Les quatre raquettes – Souffler n’est pas jouer !

5.99 11.90 

Du vécu !
Quelques récits qui traitent avec humour et fantaisie de mon aventure de compétiteur qui, ayant déjà beaucoup donné dans la pratique d’un sport hautement collectif tel que le Rugby, a perduré ensuite dans l’exercice de sports plus individuels.
En l’occurrence,  des jeux de raquettes, tels que : le Tennis, la Pala, le Padel, le Squash… en les assimilant, toutefois, à des sports d’équipe, tout du moins en ce qui concerne l’esprit  qu’ils peuvent générer avant, pendant et après une rencontre…le très prisé « esprit d’équipe » !
En fait, des souvenirs chaleureux qui hantent ma mémoire évanescente de sportif ayant beaucoup joué et donc beaucoup soufflé.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

« Les événements de mai-juin 1968, ou plus brièvement Mai 68, désignent une période durant laquelle se déroulent, en France, des manifestations d’étudiants, ainsi que des grèves générales et sauvages.

Avec le recul des années, ces événements apparaissent comme une rupture fondamentale dans l’histoire de la société française, matérialisant une remise en cause des institutions traditionnelles.

Conséquemment, dans les années 1970, les addictions ont constitué un épiphénomène touchant une très grande partie de la jeunesse : du junkie au jeune délinquant usager de drogues et souvent contestataire.

 Dans un tout autre registre, même si certains individus ont du mal à trouver l’énergie ou le temps pour faire du sport, d’autres n’arrivent pas à décrocher.

Ils souffrent d’une addiction au sport et à l’activité physique qui est le plus souvent synonyme d’une dépendance, nommée le plus souvent : « addiction à l’effort » ou encore « bigorexie ».

Ils deviennent donc accros à leur sport, à leur insu […] »

****************

« Dans les années 70-80, dans notre Sud-Ouest et tout particulièrement à Toulouse, capitale de l’Occitanie, on n’était pas sectaire, on adorait notre voisine la Nouvelle-Aquitaine, avec tout de même une préférence pour l’éternel Pays basque, grâce à son folklore, ses chants, ses danses et ses sports typiques : Force et Pelote basque.

On connaissait de réputation le « mutxiko » ou « saut basque », un type de danse sociale traditionnelle du Pays basque… mais on ne pratiquait pas !

On connaissait aussi le « Soka tira », le tir à la corde réunissant huit hommes par cordée qui doivent tirer leurs adversaires sur quatre mètres pour gagner en deux manches l’épreuve… mais on ne pratiquait pas !

Ainsi que tous ces jeux, inspirés de la vie quotidienne de ce pays, qualifiés de travaux d’antan : taille de pierre, abattage des arbres en forêt, fauchage des prairies, travaux aux champs avec les bœufs… mais on ne pratiquait pas !

Par contre, non seulement on connaissait bien la Pelote basque… mais en plus, ce jeu-là, on voulait très rapidement l’expérimenter pour pouvoir le pratiquer à loisir aussi chez nous ! […] »

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les quatre raquettes – Souffler n’est pas jouer !”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Jean-Claude Boyer

Troisième et dernier enfant d’une fratrie, l'auteur est né en 1952, au cœur des Pyrénées à Montréjeau, ancienne Bastide Royale. Un Lion dans un nid d’Aigle. Issu d’une famille de modestes commerçants, son père lui inculque très tôt les valeurs sportives et morales de la pêche, de la chasse et du sport en général. Il fait ses études à Toulouse mais après l’obtention du Baccalauréat il se voit contraint d’abandonner pour cause de blessure
«rugbystique» la préparation du professorat d’éducation physique et sportive. Changeant son fusil d’épaule, il reprend ses études en Faculté de Philosophie. Marié et père de deux enfants, Tess et Yoan, il réside toujours, avec son épouse Catherine dite « Bouchon » au sein de la nature dans le Piémont Pyrénéen et jouit d’une retraite bien méritée après une longue carrière de cadre A dans la Fonction Publique Territoriale, dont une trentaine d’années aux services Eau et Assainissement de Toulouse Métropole.