L’espion britannique Bill – L’agent 022

(4 avis client)

9.99 19.90 

La troisième aventure d’un homme déterminé à aller au bout de sa vocation d’espion sans en avoir le gabarit…

De nature chétive, doté d’un timbre vocal équivoque, mais espiègle et n’ayant pas froid aux yeux, Bill va se trouver confronté à l’élite des agents britanniques, sans en avoir été informé, la confrontation ayant été organisée entre les entités MI5 et MI6 du Royaume-Uni.

Le but avoué est de mettre le jeune homme face à son désir d’être un véritable espion, et de le pousser à faire ses preuves sans le savoir, face au redoutable agent 022.

Pour ce faire, il doit suivre les directives qui lui sont données par le MI5, tout comme au véritable agent du MI6 : neutraliser une organisation qui a failli ruiner la Grande-Bretagne, en tentant de lui subtiliser son or pour le remplacer par celui de contrebande. Après l’échec sur son propre territoire, les Britanniques savent que la menace vient d’un groupe installé en Égypte, dont l’homme fort, riche et puissant, a pour objectif de faire vaciller l’économie mondiale, en s’emparant du stock d’or des pays occidentaux.

Cependant, la tâche est compliquée, d’autant plus qu’un espion repenti livre les hommes de terrain de toutes les agences de contre-espionnage, aux malfaiteurs les plus fortunés, afin qu’ils s’en débarrassent pour éviter de contrecarrer leurs plans.

La mission sur place débute mal, le premier agent est neutralisé, et la couverture de l’agent 022 est mise à mal.

Bill lui, qui dispose à nouveau d’un autre véhicule prêté par la CIA pour services rendus récemment, mais d’aucune autre logistique de la part du MI5, va tenter de comprendre son rôle dans ce dossier, en devinant, au fur et à mesure de sa progression, qu’il n’est pas le seul sur cette affaire. Il se retrouve ainsi confronté à l’agent officiel du MI6, et doit composer avec, afin de neutraliser l’organisation terroriste, et de mener à bien cette mission, avec les dangers que cela implique.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Le jeune homme remonta les marches, aussi doucement qu’il les avait descendues, se dirigea vers la première porte à gauche de l’escalier. Il présenta son majeur droit devant la cellule ronde translucide située du même côté, éclairée par une lumière rouge. Elle passa au vert lorsque le propriétaire des lieux l’effleura. La porte coulissa dans le mur, et aussitôt une lumière verte éclaira la pièce, suivie par divers systèmes à LED, dissimulés dans les vitrines des armoires, occupées par de nombreuses armes blanches et à feu de toutes sortes : sabres, bâtons, nunchakus, couteaux, révolvers. Cet ancien débarras venait d’être récemment aménagé, et faisait ainsi un pendant avec le gymnase flambant neuf, situé depuis peu dans le sous-sol de la grande demeure (2).

Le propriétaire des lieux alla vers l’une d’elles, ouvrit un tiroir, juste au-dessous des portes vitrées enchâssées dans du bois, et s’empara d’un seul shuriken, arme redoutable, et réputée comme étant la favorite des guerriers ninjas. Son visage esquissa un sourire machiavélique, et il ressortit aussitôt en refermant derrière lui, décidé à en découdre une fois de plus avec l’intendance.

Redescendant à nouveau l’escalier à pas feutrés, il se positionna juste au demi-palier, bénéficiant ainsi d’une vue plongeante sur la scène en contrebas qui n’avait pas variée d’un pouce, si ce n’était la frénésie du domestique devant le grand écran.

Bill ajusta son tir, il replia son avant-bras droit vers son torse, en amenant avec cette main le shuriken près de lui, ferma l’œil gauche, et avisa sa cible. Puis il détendit d’un coup sec le tout, l’arme étincelante sillonna l’air quelques secondes, avant de descendre dans une courbe majestueuse vers le canapé en cuir.

Elle frôla la cuisse gauche du majordome sans le toucher, et se planta dans la télécommande, posée sur la table basse rectangulaire aux pieds blancs, avec son dessus en verre fumé, devant le grand écran, et se logea pile dans le bouton d’arrêt.

Aussitôt, le noir se fit dans la pièce, à la grande surprise du valet, qui se demanda ce qui avait bien pu se passer, trop absorbé à savourer les images, et loin de se douter que l’adresse de son maître était à l’origine de ce black-out.

Ce dernier plia les avant-bras de satisfaction, en les ramenant sur ses côtes, tout en murmurant un petit Yes ! Il fit un tour sur lui-même, en sautillant comme un gamin puis en un instant, changea d’attitude, en hurlant :

  • Victooor !

Le domestique sursauta comme à l’accoutumée, inondant le canapé en cuir blanc de chips au bacon :

  • Immonde créature, continua de vociférer le propriétaire des lieux. Dès que j’ai le dos tourné, il faut que tu en profites !

