Les ombres du Conihout

(6 avis client)

7.99 17.90 

Cathy et Tom se baladent à vélo le long de la Seine, entre Jumièges et Duclair. Percutée par un automobiliste, la jeune Anglaise est projetée dans le fleuve. Elle sera retrouvée morte seulement le lendemain.

Alain, homme ténébreux et passionné, retraité de la police nationale, se rend à la gendarmerie pour témoigner. Tout laisse à croire que le coupable a prémédité son coup. Sans mandat, l’ancien lieutenant décide d’investiguer en catimini jusqu’en Angleterre. Dans un pub à York, il rencontre Gilles, un Français exilé qui propose de l’aider à retrouver les familles endeuillées.

À son retour, une lettre anonyme met en garde l’enquêteur. Il lui faut pourtant continuer à chercher dans les ombres du Conihout.

 

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Il était juste 20 heures quand il arriva à l’auberge. Le soleil descendait vers la cime des grands arbres de la rive gauche, non loin de l’endroit où la victime avait été retrouvée. À la pensée du corps flottant sur les eaux du fleuve, l’ancien lieutenant eut un sentiment de profonde tristesse pour la jeune femme « mortellement blessée », comme il avait eu l’habitude de lire sur les rapports de police.

******

Alain roulait doucement dans cette lumière aveuglante et mate de la fin d’août. À travers barrières et clôtures, il était à l’affût d’un élément utile à l’enquête. Au fond des cours ou des jardins, il apercevait par intermittence le fleuve à contre-jour de la falaise dressée comme une muraille à quelques mètres de la rive. Les eaux, assombries par le feuillage dense des hauts peupliers, lui apparaissaient noires et mystérieuses.

******

De gros nuages noirs assombrissaient les rues, mais la lumière des lampadaires réhaussait les ocres et les rouges des façades à pans de bois. Une atmosphère joyeuse régnait dans la vieille ville. Les habitants semblaient s’accommoder des nombreux touristes. Dans Scarcroft road, la pluie provoqua une floraison colorée de parapluies et de capuches sur les trottoirs.

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

6 avis pour Les ombres du Conihout

  1. Christmann

    « Les ombres du Conihout » est un très bon livre, j’ai pris du plaisir à le lire. Le soir, je me réjouissais de monter me coucher pour connaître la suite.
    Comme pour ton dernier roman, tu es concis et tu vas droit à l’essentiel. L’intrigue est simple et efficace et tient la route ; pas de retournement surprise comme j’ai pu lire chez certains auteurs et qui certes impressionne, mais qui souvent, n’est pas crédible et fait perdre de la saveur.
    J’ai également apprécié le vocabulaire varié et précis.
    Tu m’as parlé que tu t’étais attardé sur la description des ambiances et ta crainte d’ennuyer le lecteur. Eh bien non, ces descriptions sont bien dosées, permettent de situer le décor et sont souvent imagées, voire poétiques.
    J’ai beaucoup aimé la partie à York pour la description de la ville (que tu as dû appréciée quand tu y es allé) qui m’a donné envie d’y aller à mon tour et pour l’ambiance apaisante que j’y ai ressentie.

  2. Auzou

    J’ai beaucoup aimé ce roman, principalement les descriptions de paysages très poétiques. Je ne suis pas critique littéraire, mais le style change du précédent. Les scènes sont plus détaillées. Je relisais même certains passages que je trouvais beaux, vraiment !La fin est autant inattendue que touchante, bravo !

  3. Auzou

    C’est un très bon livre. L’écriture est concise et va droit à l’essentiel. L’intrigue est simple et efficace. Pas de retournements surprises pas toujours crédibles comme chez certains auteurs qui font perdre de la saveur. J’ai adoré les descriptions imagées, bien dosées, poétiques, qui permettent de situer le décor. L’ambiance décrite de York me donne envie d’y aller.

  4. Gilles Voltier

    J’ai dévoré ce livre ! L’écriture est fluide, l’enquête est bien menée et la fin surprenante. Bravo, vivement le prochain !

  5. Gilles Voltier

    J’ai eu beaucoup de plaisir à lire ce roman autant pour son style que pour l’intrigue. Une fin inattendue, j’ai apprécié ! Merci.

  6. Legrand

    J’ai lu avec attention votre livre et je l’ai apprécié. J’y ai trouvé le côté humain que j’ai toujours perçu chez vous.

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Gérard Avenel

Natif du Pays de Caux, Gérard Avenel éprouve le besoin de se libérer d’un passé perturbé. Comme thérapie, il choisit l’écriture. Influencé par Les choses communes de Nicolas Pages, il publie un essai autobiographique sur son enfance : Amertumes et petites douceurs, paru en 2008.
Intéressé par la littérature romanesque, il se passionne pour les histoires de sentiments humains et trouve son propre style dans la fiction. Sont alors parus :

Un souffle dans l’obscurité en 2009
Nos vies parallèles en 2011
Cinq ans moins un jour en 2014
L’inconnu des halles en 2016
Chute mortelle à Étretat en 2019