L’Eden à tout prix

(1 avis client)

9.99 20.90 

L’actualité donne malheureusement de l’ampleur, et plus que jamais, au sujet de cet ouvrage. Lorsque l’on associe les termes de racisme, xénophobie, pauvreté et misère, il est très difficile de ne pas y être sensible et de ne pas s’en attrister profondément.

« L’Eden à tout prix » est un ouvrage qui retrace le combat de Laurence, jeune avocate qui va devoir défendre avec courage, Ludovic, un immigré en situation irrégulière, pour lui permettre de retrouver sa dignité.

C’est aussi la cartographie d’une fresque sociale où les sentiments exacerbés se mêlent à des émotions prenantes pour donner un ouvrage d’une grande puissance grâce à la plume d’Eggy STEFAN, déjà auteur de « L’Amour en cavale » (2009, Editions PUBLIBOOK).

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Chapitre 13

 

Ludovic s’arrêta un moment. Il lui avait semblé entendre une voix, un gémissement sur sa gauche. IL fit quelque pas et se retrouva face à un grand palétuvier dont les racines formaient une sorte de clôture infranchissable. Il examina soigneusement les alentours de l’arbre et de nouveau, se remit à m’appeler et cette fois à pleine voix.

– Maître ! Maître ! M’entendez-vous ? Si vous m’entendez, répondez-moi ou faites-moi signe…

– Je suis là…

– Où ?

– Juste derrière vous…

Ludovic se retourna et fut de nouveau face au palétuvier. Il balaya le pied de l’arbre avec le faisceau de sa lampe torche. Il distingua d’abord une forme rosée puis, s’étant penché davantage, il me vit coincée entre les racines.

– Maître, s’écria-t-il haletant. Je suis là… vous êtes sauvée… Venez tous, elle est ici…

– En quelques secondes, tout le groupe fut rassemblé autour de l’arbre. Ludovic passa la main entre les racines et caressa mes cheveux avant de me serrer la main. Il essaya de me tirer, mais je poussai un cri qui le découragea aussitôt.

– Où avez-vous mal ?

– Je ne sens pas mes jambes et mon dos me fait atrocement souffrir.

De fait, mon visage me faisait aussi souffrir. Il était maculé de sang.

– Quelqu’un aurait-il une machette ? demanda Ludovic.

– Tiens, en voilà une, cria quelqu’un.

Le rapatrié s’en saisie aussitôt et commença à couper une à une les racines qui me retenaient prisonnière au pied de l’arbre. Il s’y prenait doucement mais fermement, sans arrêter de m’encourager.

*******

Chapitre 16

 

– Peux-tu me dire ce qui te tracasse, Ludovic ? Je vois bien que tu es contrarié.

– Rien, maître. Tout va bien.

– Tu te fiches bien de moi, lui dis-je. Suis-je aussi naïve que ça, au point de ne pas voir que tu me caches quelque chose ?

Il n’osa même pas se retourner et se contenta plus tôt à rester scotché devant sa fenêtre, ce qui m’irrita davantage.

– Réponds-moi au moins, ou alors attends-tu d’avoir reçu ma gifle au visage ?

Dans ma colère, je n’avais même pas mesuré mes paroles qui eurent pour effet de le réveiller. Comment pouvais-je le gifler, alors que j’étais clouée sur un lit ? Néanmoins, ceci m’aida à briser la glace car, à peine avais-je terminé ma menace, je l’entendis éclater de rire, un rire qui, toutefois, n’était pas moqueur.

– On peut dire que vous avez de l’humour, vous, me dit-il.

– Ah, bon ?! ripostai-je. Tu penses vraiment que c’est de l’humour ? Je suis capable de te gifler… enfin, si je réussis déjà à me lever toute seule de ce lit. Et ça, j’avoue que ce sera un peu compliqué.

Sur ce, il rit de plus belle, et je pouffai moi-même en rétorquant.

– Arrête un peu de te payer ma tête.

Il se pencha et prit ma main dans les siennes. Au contact de sa peau, je me tus. Tous les bruits cessèrent autour de nous. Tout avait l’air rose et fleuri dans la chambre, même les draps du lit avait changé de couleur.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

1 avis pour L’Eden à tout prix

  1. Abena Henri

    Ce roman est un délice pour les amoureux de la lecture un vrai Regal. Merci à l’auteur

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A propos de l'auteur(e) : Eggy Stefan

Titulaire d’une licence en littérature, et diplômé de l’Ecole nationale de commerce (ENACO) de Lille, Eggy STEFAN, de manière précoce, manifeste son intérêt pour l’écriture dans les années 90, alors qu’il était encore sur les bancs du Lycée Général Leclerc de Yaoundé (Cameroun).
Il publie son premier livre « L’Amour en cavale » à Paris (Editions Publibook) en août 2009.
Ses textes s’inspirent de ses expériences personnelles, mais aussi des faits historiques et sociaux, richesses de ses deux continents de cœur : l’Afrique qui l’a vu naître et l’Europe, sa terre d’accueil.