Le travail … du monde paysan au numérique !

8.99 18.90 

Les guerres, les famines, les pandémies ont été des réalités pendant des siècles, alors qu’il a fallu attendre l’après-guerre 39-45, pour avoir un actif sur deux salarié et le chômage après 1970.
Le travail aujourd’hui, est devenu un pivot central de son existence et il est urgent de le repenser autrement et de comprendre ce qui est endogène et exogène, afin de tracer son chemin, sa route, sa voie plus personnelle. Il faut impérativement se constituer un portefeuille d’activités et de ressources permettant d’allier sécurité, plaisir et possibilités de développement personnel.
Une vie bien remplie, c’est réaliser plusieurs vies à la fois, familiale, professionnelle, personnelle, dans une société de confiance, de solidarité, de projets communs, d’ouverture, d’échanges et de communication.
À chacun d’entre vous de relever le défi de l’entreprise de soi, avec un leadership et une confiance en soi pour traverser les turbulences du monde actuel, voire du chaos (Covid 19).
« L’humain s’est égaré… puisse-t-il retrouver le bon sens, le bon chemin…
N’oubliez pas d’inventer votre vie » Michel Foucault

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

L’histoire du salariat mérite d’être contée à plusieurs titres, d’abord parce qu’elle est récente et depuis plusieurs années remise en cause assez fortement.
Chacun d’entre nous cherche sa voie et pour les jeunes, c’est ne pas se perdre dans les méandres, voire les affres de la vie professionnelle qui n’est qu’une vie alors que nous en avons plusieurs à vivre et en même temps.
Le travail est devenu un pivot central de son existence. Il est urgent de le repenser autrement et de comprendre ce qui est endogène et exogène afin de tracer son chemin, sa route, sa voie plus personnelle.
Les évolutions ne pourront se faire que par une remise en cause assez forte de nos institutions et de notre modèle social.
Seule une réelle rupture est capable d’atteindre ces objectifs car le modèle actuel ne peut plus perdurer, nous vivons à crédit de la nature, de l’argent…

 

Le mot d’ordre est n’obéissez plus car l’obéissance est inhibitrice de contribution. Il faut travailler l’attitude et le comportement, en sachant que l’information est un élément clé de pouvoir et de territoire. La denrée rare de notre système économique n’est pas l’information, mais l’attention humaine. La denrée précieuse aujourd’hui, c’est la mise en commun et la mise en forme d’une grande diversité d’expertises. Ce n’est plus le repli sur soi, la dissimulation, la rivalité mais l’ouverture, le partage qu’il faut viser. La motivation et la contribution ont toutes les deux en commun de reposer sur une implication affective dans le travail. Le plaisir relationnel du contributif apporte plus de satisfaction dans la réussite de l’équipe que dans le fait de se montrer meilleur que les autres, c’est plus mature et plus équilibré. Ne pas obéir, ce n’est pas désobéir, c’est questionner et remettre en cause car trop d’obéissance tue l’efficacité. Il faut se prendre en charge, travailler sa capacité d’adaptation, une vraie garantie sur l’avenir, apprendre en permanence et mutualiser.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le travail … du monde paysan au numérique !”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Raymond Decaris

Raymond Décaris est cofondateur de YourOwnNet SAS, une entreprise mettant le digital à la portée de tous en amenant la sécurité, en garantissant le respect de la vie privée et en répondant aux vrais besoins du monde actuel. L’auteur partage son expérience industrielle de 30 ans dans plusieurs groupes à des postes de responsabilités et a conduit de nombreux projets.
« Nous sommes partis d’une feuille blanche et ne voulons pas de capitaux extérieurs, l’argent n’est pas un but, ce n’est qu’un moyen.
Nous avons tout construit par nous-mêmes, site web, e-commerce, comptabilité, les offres… nous n’avons rien acheté car nous ne dépensons pas l’argent que nous n’avons pas. Oui, cela est encore possible en 2021, y compris en période de pandémie. »
Un nouveau modèle économique est mis en place : « l’open source » qui apporte la performance, une large couverture des besoins, une génération de valeur et une réduction des coûts IT.
C’est l’invention d’un nouveau modèle économique, fondé sur l’externalisation de tout ce qui n’est pas du cœur de métier, via une organisation simple à 3 niveaux. (Direction, activités, métiers).
Le développement de partenariat est fondamental, mais il faut utiliser l’expérience clients et la proximité, qui sont aussi primordiales pour toute réussite. La chance sourit à ceux qui osent ... Et vous…

Vous pouvez me contacter à radecaris@yahoo.fr