L’Étincelle – Grâce de l’émerveillement

(15 avis client)

7.99 18.90 

L’émerveillement comme art de vivre, cela pourrait ressembler à une naïve illusion. Et pourtant… S’émerveiller, c’est découvrir soudainement, comme par surprise, qu’il existe une face cachée, lumineuse, sans limites, derrière le quotidien le plus ordinaire. Ainsi, dans nos vies modernes, parfois ternes et sans éclat, de petites choses, apparemment anodines, viennent étonner, interrompre un fonctionnement prévisible. L’attention aidant, des cadeaux merveilleux se succèdent alors, et transforment définitivement notre regard sur la vie…

Ce livre est un partage d’expériences vécues, qui sont autant d’instants d’amour et de grâce. Il se veut un baume, qui vient caresser le lecteur par des récits du quotidien dans lesquels l’innocence, la beauté, la sagesse, l’amour, touchent à la profondeur. Il invite à quitter momentanément l’hyper-contrôle du mental, pour entrer dans les effluves enchanteurs du cœur.

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAIT DU LIVRE

Je suis née un 16 septembre, et pendant presque toute ma scolarité, la rentrée des classes avait lieu un 16 septembre. Dans une famille de 6 enfants, avec les seuls revenus de mon père, cela voulait dire période de « disette » ! Ma mère faisait son possible pour nous nourrir, nous vêtir au mieux, tenir une maison impeccable. Les gens étaient toujours impressionnés en apprenant que nous étions six enfants. Ils croyaient que nous n’étions que deux, et regardaient nos tenues soignées et de bon goût. Notre mère avait des doigts d’or, et elle pouvait coudre des vêtements, les tricoter, et même les tisser. J’adorais la regarder faire, et j’ai pas mal appris de cette façon, la meilleure qui soit : regarder faire puis essayer par moi-même ; lui faire observer comment je m’y prenais, accepter les conseils qui amélioraient la démarche. Finalement, j’ai pu me faire pas mal de jolies choses, dans le style qui me plaisait.
Elle a eu une vie vraiment difficile, et je l’ai vue longtemps les mains bleuies par le froid, à laver les draps et le linge dans un bac de lavandière dans le sous-sol de la maison, avant que, enfin, elle bénéficie d’une machine à laver le linge. Que de lessives à la main avant d’en arriver là ! Sans même compter celles qu’elle faisait enfant, pour aider sa mère dans les charges familiales.

Elle avait le goût du beau, de l’écrit, de la culture, mais sa pauvre vie ne lui a pas permis de toucher à une dimension qui l’aurait épanouie, en lui donnant un sens autre que « travaille, et rame ». Accaparée par toutes les charges d’une mère de 6 enfants, qui s’attelle à bien les nourrir, bien les vêtir, bien les élever, il lui restait peu de place pour les mots d’amour et les câlins. Ainsi, la première fois où je l’ai entendue me dire un mot d’amour, j’avais plus de 40 ans.

Il y avait eu ce film avec Miou Miou et Thierry Lhermitte dont j’ai oublié le titre, où leur enfant, dans la tribu où il vivait avec sa mère, disait » Wakatépé », en guise de mot de bonne chance, comme on donnerait un trèfle à quatre feuilles. Nous en avions parlé, et, au moment de partir, et après l’avoir embrassée, je lui dis en riant : « On va faire mieux ! » Et, posant ma main sur son cœur, je complétais en riant et en disant : « Wakatépé ! » C’était drôle, c’était joyeux, c’était non réfléchi. Je jouais. C’était comme si j’avais dit « Bonne chance » ou « Que la vie te comble de ses bienfaits ». Ma mère me dit alors, le sourire aux lèvres, et les yeux pleins de lumière:

« Si c’est pour me dire « Je t’aime », alors moi aussi, je t’aime ».

