Le projet DX – L’espion britannique Bill

(4 avis client)

9.99 19.90 

La deuxième aventure d’un homme déterminé pour une vocation d’espion sans en avoir le gabarit…
De nature chétive, doté d’un timbre vocal équivoque, mais espiègle et n’ayant pas froid aux yeux, Bill va se voir confier une mission à la suite d’un concours de circonstances qui a rendu la quasi-totalité des espions de terrain américains indisponible.
Le voilà prêté par des Britanniques redevables bien embarrassés, eux aussi à court d’effectifs, Bill n’étant pas un espion certifié. Il a pour mission de neutraliser l’aboutissement d’un espionnage industriel sur le territoire du Nouveau Monde via un repaire d’extrémistes ikraniens du Moyen-Orient localisé sur une plate-forme de forage à quelques encablures de Terre-Neuve.
Le prototype espionné, une arme de poing révolutionnaire à guidage, connu sous le nom de DX, risque de modifier l’équipement de l’armée de terre de l’oncle Sam.
L’apprenti espion, affublé d’un allié motorisé doté de la première intelligence artificielle interactive, va se lancer à l’assaut de la base ennemie, sous la houlette de la CIA, pour mettre fin aux agissements de ce commando.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAIT DU LIVRE

Lorsqu’il ouvrit l’appartement de Victor, la seule chose que le jeune homme aperçut, ce fut la télé qui lui faisait face, ainsi qu’au canapé. Les images diffusées montraient de charmantes créatures en maillot de bain sur une plage reconstituée en studio, avec une musique disco comme fond sonore, suivies quelques secondes après par l’ineffable Benny Hill.

La énième rediffusion de ces émissions constituait le point d’orgue dans l’instruction du valet de Bill, Victor Jameson. Puis, le bruit caractéristique des chips dégustées par le majordome pendant les émissions qui le captivaient emplit la pièce. Le jeune homme se mit à hurler le prénom du domestique qui sursauta, faisant voler le paquet de frites bien grasses sur le canapé en velours vert de l’appartement privé. L’incriminé, à la carrure impressionnante et dont le poids sur la balance devait côtoyer allègrement la centaine de kilogrammes, vociféra :

— Vous êtes fou de crier comme ça ! J’ai failli avoir une attaque !

— « Failli », seulement ! Ça fait une heure que je t’appelle ! Mon invitée est arrivée et toi, tu regardes cette émission débile !

— Culturelle, pas débile, rectifia le domestique.

— Ce type est mort en 1992, il serait temps que tu choisisses un comique vivant, espèce de malade mental, demeuré ! Au boulot, et que ça saute !

— Après, Benny Hill, c’est une fois par semaine et vous avez choisi ce soir pour inviter quelqu’un.

— Euh… Je te rappelle une chose : je suis chez moi, et j’invite qui je veux et quand je veux !

— Bon, ça va, il n’y a pas le feu ! Dans une demi-heure, c’est fini.

— Non, tu viens de suite, grinça son employeur.

— Pas question ! Je n’ai vu cet épisode que quatorze fois.

— Ah oui ? C’est ce qu’on va voir !

Bill se tourna vers sa droite et avisa le coffret mural renfermant le disjoncteur principal et les auxiliaires. Le système de fermeture comportait une simple serrure sur laquelle était introduite la clef principale avec son double pendant au bout d’un anneau. Il ouvrit le coffret, fit basculer les interrupteurs commandant les prises murales, ce qui eut pour effet de stopper net le téléviseur. Puis il referma le coffret, extirpa la clef et son double, mit le tout dans sa poche et regarda son valet en disant :

— Ça, c’est au cas où tu voudrais être plus intelligent que moi ! File à la cuisine, et au trot !

Victor se leva, foudroya du regard son employeur. Le visage carré, coupé en son milieu par une moustache fournie, mais soigneusement coupée, des cheveux noirs coiffés en arrière et gominés, des petits yeux marron cernés par d’épais sourcils, il passa devant son employeur en haussant les épaules et lui dit tout en ronchonnant :

— Je vous garantis que si j’ai préparé à bouffer pour une vieille bique coincée du postérieur, je retourne à ma télévision !

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

4 avis pour Le projet DX – L’espion britannique Bill

  1. Evelyne ORDIONI

    J’ai lu le premier tome et je me suis régalée. Il était évident que la fin laissait la porte ouverte à une suite des aventures de Bill et de son majordome si particulier C’est donc sans attendre que j’ai commandé ce 2ème tome Je vais avoir de quoi occuper agréablement ce maudit confinement !! Ev.O

  2. Martine Canonne

    Que du bonheur. Enfin le retour de Bill et son majordome.

  3. GAUTHIER AGNES

    TRES BELLE ECRITURE, ROMAN QUI NOUS TIENT EN HALENE ET QUI A BEAUCOUP D’HUMOUR ET DE REBONDISSEMENS !!!!
    J’ADORE ET ATTEND LE TROISIEME LIVRE QUE J’ACHETERAI DE SUITE !!!!

  4. Athanassiou Evelyne (client confirmé)

    Amateurs d’histoires à la James Bond avec véhicule hyper puissant pouvant déjouer les plans de n’importe quel ennemi , n’hésitez pas! Et toujours avec une bonne dose d’humour!

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : J.P. Serpi

La persévérance a toujours du bon, un auteur doit croire en lui et la possibilité de se faire éditer. L’écriture faisant partie de sa vie, la finalité veut qu’un jour son rêve devienne réalité. En marge des activités professionnelles, avoir une ou plusieurs passions peut aboutir à une consécration, aussi modeste soit-elle. Le principal est de ne pas douter de ses capacités, peu importe le temps que cela prendra. L’histoire relatée dans ce roman a pris naissance dans l’esprit de l’auteur en… 1986, sous forme d’un canevas confus, remodelé en 2001 lorsque le premier opus, Profession : apprenti espion a été bouclé. Après maints refus de ce dernier par des maisons d’édition, l’élaboration du présent roman a été remisé aux oubliettes jusqu’à la parution de l’épisode numéro un, en 2018, aux Éditions Sydney Laurent. Le projet DX pouvait être finalisé, les aventures de Bill continuent.