L’évaporation

6.99 13.90 

Josette, pour qui le prénom fut une épreuve dès la naissance, est une adolescente discrète et talentueuse. Elle essaie de plaire sans jamais déplaire. Pourtant, gran­dir est parfois une souffrance plus grande que ce qu’on imagine. On part à la découverte de soi, des siens et de ce monde. Des petits bonheurs viennent par­semer la route de cette jeune Béthunoise en mal d’amour, en quête d’authenticité et de poésie. Sa faculté d’observation lui ouvre les clés du monde des adultes, celui qu’on redoute quand on n’a que seize ans. Comment être aimée, s’aimer et transmettre cet amour quand on se sent si seule, si différente… L’Évaporation est un roman sur l’adolescence, l’acceptation de soi et la résilience.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Enfin, j’entendis, « Caron Josette », les regards me transpercèrent de toute part comme si l’espion qui se cachait venait d’être identifié. J’entendis des « pouffements », des rires réprimés, des remarques chuchotées comme lorsque les adultes avaient voulu m’évincer de leur cercle après mon rire inopiné ! Je ne levais pas la main. Alors les yeux sondaient chacun d’entre nous pour repérer l’inconnu qui refusait d’être dévoilé. Le professeur n’insista pas : il prit tout simplement son stylo rouge posé devant lui sur son bureau et me raya de sa liste. D’un seul trait, je disparus.

*******

Ma mère était une belle femme. Elle était fine et elle avait un regard pénétrant, oui, pénétrant. D’un seul coup d’œil, elle savait nous communiquer une impression, un reproche ou une angoisse. Moi, je connaissais plutôt celui du reproche !

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’évaporation”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Anne-Sophie Calais

Anne-Sophie Calais écrit depuis son plus jeune âge. Elle s’intéresse au développement de soi ainsi qu’aux relations humaines qui semblent complexes et captivantes à la fois.

Elle est profondément touchée par toutes ces histoires, ces témoignages qu’on lui confie au détour d’un essai, ou de conversations intimes. À travers de multiples rencontres professionnelles et amicales, elle réalise qu’elle peut être cette oreille qui écoute autant que cette main qui noircit des pages blanches. C’est ainsi qu’elle décide d’écrire et de décrire ces histoires et de lever le voile sur ce que nous sommes parfois quand le rideau de la scène publique se referme.