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

ISBN Livre

Version

,

15 avis pour L’Étincelle – Grâce de l’émerveillement

  1. Eichelberger Chantal

    Coucou Marie
    Je suis en train de lire ton livre et suis très impressionnée
    Tant de vérité éclate, tant d’émotions vécues et retranscrites avec chaleur humilité font qu’on se sent partie prenante dans ton livre
    Je suis émue tu me bouleverses
    Bienvenue dans le monde des ecrivaines
    Tu y as ta place et on entendra sûrement parler de toi dans le futur
    Je suis fiere de toi et suis contente d’être ta cousine
    Gros bisous et à bientôt j’espère Chantal

  2. Denise PAULY

    Ce livre est tout simplement merveilleux.
    A sa lecture c’est tout mon être qui a été touché car il a pleuré, ri et retrouvé la joie.
    Les illustrations sont appropriées, touchantes et très belles.
    J’attends le prochain livre.
    Merci Marie-Cécile.
    Denise

  3. Tompami

    Aucun style, aucun sens, une véritable nullité…

  4. MODL

    J’ai ri, j’ai souri.
    Tout est décrit avec beaucoup de simplicité, de drôlerie et d’Amour !!! Bravo !! A quand le prochain ???

  5. clique

    Petits instants croustillants de vie partagés, qui nous rappellent l’importance de l’Ecoute à la Présence, qui peut se révéler à chaque instant de notre quotidien, pour nous illuminer de sa beauté .
    Merci d’exister .
    Yves

  6. Pascale

    Un livre très touchant, plein de sincérité à l’image de l’auteure : l’oeil attentif, un coeur immense et un professionnalisme bouleversant d’empathie, de créativité et de bienveillance. A chaque chapitre on devine la grande âme sensible qui sait voir les petits riens et le beau en toute personne et en toute chose. Merci du fond du coeur pour se voyage intérieur où chacun peut sentir la sagesse et la richesse de la Vie !

  7. Thierry

    Très touché par cette expérience de vivre l’extraordinaire dans l’ordinaire du quotidien.
    Un beau témoignage nous est livré ici.
    Par l’émerveillement ce sont les sens qui s’ouvrent, et il est vrai que les enfants ont cette faculté jusqu’à ce qu’ils grandissent…
    A découvrir : les sorties initiatiques en forêt pour les enfants…
    Un temps de lecture bien à soi entre larme à l’œil et rire.
    Ces expériences sont une grâce !

  8. Verhelst Barbara

    A la lecture de ce livre qui porte si bien son titre, je me suis sentie pleine d’émerveillement et de gratitude. L’auteur, dans un langage dynamique et poétique, partage avec le lecteur les merveilles qu’ offre la Vie gratuitement à celles et ceux qui se font accueil pour les recevoir. En fait l’enthousiasme de Marie Ferveur est contagieux. Elle nous montre qu’avec tendresse, humour et foi, même les souffrances de la vie sont transfigurées. J’ai particulièrement été émue par les histoires concernant ses élèves: quelle magistrale leçon !
    Je conseille vivement cet ouvrage à tous.

  9. Anny R

    un retour sur l’enfance, la vie familiale et professionnelle…un retour que chacun de nous devrait faire car il permet d’aller de l’avant.
    Celui de Marie Ferveur est plein d’amour, de tendresse et d’une extrême sensibilité…j’en suis admirative!

  10. Simone B

    J’ai ouvert ce livre un soir et ne l’ai pas lâché avant de l’avoir lu jusqu’à la dernière page. Dès le début, je me suis senti invitée à une promenade pendant laquelle une amie me racontait, avec sincérité et authenticité, des souvenirs, tous porteurs de sens.
    Ce qu’il y a de merveilleux, je crois, c’est que l’auteure a gardé une âme d’enfant et a su exprimer ses souvenirs de jeunesse avec les mêmes yeux que ceux qu’elle avait posés, il y a des années, sur les événements et les expériences, mais qu’elle peut le faire à la lumière de la longue expérience de sa vie au contact des enfants et de son cheminement personnel. Elle nous livre cette réflexion avec candeur.
    Je classerais sans hésiter ce livre dans la littérature ‘’feel good’’.

