LES OVNIS DU IIIe REICH – La base secrète allemande en Antarctique…

7.99 15.90 

Les ovnis du IIIe Reich ou ovnis nazis ou encore la Légende du V-7 sont un mythe ufologique qui affirme que des ovnis auraient été construits en secret durant la période du Troisième Reich en Allemagne et par la suite depuis des bases secrètes cachées en particulier en Antarctique. Apparu dès le début des années 1950 dans les milieux nazis et néonazis sur le fond de la croyance en la survie du IIIe Reich… Ce mythe a connu depuis des enrichissements successifs dans le cadre d’une propagande visant à séduire en jouant sur l’attrait pour l’ufologie et les théories du complot. L’idée selon laquelle les soucoupes volantes seraient des armes secrètes inventées par le IIIe Reich et cachées en mai 1945 en Arctique, en Antarctique ou en Afrique du Sud apparaît dès le début des années 1950 dans certains cercles nationalistes allemands. Le mythe trouve alors ses racines dans la croyance selon laquelle Adolf Hitler aurait survécu à la défaite et se serait réfugié en Antarctique. Le lien entre les soucoupes volantes et de prétendues révélations selon lesquelles les ingénieurs nazis auraient effectué des recherches dans ce domaine est rapidement affirmé.

Qu’en est-il réellement aujourd’hui ? 

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Le pionnier de la théorie de la Terre creuse fut l’astronome et mathématicien anglais, Edmond Halley (1656-1749). Il fut également le premier à émettre l’idée que les aurores boréales polaires étaient le reflet d’un soleil intérieur qui éclairait le monde souterrain. Ses travaux furent publiés dans The Philosophical Transactions of the Royal Society of London et ne firent pas grand bruit. Halley passa surtout à la postérité grâce à la découverte de la célèbre comète portant aujourd’hui son nom.

Au Moyen-Âge, on pensait qu’il existait une Terre ultime située au-delà du Nord à laquelle on donna le nom de « Thulé ». Cette croyance en un royaume radieux habité par un peuple étrange était très répandue. Selon les théories officielles, les régions isolées du pôle conduisent seulement à une terre de glace éternelle… Vous allez voir qu’il n’en est rien. L’Arctique n’est pas le désert que l’on croit.

Selon toute vraisemblance, si certains ovnis ont bien une origine intraterrestre, la majorité semble plutôt d’origine extraterrestre, car notre planète reçoit depuis des temps immémoriaux de nombreuses visites galactiques. La description faite par Théodore Fitch de la super civilisation souterraine rappelait beaucoup celle de Bulwer Lytton dans son livre The Coming Race (La Race qui nous supplantera). Lytton était rosicrucien et avait accès à une source d’informations occultes. Il dressa un tableau saisissant d’une race supérieure de petits hommes bruns vivant à l’intérieur de la Terre dans un état d’abondance perpétuelle, ne connaissant ni la cupidité, ni la pauvreté, ni la guerre. Ils connaissaient les secrets de nos gouvernements. Ils étaient experts en télépathie. Ils affirmaient que notre Bible avait été mal traduite, mal interprétée et mal construite. Ils disaient qu’ils appartenaient à une race qui n’avait pas dégénéré, au contraire de la nôtre, et que nous devions mettre un frein à la fabrication des bombes nucléaires et des armements.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “LES OVNIS DU IIIe REICH – La base secrète allemande en Antarctique…”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Pascal Dague

Pour des raisons de sécurité, je ne peux me présenter comme j’aimerais le faire… J’ai servi mon Pays en y mettant toute mon énergie, toutes mes forces. Entre enthousiasme et écœurement. J’ai aussi protégé certaines personnalités venues de mondes très différents. Je l’ai fait au péril de ma vie. J’ai enfin, sous la direction de services secrets étrangers, accompagné, quelques fois, de hauts dignitaires jusqu’à leur dernière demeure… Mais quelles que furent mes missions, j’ai toujours eu une passion pour l’écriture. Quelque part, l’écrivain est un flic, un flic sentimental qui traque l’information jusqu’à satisfaire sa curiosité. Rien n’est simple, rien n’est écrit d’avance, la liberté se sculpte avec le temps. Faut-il encore le prendre pour lui donner toute son importance. Le repos d’une vie est à ce prix…