Les racines françaises du mal

9.99 19.90 

À la suite d’un accident de travail, tassement des vertèbres lombaires (fracture) et disques écrasés. Les médecins prétendirent mensongèrement que c’était dans la tête que ça se passait et voulurent me soigner avec d’abord des séances de kinésithérapie, de balnéothérapie puis en me prescrivant des psychotropes, en m’incitant à me lancer dans une démarche de « Connaissance de Soi » et à prier leur Dieu.
Exclu par mes proches, qui ne pouvaient entendre les faits tellement ils paraissaient invraisemblables, c’est l’État providentiel qui assura mon devenir, je devins quasi paralytique. Un médecin militaire et un chirurgien privé me tirèrent d’affaire en m’opérant.
Depuis que je porte plainte contre ce système, je subis des exactions impunies, dont des empoisonnements, en ville et à domicile, par la STASI française. L’État m’a enfermé répétitivement à l’asile, depuis 1999, sans délire ni voie de fait (de mon fait) ni chef d’accusation, résurgence de la lettre de cachet qui permettait d’emprisonner les dissidents à la Bastille.
Quelles sont les actions de la kiné, de la balnéothérapie, du psychotrope et de l’État providence ? Qu’est-ce qu’une « Connaissance de Soi » ? Qui est ce Dieu ?

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Sans phantasme (sans Éros), l’humanité ne se reproduit plus et disparait ! Le mot phantasme (fantasme) n’apparaît pas dans la TOB ni dans la bible Louis Second ; il semblerait que ce soit les communautés protestantes évangéliques qui torturent le discernement de leurs adeptes en omettant que le groupe vit de règles consensuelles et non suivant le dictat d’hypocrites (Dieu).

Le summum du mal vient de la discrimination binaire de l’humain. Pour la femme c’est « soit belle et tais-toi essuie tout » par ce Dieu satanique en Gn 2.18-24 « la femme est l’aide de l’homme » en éludant la personne ayant tout ou partie biologiquement les deux sexes et au même titre qu’il y a la blonde, brune rousse, gauchère, ambidextre, le cœur à droite, misogyne/misandre, il y a les lesbiennes, les gays, les bisexuels, les transgenres/transsexuels (LGBT) et de différentes ethnies, de couleurs de peau différentes naturels, etc., contrairement aux allégations cyniques des Dieux. Quand ces personnes, non binaires de genre ils, elles et X, et leurs responsabilités seront-elles considérées complémentaires non discordantes sans le fallacieux libre arbitre ?

Et si on divisait la France en clans recomposés d’une cinquantaine de familles, comme en Indonésie (RT/RW) quand les croyances, des chancres, ne sont pas rédhibitoires, assurant des réunions amicales mensuelles et, je Phantasme toujours si ce n’est le songe qui s’immisce, la famille serait polygame ou polyandre pour se prémunir des sautes d’humeur…, ou, patriarcale ou matriarcale (presqu’île de Samosir dans le lac Toba en Indonésie à Bukittinggi) ou tous genres confondus et l’un(e) des adultes s’occuperait plus particulièrement du foyer. En fait le système politico‑religieux veut mettre les membres dans des cases, en batterie de production, alors que nous avons individuellement nos spécificités pour l’action du moment. Dès l’âge de dix ans, à l’école, les travaux manuels seront mixtes : couture, cuisine et travail des matériaux. La famille vivrait dans un habitat constitué de chambres/suites individuelles pour les adultes, où l’on peut y faire, dans l’intimité, des galipettes et « tremper le biscuit dans le Champagne », d’une cuisine commune et, comme un enfant doit être adopté qu’il soit biologique ou non et s’il nous adopte, les enfants demeureraient avec le ou les adoptant(s) au moins jusqu’à la puberté. Les membres pratiqueraient l’assistance solidaire dans le clan en consacrant plusieurs heures de travail civique par mois dès dix, douze ans…

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les racines françaises du mal”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A propos de l'auteur(e) : Michel Rosenkrantz

Michel Rosenkrantz est né à Villers-Lès-Nancy France. Après des emplois en tant que plombier et électronicien et suite à un accident de travail, des médecins mafieux aggravent sciemment son mal. Il a été rendu quasi paralytique par des médecins mafieux. Il est régulièrement empoisonné et enfermé en psychiatrie parce qu’il réclame ardemment justice sans vaciller.