Le prisonnier

7.99 13.90 

Daïra, future avocate, pour son mémoire doit étudier le milieu carcéral… Elle finit par faire la connaissance d’un prisonnier nommé Roger, dont elle se servit pour s’insérer dans la prison afin d’avoir les témoignages poignants et réels des prisonniers. Ainsi commence son voyage dans le cabanon où les réalités de son pays ainsi que des crimes cachés lui sont révélés au grand jour. Elle se plonge dans cet univers où les pires crimes sont commis. De ce voyage naît une histoire d’amour et des secrets enfouis prennent surface. Cet amour survivra-t-il dans ce monde criminel ? Pourra-t-elle changer les choses ? La véritable identité de Daïra sera-t-elle dévoilée ?

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAIT DU LIVRE

J’avais encore envie de l’embrasser, mes lèvres tremblaient. Qu’est-ce qui m’arrivait? C’était comme si je n’avais plus le contrôle de mon corps. Mon cerveau était téléguidé. J’étais soudain sous son emprise, peut-être que j’ai toujours été sous son emprise et que c’était seulement en ce moment que je venais de m’en rendre compte? Je ne pouvais non plus prendre l’initiative de lui donner un baiser, les gardes étaient dehors et nous fixaient. Je décidai de lui faire une accolade, comme d’habitude. Quand je me retrouvai dans ses bras qui s’enroulèrent autour de ma taille je voulus poser ma tête sur son épaule, pour ne plus l’enlever… Je sentais son cœur battre au même rythme que le mien. Quelle coïncidence!!! Je ne voulais même plus qu’il me lâche, je me sentais si bien que jamais. Comme il y a une fin à toute chose, on ne pouvait pas se faire une accolade éternelle; il fallait que je me retire et que je rentre. Au moment où je voulais me dégager, je vis son ami le soldat que j’avais rencontré à la prison, qui descendait de sa moto et s’avançait vers nous. Mon cœur reprit à battre à tout rompre; maintenant, pour de vrai j’étais démasquée. Pourquoi c’était ce jour-là que cela devait m’arriver? Le jour où je naviguais dans le romantisme. Comment Roger allait-il le prendre? Je priai qu’il le prenne bien? Mais s’il le prenait mal, que dirais-je pour ma défense?

 

Le soldat avança vers nous avec un sourire sournois. Dès qu’il nous rejoignit, il m’adressa directement la parole.

— Mademoiselle Daïra Dubey!

— Dubey? demanda Roger, surpris.

— Oui, Dubey, elle est la fille du juge Dubey. Elle a été présentée à tous les gardes de la prison pour qu’on la salue avec respect.

 

Roger en fut si étonné qu’une minute, je crus qu’il allait s’écrouler. Il me regarda fixement pendant un bon moment sans rien dire. J’étais bouche bée, on se fixait sans mot dire. Je fis un effort surhumain pour dessiner un sourire embarrassé au coin des lèvres. J’avais l’air si stupide que si j’avais été blanche, je serais devenue toute rouge comme une tomate. Heureusement, Roger avait le sens de l’humour. Il sourit aussi. Pas de joie, mais de tristesse.

— Je comprends tout maintenant, dit-il d’un ton pensif. Je comprends pourquoi tu n’as pas voulu donner ton identité. Tu as été maligne, hein?

— Tu as peur qu’on sache qui est ton père? lança le soldat. Tout le monde le déteste; c’est pourquoi tu ne voulais pas qu’on sache? Faut pas être comme ton père, sinon tu ne vivras pas longtemps.

— Je serai avocate. Mon père, c’est mon père. Il fait son travail, il a sa vocation, j’ai la mienne. Il fait rentrer les gens en prison, moi j’ai envie de les en faire sortir. On est dans deux camps différents.

 

Jusque-là, Roger n’était toujours pas remis de sa surprise, mais il faisait semblant de le surmonter.

— Ton père a mis des milliers de personnes en prison pour rien. Tous les prisonniers le détestent. On a inscrit son nom partout sur les murs de la prison et on prie qu’il meure, dit Roger.

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le prisonnier”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Paradis Roumal

Paradis ROUMAL est une juriste passionnée du 7e art. Elle s’intéresse aussi à la littérature. En 2013, elle écrit « Le prisonnier » son premier roman. L’inspiration pour ce roman lui est venue lors de sa visite d’une prison, les conditions de survie des détenus la marquèrent. Ainsi elle mixa son côté engagé et romantique pour donner naissance à ce récit fascinant.