Le mythe Macron

7.99 16.90 

Drapé dans un long manteau couleur nuit, l’homme sortait de l’ombre et s’avançait vers la pyramide. À moins que ce ne fût l’obscurité qui disparaissait à son approche, les ombres s’évanouissaient devant cet esprit qui dessinait la clarté de nouveaux matins d’une grande nation. On aurait dit que le génie reproduisait le mythe de la caverne de Platon.
C’était le sauveur tant attendu, une sorte d’accomplissement d’une prophétie, un nouveau Christ, mais conçu et engendré par l’homme.
Tout portait à croire que lui seul pouvait rétablir l’équilibre et annihiler toutes les tentatives d’expansion de la haine. Il était Œdipe venant libérer Thèbes des griffes de la sphinge impitoyable…
Oui, cet esprit était guidé par une lumière céleste, celle qui régit les destinées des grands hommes, ces génies qui marquent leur temps de leur sceau ingénieux.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAIT DU LIVRE

À l’ère de l’intelligence artificielle, on peut présumer que je peux être un clonage imaginaire et maladroit de mon idéal politique.
Je ne sais quel apprenti sorcier m’aura transformée en lui ou l’aura recyclé en moi.
Doit-on parler d’erreur de fabrication ?
Cela fait partie des effets collatéraux du progrès technologique et des politiques environnementales : tout recycler, même de façon la plus inattendue.

******

Si, dans l’alchimie sentimentale, 1+1=1, les deux regardent dans la même direction. Dans leur queue-leu-leu, l’un ouvre le chemin, l’autre ferme la marche, protège l’arrière et, si nécessaire, ôte le danger qui s’y intercale. Dans ce jeu d’ingénu, tel un ouvrier pour trois postes, il existe un dialogue sans paroles. L’un semble dire à l’autre : « Que nous soyons en rang ou couchés côte à côte, si nous ne vieillissons pas ensemble, nous ne serons jamais comme les deux yeux. Bien qu’étant l’un à côté de l’autre, les deux passent toute leur vie sans se voir. Dans notre couple d’1, serions-nous l’incarnation l’un de l’autre pour l’éternité ? Dans ce questionnement sans réponse, je suis ta soupape de sécurité et tu es le garant de ma sécurité. »

******

Le calendrier Maya s’étant trompé, Mamadou le sorcier de Moukolo, dans son boubou d’écorces, œuvrant avec des oracles sous le dernier baobab, tout en tremblant de peur que l’arbre ne soit bientôt coupé ou brûlé, aurait été utile pour livrer aux malheureux le verdict sur l’avenir.

******

Comme une interrogation se voulant célébration à la candidature de l’homme des lumières, elle se demanda : « Emmanuel, si Jésus devait s’incarner chez un homme, vous aurait-il choisi ? »

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le mythe Macron”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Lissouck

Franco-camerounaise, Marie Lissouck a vu le jour le 10 novembre 1952 au cœur de la forêt tropicale d’Eséka. Les pieds nus, le cœur sur la main jusqu’en France, son pays d’adoption, elle est d’ici et d’ailleurs.
Toute sa vie, elle a essayé de se réconcilier avec son âme d’enfant malgré les vicissitudes de l’existence. C’est cette philosophie qu’elle souhaite partager avec d’autres.
Elle sait qu’il n’existe pas de hiérarchie dans la douleur ni de balance pour peser le poids d’une souffrance. Mais si c’est le cas, alors la délivrance en reste le contrepoids…
Autodidacte, cette femme passionnée de mots considère l’écriture comme son dernier enfant, son oxygène sans lequel elle ne saurait vivre. Elle aime à se dire que chacun de nous est un livre jamais écrit. Alors, si j’ai une histoire, racontez-moi juste la vôtre.