Les murmures du temps- une enfance oubliée

7.99 15.90 

Après la Seconde Guerre mondiale, la France se reconstruisait doucement et soignait ses blessures. Dans ce contexte à la fois plein de promesses, mais aussi de cicatrisations, l’auteure nous entraîne dans un tourbillon de souvenirs les plus profonds, à travers son héroïne, dans le temps normalement insouciant de l’enfance.
Elle nous livre ses réflexions sur cette jeunesse qui se reconstituait lentement, à travers une vie de famille à la campagne, dans ces années d’après- guerre, où le temps s’écoulait aussi doucement que l’héroïne grandissait.
L’auteure établit des comparaisons avec l’époque contemporaine, qui ne semble plus être la continuité d’un temps désormais révolu, grâce à une narration souvent humoristique et parfois acerbe.
Selon son âge, le lecteur découvrira le quotidien des Français dans les années 50 ou il se souviendra de ce qu’il a lui-même vécu….

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Je vais essayer de restituer mon histoire. D’un temps que les moins de mon âge ne peuvent pas connaître. Même pas imaginer. Car l’empreinte du temps est aujourd’hui tellement éphémère, avec une évolution tellement rapide et différente que le siècle d’aujourd’hui ne semble même plus être la continuité du précédent. Cette fois-ci, le sable n’est plus sous nos pieds. Il est entre nos doigts qui ne retiennent plus rien.

 

J’avais remarqué que les garçons faisaient toujours monter en premier les filles qui, à cette époque, ne portaient que des jupes ou des robes que nous affublions de jolies chaussettes qui enveloppaient bien la jambe pour tenir au chaud nos gambettes l’hiver, et de socquettes en coton, parfois joliment brodées, l’été. Ce n’était peut-être pas très élégant, mais c’était la tenue normale et, comme tous les enfants, nous ne voulions pas nous distinguer des autres.

Naïves comme nous étions, nous n’avions même pas réalisé que c’était sans doute pour voir nos petites culottes que les garçons nous faisaient monter les premières

 

Jusqu’en 1885, ce village était animé par l’exploitation des ardoisières. Ce qui a permis la construction de hameaux à côté de l’exploitation et la venue de gens. Quand j’étais enfant, cette activité était arrêtée depuis longtemps. Nos parents nous disaient de ne pas aller dans ces anciennes carrières, car on pouvait s’y enliser. Ils nous disaient que des paysans avaient été engloutis avec leurs charrettes en passant sur ces terrains. Sortes de sables mouvants terriens. C’est ainsi qu’enfants, nous imaginions ces terrains. Alors, on regardait de loin ces collines façonnées par le dur labeur des carriers, fendeurs et autres gens nécessaires à la production d’ardoises.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les murmures du temps- une enfance oubliée”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A propos de l'auteur(e) : Annick Ravet

Après un périple professionnel dans les instituts français à l’étranger avec le Ministère des Affaires Etrangères (Japon, Afrique du Sud, Turquie et Inde), elle revient dans son département natal (La Sarthe) et se penche sur ses propres souvenirs d’enfance, mais aussi ceux d’autres témoignages, dans un village, après la Seconde Guerre mondiale.
Les murmures du temps, une enfance oubliée est son deuxième roman.