Le passeur d’ardoise

4.99 16.90 

Le Passeur d’Ardoise ressemble à un récit fantastique, pourtant, rien n’a été imaginé. Chacune de ces histoires émaille le parcours de vie du narrateur, elles ont réellement existé. La précision, les détails, la description ravivent le souvenir de l’auteur et invitent le lecteur à pénétrer dans son univers.
Chaque histoire racontée est prétexte à dire, à explorer ses craintes, ses doutes, ses souvenirs les plus improbables, pour peut-être mieux les apaiser, mais aussi certainement pour interroger le lecteur.
Comme une introspection, une histoire évoque avec humour le temps qui passe et le grand âge qui ne sera jamais, la deuxième raconte comment l’amour de l’autre et la force de la matière peuvent être plus forts que la maladie.
Dans le troisième récit, on se demande si la plume a été guidée par l’amour de l’Italie, l’affection pour ce vieil homme ou l’envie d’expliquer l’indéfectible intensité de l’engagement d’un Maire pour un territoire, une histoire, et pour les gens.
Puis, dernière nouvelle, quand dans un souvenir d’enfance, il finit par confondre la couleur du vélo de sa mère avec les yeux verts de cette femme improbable au bout du quai de la gare, comme si le rêve n’avait jamais cessé de lui filer entre les doigts…

 

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

J’ai toujours été très jeune… Surtout au début.

J’ai la chance de n’avoir jamais vécu que de passions et de projets, je ne me suis jamais ennuyé et ainsi, j’ai toujours eu l’impression de rester jeune. Si dans ma tête, j’ai bloqué définitivement le compteur de mon âge à vingt-huit ans, j’ai continué à bouffer la vie à pleines dents, avec un féroce appétit.

***

Depuis quelques mois, il arrivait de plus en plus souvent que sa mémoire lui jouât des tours, une vraie douleur oppressante, une absence soudaine, comme un grand vide et l’impression de ne pas pouvoir sortir du gouffre. Chaque fois, il ne comprenait pas bien… Mais ses vins, eux, il ne pouvait pas les oublier, ils ne lui appartenaient pas, ils appartenaient à son histoire, ils s’étaient nourris de la même terre, du même vent, du même soleil.

***

Une ardoise, symbole de l’école, du savoir, de la connaissance, qui m’a permis de déposer tous mes mots de souffrance, tous mes maux du corps. Une belle rencontre pour moi qui ai fait un travail sur mes angoisses, mais aussi moi qui me rends compte que de nombreuses femmes ont fait ce voyage initiatique qui transforme à jamais. Alors vive la vie. Bien à vous…

***

Nos plus beaux souvenirs se nourrissent de rêves improbables…

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le passeur d’ardoise”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Hervé Feron

Le parcours personnel d’Hervé Féron est plutôt atypique, musicien, comédien, compositeur, auteur, il se prend de passion pour la ville qu’il habite, devient maire, puis député. Mais il ne cesse jamais d’écrire, il réalise un documentaire, il crée un festival de théâtre, il met en scène, il écrit des livres, de nombreuses chansons… Le 16 novembre 2019, le ministre de la Culture nomme Hervé Féron, Chevalier dans l’Ordre des Arts et de Lettres, en sa qualité d’écrivain. Dans le Passeur d’Ardoise, il s’essaie à un nouvel exercice, le recueil de nouvelles. Comme pour réinventer un sens étymologique au mot « livre », par le livre, il se livre : quatre nouvelles très personnelles qu’il offre en partage.