Les Pourritures Terrestres – De l’importance de ne pas faire de jogging…ou pas

9.99 18.90 

Jeune enseignant divorcé, Frédéric Campion va voir sa routine bouleversée par un enchaînement d’événements totalement indépendants de sa volonté. Adepte du jogging, il a l’habitude de courir le long des berges de l’Isère, à Grenoble. Peut-être n’aurait-il pas dû y aller, ce soir-là ? Peut-être aurait-il mieux fait de passer la soirée en compagnie de son chat roux et kleptomane ? Hélas, le destin ne choisit pas toujours le meilleur moment pour frapper à votre porte. Fred va très vite s’en rendre compte.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

Benjamin Lanèfle, alias Benji le Gras, fait partie d’un petit groupe underground de hackers grenoblois, les Indomptables. Enfin, c’est du moins ainsi qu’ils aiment se définir : des rebelles refusant de se soumettre à la loi du système. Touche-à-tout de l’informatique, on ne peut nier le génie de certains d’entre eux pour se jeter tête baissée dans les embrouilles. Leur bande, composée d’une dizaine d’individus plus ou moins marginaux, se lance régulièrement des défis et c’est à qui pourra pénétrer le plus vite dans des systèmes en principe inviolables. Jusqu’à présent Marco la Croûte — personne ne sait pourquoi il s’est lui-même affublé de ce sobriquet ridicule —a réussi à s’infiltrer dans le système informatique du supermarché local. Ce qu’il ne savait pas, c’était qu’il n’était pas le premier à le faire. À la suite de nombreuses effractions similaires, les gérants avaient fait appel à une société qui avait installé un mouchard permettant de tracer l’origine du virus que Marco avait utilisé. Ce dernier avait ensuite été interpellé par la police et placé en garde à vue. Il avait balancé tous ses potes, bien entendu, et maintenant tous les membres du groupe se trouvaient sous surveillance. (p.30, lignes 5 à 25)

Je tombe sur une nouvelle. C’est une grande blonde sculpturale. Je ne suis pas petit, mesurant presque un mètre quatre-vingt-cinq, mais elle est presque au même niveau que moi. Elle porte un badge avec son nom : Svetlana Poliakova, infirmière.

Je me présente.

« Frédéric Campion. Je suis le fils…de ma mère, en fait. Pas très original, non ? »

Elle rit tout bas en plissant légèrement les yeux. Ils sont immenses, d’un bleu profond tirant sur le violet. Les pommettes hautes semblent renforcer leur éclat. Elle n’est pas maquillée : elle n’en a pas besoin. Ses cheveux sont ramenés en chignon. Ils doivent être longs si j’en juge par son volume.

« Svetlana Poliakova, » répond-elle, « mais tout le monde m’appelle Lana, c’est plus simple. »

Elle a un léger accent. Sa voix est un peu voilée, sensuelle. J’ai comme une boule dans la gorge : fichues hormones ! (p.168, lignes 1 à 18)

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

ISBN Livre

Version

,

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les Pourritures Terrestres – De l’importance de ne pas faire de jogging…ou pas”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : P.J. Dubreuil

Professeur d’anglais à la retraite, P.J Dubreuil profite de sa liberté retrouvée pour écrire. Il a vécu une partie de sa jeunesse dans la région de Montpellier où il a fait ses études. Par la suite, il a enseigné dans de nombreuses structures universitaires, mais ce dont il est le plus fier, c’est d’avoir participé à « l’ascenseur social », lorsqu’il était coordinateur d’anglais au CUEFA (Centre Universitaire d’Enseignement et de Formation pour Adultes) de L’Isle d’Abeau dans le Nord Isère. De profundis est son septième roman.