour la plupart dépendante des activités liées à la ferme. Il hérite également de terribles secrets de famille, et de deux trésors volés et cachés.

Il va être confronté à de multiples situations au cours desquelles il croisera le chemin de grands hommes, et il devra résoudre une terrible équation, à savoir comment accepter et gommer les infamies commises par ses ancêtres, et que faire de l’argent quand vous devenez immensément riche, trop riche, pour être heureux…

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

 

EXTRAITS DU LIVRE

Mais revenons au 13 février de douze heures vingt-neuf à douze heures trente !

Le photographe demande à la famille de ne pas bouger. Le colonel demande au sergent de se bouger. Et ce qui devait arriver, arriva : la bombe tomba sur la tour qui s’écroula, tuant sur le coup le comte et ses filles, blessant la comtesse très gravement et faisant de César-Alexandre, à peine adopté, de nouveau un orphelin. La photo montrera cette scène atroce à la seconde où la bombe fait exploser la tour. C’est le seul cliché, le dernier, de la nouvelle famille de César-Alexandre.

 

 

Jeannot s’est réconcilié, il y a peu de temps, avec Jésus et son Père. Depuis qu’il est tout jeune, il s’est adressé chaque dimanche au personnage cloué sur la croix : « Dis donc, ton père, t’es bien sûr qu’il soit le bon Dieu ? Qu’est-ce que tu lui as fait pour qu’Il les laisse te faire ça ? Tu ne réponds pas ? D’accord, ce sont vos histoires de famille. Je ne m’en mêle pas ! Mais explique-moi ce qu’on a fait, Bob et moi, pour n’être pas comme les autres : une bosse pour lui et des pieds plats pour moi. Tu crois que ça aide dans la vie ? Merde, dis quelque chose ! La langue, ils ne te l’ont pas clouée ! On n’a même pas pu s’engager pour défendre le pays ! »

Mais depuis le début de la guerre et le défilé des morts, son point de vue avait changé. Et il en finit avec les reproches : « Finalement, t’es un malin. Tu dis rien, mais t’en penses pas moins ! La bosse et les pieds plats, c’était pour ça ; pour nous éviter la boucherie ! D’accord, d’accord, je comprends mieux et pour un peu, je remercierais ton père pour ses cadeaux ! Mais je n’oublie pas les brimades, la honte et les pleurs de ma mère. Il aurait été plus simple de faire crever tous les boches… Mais avec vous, rien n’est simple ! Oublie-nous un peu, amen ! »

 

 

Elle poursuit après une nouvelle gorgée d’eau :

— Tu es le dernier survivant de la famille. Il te revient le devoir de perpétuer notre sang pour que nous ne disparaissions pas en étant maudits. Rachète les fautes de nos ancêtres. Robert est au courant de bien des affaires que mon époux, ton père adoptif, menait en toute discrétion. Robert est un garçon doué et sensé, garde-le près de toi. Tu vas devenir une nouvelle fois orphelin ; il te reste Bonne-Maman, prends soin d’elle et écoute-la, c’est une personne sensée. Écoute bien ceci car je n’aurai pas la force de me répéter.

Elle lui murmura à l’oreille, dans la cave du château :

Il y a une cheminée et, après que tu as tourné les crochets qui sont de chaque côté, tu pousses le mur du fond qui pivotera et te conduira dans des souterrains formés grâce aux carrières d’où ont été tirées les pierres utilisées à leur construction. Là, tu découvriras le fruit des vols commis par nos aïeux. De même, quand tu seras en Bretagne, tu iras dans le cimetière familial et tu entreras dans la première des tombes. Ouvre le cercueil en granit et tu auras la surprise de ta vie…

En attendant, c’est sa vie à elle qui la quittait. César-Alexandre, les larmes aux yeux, supplie :

— Ne meurs pas, s’il te plaît, pas encore ! C’est trop de morts en ce jour. Tout le monde m’abandonne !

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’histoire peu ordinaire d’1 roux avec : 2 yeux bleus, 2 mères, 2 pères, 2 trésors, et 52 enfants !”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Kasimir

Autodidacte, curieux de tout et passionné par les luttes sociales et de la « chose publique », l’auteur a grandi dans une famille nombreuse de mineurs, dans un coron, dans les années cinquante-soixante. Il tire ses valeurs de ses racines ouvrières, où la solidarité était obligatoire, voire nécessaire, et, parfois, vitale.
Son parcours de vie riche en rebondissements lui a permis de connaître de nombreuses expériences, parfois douloureuses, souvent bénéfiques, et d’évoluer dans de nombreux milieux culturels et sociaux. Il a eu la chance de fréquenter une large palette d’individus, des ministres aux SDF, et de côtoyer de nombreuses professions.