Le trou de mémoire & Débris d’innocence – Occidendum…

4.99 9.90 

Le trou de mémoire : Devançant leurs maîtres, deux teckels se sont élancés en direction du petit bois dont les frondaisons commencent à roussir. L’automne est magnifique et, malgré l’heure matinale, le soleil est déjà haut dans le ciel, inondant de lumière cette région des Haute-Marne, près de Chaumont, endroit que quatre chasseurs ont choisi comme le théâtre de leurs exploits. Équipés de grosses bottes en caoutchouc, fusils en bandoulière, ils progressent lentement le long de la D 370, à mi-chemin entre les petits villages de Verbiesles et de Laville-aux-Bois. En tête du cortège marche Éric Fouchet, un homme de 41 ans qui ne perd pas du regard les deux chiens. Soudain, il remarque que ceux-ci se sont arrêtés net, museaux pointés en avant, tendus, comme à l’affût. Que se passe-t-il ?

Débris d’innocence : Depuis la tombée de la nuit, une petite pluie glacée arrose la ville de Tremblay-en-France. Depuis des heures, les gens ont déserté les rues. Pourtant, malgré les apparences, l’avenue du Parc n’est pas tout à fait déserte. Dans la pénombre, une silhouette masculine s’affaire. C’est celle d’un nommé Laurent Summer. Il est grand, puissant, taillé en armoire à glace, vêtu d’un jean, d’une chemise mauve et d’un blouson de cuir vieilli. Le visage massif, cheveux châtains, mâchoire carrée ombrée d’une barbe légère, il a des yeux bleus où brille une lueur étrange…

Deux histoires à découvrir en l’ancre de votre ultime conviction.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

Le trou de mémoire : Ce matin-là, le samedi 14 juin, Mélodie était restée seule à la maison tandis que sa maman, Aurore Briand, partait faire quelques courses au centre Leclerc tout proche, en emmenant Rémy, 13 ans, son fils aîné. Il pleuvait à verse et Aurore avait préféré que Mélodie ne les accompagne pas. Elle avait donc laissé la petite fille installée devant la télévision, en train de prendre son petit-déjeuner, trempant dans un bol de lait des tartines couvertes de confiture. C’est la dernière vision qu’elle devait avoir de son enfant vivante.

 

Débris d’innocence : En mai 1993, Sandra Chapuis écrit une lettre au procureur de la République, accusant Laurent Summer, son ex-mari, d’entretenir des rapports trop étroits avec son fils, Vincent. En clair, cela revenait à dire : avoir avec lui des rapports incestueux. Accusation gratuite et mensongère. D’autant plus monstrueuse que, de nos jours, les pères sont de plus en plus nombreux à être victimes, à tort, de la plus infamante des accusations : l’inceste. 75 % des accusations d’abus sexuels dans les affaires de divorce et lors de garde d’enfant sont fausses.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le trou de mémoire & Débris d’innocence – Occidendum…”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Pascal Dague

Pour des raisons de sécurité, je ne peux me présenter comme j’aimerais le faire… J’ai servi mon Pays en y mettant toute mon énergie, toutes mes forces. Entre enthousiasme et écœurement. J’ai aussi protégé certaines personnalités venues de mondes très différents. Je l’ai fait au péril de ma vie. J’ai enfin, sous la direction de services secrets étrangers, accompagné, quelques fois, de hauts dignitaires jusqu’à leur dernière demeure… Mais quelles que furent mes missions, j’ai toujours eu une passion pour l’écriture. Quelque part, l’écrivain est un flic, un flic sentimental qui traque l’information jusqu’à satisfaire sa curiosité. Rien n’est simple, rien n’est écrit d’avance, la liberté se sculpte avec le temps. Faut-il encore le prendre pour lui donner toute son importance. Le repos d’une vie est à ce prix…