  11. BAECHLER Simone

    J’ai ouvert ce livre un soir et ne l’ai pas lâché avant de l’avoir lu jusqu’à la dernière page. Dès le début, je me suis senti invitée à une promenade pendant laquelle une amie me racontait, avec sincérité et authenticité, des souvenirs, tous porteurs de sens.
    Ce qu’il y a de merveilleux, je crois, c’est que l’auteure a gardé une âme d’enfant et a su exprimer ses souvenirs de jeunesse avec les mêmes yeux que ceux qu’elle avait posés, il y a des années, sur les événements et les expériences, mais qu’elle peut le faire à la lumière de la longue expérience de sa vie au contact des enfants et de son cheminement personnel.
    Je classerais sans hésiter ce livre dans la littérature ‘’feel good’’.

  12. Eichelberger Melanie

    Le contenu du livre est très fluide, permettant une lecture très facile.
    Au travers des différentes expériences de vie partagées, c’est un livre plein de positivisme et de bienveillance.
    J’ai beaucoup apprécié les anecdotes en lien avec la pédagogie partagée auprès des élèves, à laquelle je me retrouvais complètement.
    En résumé, c’est un chouette livre, merci pour ce moment!

  13. Nicole

    Message envoyé par Nicole après sa lecture de “L’étincelle, grâce de l’émerveillement” :
    Un petit message, aujourd’hui, maintenant que j’ai terminé ” l’Etincelle”. J’ai mis du temps, car en fait je l’ai lu 2 fois : La première en picorant, deci delà dans des chapitres ouverts au hasard, puis finalement, de crainte d’en avoir oublié quelques pages et pour le plaisir de la relecture j’ai repris depuis le début et c’est vrai que c’était une lecture plus cohérente.

    Je pensais que ça allait me plaire, eh bien c’est bien plus fort encore, j’ai vraiment beaucoup aimé.

    Au final, ça donne un ensemble de récits qui sont comme un livre de transmission. Transmission en premier lieu à ses proches et aux amis, qui s’étend ensuite à l’ensemble des lecteurs grâce à la publication et à la diffusion du livre. Je trouve que c’est un merveilleux cadeau à faire à sa famille ( enfants, petits-enfants surtout) que de prendre la plume et que de trouver les mots justes pour se révéler, tout en douceur et poésie.

    Apprendre de ses expériences de vie ( bonnes ou mauvaises), rendre hommage à tous ceux qui ont compté dans nos vies, relater les belles rencontres enrichissantes qui, parfois, changent le cours d’une vie, et savoir le retranscrire pour le partager , pour moi cela reflète une grande sensibilité que j’ai retrouvée tout au long de ce livre. D’ ailleurs, c’est avec regrets que je l’ai refermé car j’aurais aimé prolonger encore un peu ces lectures pleines d’enseignements. C’ est l’éternel dilemme d’un livre intéressant : se jeter dessus et le dévorer goulûment ou le faire durer en piaffant d’impatience de connaître la fin ?

    Quoiqu’il en soit, j’ai aimé découvrir toutes ces histoires, dans lesquelles je me suis parfois identifiée, sans doute aussi car nous sommes de la même génération et nous avons baigné dans une ambiance familiale assez semblable, ce qui fait des points communs. Je vois que tu as aussi un grand amour pour les animaux, d’ailleurs le premier passage que j’ai lu était le chapitre relatant la fin de vie de la chatte Mimine. Cela m’a beaucoup touchée car j’ai vécu à ce moment-là la mort de ma chatte Yuna et je me suis totalement retrouvée dans la description de la fin de vie. J’ espère avoir des signes tangibles de sa présence, et j’y suis attentive car je suis ouverte à ce genre d’expériences. Moi aussi je suis dans l’attente de signes que moi seule peut comprendre ou interpréter.