Bill eut à peine le temps de finir sa phrase, que déjà le domestique s’était extirpé de son petit confort, pour déraper sur le parquet du salon, et passer la porte d’entrée de son appartement privé, en la claquant bruyamment :

  • Ne te défile pas, tu as cinq minutes pour venir nettoyer le foutoir sur le canapé. Exécution !

 

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

4 avis pour L’espion britannique Bill – L’agent 022

  1. EVELYNE ORDIONI

    Voilà la suite des aventures de notre ami Bill plus déjanté que jamais !! Il s’éclate en faisant un clin d’œil à OO7 De quoi passez un bon moment de lecture comme les 2 premiers tomes
    Les recherches de notre ami écrivain laissent admiratif
    J’adooore !! Vivement la suite

  2. Paoli

    Un opus 3 qui tient toutes ses promesses
    Bill est de plus en plus attachant
    Un excellent moment de détente dans une période bien morose.
    Thank You Bill

  3. Chipponi Jean-François

    Un troisième volet qui nous tient en haleine, et qui tient ses promesses, du suspens, de l’action, de l’humour … un bouffée de plaisir qu’on dévore !!
    Quelle plume !!

  4. BOUTTEN

    Oufff… repos week-end ! Enfin…si l’on peut dire car les aventures de Bill l’espion britannique “très spécial” ne vous laissera pas vous endormir ! Dans un style joyeux, plein d’humour et avec une belle écriture, sans compter les détails documentés sur l’exercice d’un métier pas comme les autres, surtout avec un espion… pas comme les autres non plus, l’auteur vous tient en haleine jusqu’au bout. A lire absolument, vous passerez de bons moments et comme moi attendrez avec impatience la suite des aventures de Bill. Autant de plaisir avec les deux premiers ouvrages, Bill l’espion et Le projet DX…

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : J.P. Serpi

J.P. Serpi, issu d’un milieu ouvrier, a créé ce personnage récurrent dans ses romans lors de son adolescence, durant les années 70. Sortant des sentiers battus, de par un aspect chétif, et une voix aigüe, qui en fait la caractéristique particulière, il va se voir moqué par tous les protagonistes, au fil de ses aventures.
Destiné à servir de souffre-douleur aux frères Serpi dans leurs aventures du mercredi après-midi, embarquant dans un vaisseau spatial, emprunté à la série culte de cette époque « Cosmos 1999 », dont raffolaient les deux auteurs de ces histoires fictives, il devint une entité à part entière, des histoires d’aventures et d’espionnages furent créés, dans le but de le faire devenir autre chose qu’un simple faire valoir, que l’auteur racontait à son frère, le soir, avant de s’endormir !
C’est alors qu’il décida de lui créer une première aventure écrite, nous sommes au début des années 80.
Le premier synopsis est élaboré, de manière confuse, où les gags s’accumulaient les uns après les autres, prémices de ce qui allait devenir le premier ouvrage « Profession, Apprenti Espion ». Seuls 10% de ce premier jet furent conservés, pour l’élaboration définitive de ce roman. L’histoire est seulement narrée sur quelques pages, tapées à la machine, et l’auteur passa rapidement à l’aventure suivante, en 1984, dont le premier nom fut « Bill, Bataille Sous-Marine », publiée aux Éditions Sydney Laurent en avril 2020, sous le nom de « Projet DX ». C’est cependant le seul manuscrit qui dispose de l’histoire complète, largement reprise dans la version définitive, achevée en 2019, à quelques différences près, concernant la distribution des rôles, qui change drastiquement.
Quelques années plus tard, en 1989, l’auteur envisage de s’attaquer à la troisième aventure, dans laquelle il décide que son personnage doit croiser le fer avec un héros de papier, devenu célèbre à l’écran, l’incontournable James Bond, créé par Ian Flemming, et dont J.P. Serpi raffole. Un synopsis sur deux feuilles est élaboré, puis le développement de l’histoire débute, sur treize pages dactylographiées.
Malheureusement, l’engouement pour le personnage s’étiola avec le temps, et la troisième aventure sera stoppée, faute d’inspiration.
Au début des années 2000, Bill refait surface, sous l’impulsion de son créateur, décidé à reprendre la plume, et aller plus loin avec son personnage, en décidant de reprendre la troisième aventure là où elle s’était arrêtée. Progrès technologique oblige, le troisième manuscrit sera informatisé, et l’auteur reprend l’histoire depuis le début, en modifiant le premier chapitre de façon drastique, dans lequel le directeur du complexe parle du séjour de Bill, et la façon dont il s’est débarrassé de son ennemi, dans sa première aventure. Comme rien de tout cela n’avait été créé en 1980, ceci l’oblige à réécrire totalement « Profession, Apprenti Espion » en 2001.