Lettre d’une mère à sa mère

4.99 9.90 

À la mort accidentelle de son père, tout est mis en œuvre pour priver une mère de famille de ses droits et de tout ce qui lui est cher, briser son couple et l’isoler jusqu’au confinement pendant lequel elle pose sur le papier toute la souffrance passée qui l’a conduite à ne plus aimer sa mère et à tout quitter, exception faite de l’amour du cercle familial intime au prix d’un combat risqué. La mère de famille argumente et moralise sa mère au profit d’un fils aîné pervers adulé par ses deux parents. Elle repense à son père, à son humilité face aux humiliations, ses lourdes erreurs et son repentir sincère. Elle pense à poursuivre ses rêves, encore poursuivie par légion d’impressions négatives oppressantes.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

« Ma mère, celle dont j’avais tant besoin, je n’aurais jamais cru pouvoir cesser de t’aimer… Un jour, j’ai dû faire face à l’évidence devant ta porte qui se fermait sur tous mes espoirs. Je sais maintenant que la seule façon de vivre était de le faire sans cette épuisante souffrance qui m’a fait espérer que tu me permettes d’exister autrement qu’en étant celle qui vient quand il n’est pas là. »

**************

« Où étais-tu toutes ces heures où tu n’étais pas là et que j’étais sous la surveillance de mon frère ou partie seule dans la campagne ? Je suis mère, et maintenant, je sais ce que cela représente d’aimer ses enfants et de les préserver, de les aider à devenir, à grandir dans la sécurité et tout ce dont ils ont besoin pour être heureux.

Me voilà à réécouter le Nocturne en do# mineur de Chopin interprété par Janusz Olejniczak dans Le Pianiste, entre autres pour réapprendre à transformer ma colère épuisante en douce tristesse… au lieu de sortir des grossièretés. Pourquoi m’a-t-on donné un rôle de coupable, et des devoirs de silence vertueux ? Pourquoi inscrire une enfant dans une croyance que tu n’as jamais pratiquée et à laquelle tu ne crois pas ? »

Informations complémentaires

Format Livre

Version

,

ISBN Ebook

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Lettre d’une mère à sa mère”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Panthea Corvus

L’auteure, née à Saint-Germain-en-Laye, est la cadette de la mésalliance entre une petite fille de sabotiers - marquetiers et une famille bourgeoise issue de la noblesse d’épée.
Elle a quitté brusquement la région parisienne pour la province, le Berry et la Sologne des sorciers. Elle y a laissé son frère mais ses parents l’ont suivie en Pays de Loire pour leur retraite.
Elle a travaillé dans un atelier de vitrail breton. Peu après elle rencontre son mari, un
Asiatique dont la famille a traversé le Mékong à la fin de la guerre pour venir en France.
Après la naissance de leurs enfants, elle parcourt la Bretagne pour suivre son mari et lâche sa car-rière culturelle agonisante pour travailler dans le service à la personne.
Ils arrivent à Paris trois ans avant la pandémie. Attaqués par une secte parisienne sur les réseaux sociaux, ils ont fui dans le Sud où après quelques événements, elle a pu devenir artiste et surtout auteure pour poursuivre les rêves de son père.