    J’ ai beaucoup aimé aussi les passages à propos de l’Ange gardien, ainsi que tout ce qui se rapporte à la méditation et à la philosophie Indienne. Je pratique le yoga depuis une trentaine d’années et j’ai eu la chance de faire un voyage en Inde il y a quelques années qui a été inoubliable.

    Voilà, en quelques lignes mes sentiments après avoir découvert ton livre. J’ ai passé de très bons moments à le lire, alors merci de l’avoir écrit .

  14. Ariane

    Lettre de l’ADILL n°5 de juin 2022
    Dans ce très beau livre aux vertus thérapeutiques, Marie Ferveur nous invite avec une très grande finesse psychologique et une infinie sensibilité à nous émerveiller devant des expériences vécues.
    Avec des enfants lorsqu’elle était institutrice, avec Emma, sa petite-fille, avec certains membres de son entourage, lors de ses rêves, lors de moments particulièrement beaux et émouvants.
    Avec une écriture fluide et élégante, Marie nous ouvre des portes, mais ne nous impose rien.
    Même s’il est question de “spiritualité appliquée”, pas question de prêcher pour une religion ou un courant de pensée particulier.
    Il s’agit de nous ouvrir les yeux sur la beauté du comportement des enfants, sur l’amour que l’on peut ressentir pour un être vivant, quel qu’il soit, sur les bienfaits de l’observation attentive ou rêveuse de la nature, sur l’immense bonheur ressenti parfois lorsque l’on contemple le monde.
    Loin du rythme frénétique auquel nous sommes trop souvent soumis, loin des médias, des ordinateurs et smartphones, plongez dans ce recueil de récits doux, beaux, apaisants, très surprenants parfois (à chacun son interprétation) et laissez-vous émerveiller et réconforter.

  15. ferveur

    Bel article à propos de mon livre, par Ariane, dans la newsletter n°5 de l’ADILL
    .”Dans ce très beau livre aux vertus thérapeutiques, Marie Ferveur nous invite avec une très grande finesse psychologique et une infinie sensibilité à nous émerveiller devant des expériences vécues.
    Avec des enfants lorsqu’elle était institutrice, avec Emma, sa petite-fille, avec certains membres de son entourage, lors de ses rêves, lors de moments particulièrement beaux et émouvants.
    Avec une écriture fluide et élégante, Marie nous ouvre des portes, mais ne nous impose rien.
    Même s’il est question de “spiritualité appliquée”, pas question de prêcher pour une religion ou un courant de pensée particulier.
    Il s’agit de nous ouvrir les yeux sur la beauté du comportement des enfants, sur l’amour que l’on peut ressentir pour un être vivant, quel qu’il soit, sur les bienfaits de l’observation attentive ou rêveuse de la nature, sur l’immense bonheur ressenti parfois lorsque l’on contemple le monde.
    Loin du rythme frénétique auquel nous sommes trop souvent soumis, loin des médias, des ordinateurs et smartphones, plongez dans ce recueil de récits doux, beaux, apaisants, très surprenants parfois (à chacun son interprétation) et laissez-vous émerveiller et réconforter.”
    Par Ariane de l’ADILL.

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A propos de l'auteur(e) : Marie Ferveur

Née en 1954, Marie Ferveur est une enseignante du primaire à la retraite. Elle est mère de deux enfants et grand-mère de trois petits-enfants.
Elle a fait de la connaissance de soi une aventure de conscience. Comprendre la vie et les expériences auxquelles sont confrontés les êtres vivants, contribue à faire de ce passage sur terre une expérience vers le bonheur, l’amour et la sagesse.
Sa sensibilité et sa quête d’absolu la poussent sans cesse à appréhender le mystère qui fait la magie de la vie. L’émerveillement lui a ouvert des portes insoupçonnées et une joie profonde. Ses amis l’ayant à maintes reprises invitée à partager ces trésors de vie,
L’Étincelle, Grâce de l’émerveillement est son premier livre.