Les fermes libres- Saga du monde antérieur – Tome 4

9.99 20.90 

Là où les ainés se doivent de protéger leurs cadets en découvrant que les alliances barbares réunissent souvent les profiteurs. Le moment où la prophétie n’en est pas une et ne délivre pas de règles, juste un état des dangers à venir. Le monde nouveau n’est pas le paradis, il est juste une place si enviable que tous les Revenus se battront pour le sauver malgré une guerre si pitoyable et si facile qu’elle laisse imaginer une suite dramatique. Mais aussi là où la surprise découvre que tous les ennemis ne sont pas connus, que l’instant où le pire du monde ancien fait irruption dans le monde nouveau et va écraser la vie de Loup d’une parenthèse dangereuse et d’une découverte importante.

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Ruffian ne savait plus mettre de pause à ses souvenirs, et comme il se voyait mort, il avait gardé les yeux et l’esprit ouverts jusqu’au bout. Il avait senti le corps de Loup s’abimer, chaque partie de sa peau déchirée, chaque muscle arraché, chaque os brisé. Il passait ces images à Gaston et par lui à la Grande. La peur se transformait et la connaissance des dégâts infligés aux corps en idéalisait la douleur vers la connaissance. Au fur et à mesure, elle s’opacifiait et s’estompait comme si, pour eux deux, la Dragonne enfermait temporairement ce savoir. Il leur semblait qu’elle seule prenait en charge cette souffrance, mais ce n’était qu’illusion. Chaque Dragon portait sa part et Graganmore se vidait de son énergie à l’aider du mieux qu’il pouvait pour endiguer la violence et le mal.   Partout, ceux qui revivaient ce moment en portaient une partie.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les fermes libres- Saga du monde antérieur – Tome 4”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Loup Mac Drogan

Self made man, Loup a vécu plusieurs vies. Issu de ce que certains appelaient le peuple de la nuit, il a basculé, un matin, dans le monde réel pour diriger des entreprises très matérielles. Pourtant, il avait toujours gardé vivante son envie de conter ses rêves et ses espoirs du genre humain, ou comme il dit, les songes des mammifères à deux ou quatre pattes. Un peu anarchiste, incapable de chanter, de sculpter ou de peindre, il a choisi de devenir conteur pour apporter sa vision du monde de demain. Il s’est retiré des affaires, a transporté son double au bord de l’Océan atlantique, branché son ordinateur et depuis, il partage ses nuits entre un monde merveilleux, et la sérénité d’une vraie vie.